Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Elections présidentielles à Madagascar : la dernière ligne droite

Ce vendredi 25 octobre est le jour de l'élection présidentielle à Madagascar, un moment tellement attendu par la grande majorité de la Nation, pour un espoir de changement, de progrès et surtout pour enfin une sortie de crise possible.

Ce n’est pas seulement la population qui espère un résultat positif mais aussi les candidats à la présidentielle qui ont tous fait de leur mieux pendant la période de propagande électorale. Cette période a été utile pour connaitre chacun des candidats surtout ceux que le grand public connaissait peu. 

Certaines personnes se demandaient qui choisir sur Facebook comme  Olivier Fridolin M:

 Dia iza izany no fidiana? Sarotra koa miverina @ naloha eh!

Qui choisir ? …pourtant difficile de revenir sur ceux d’avant

ou encore Diamondra Hajanirina R : 

 D iz zan no ho fidina e?????

Pour qui voter?

Photo 154

Sary: @avylavitra

33 candidats devraient être connus et vus par tout le monde, et pourtant à la télévision, comme à la radio et sur les réseaux sociaux comme Facebook. Seule la moitié d’entre eux (16) sont visibles sur tout le territoire (dans les régions rurales et les villes).  Certains candidats s'affichent de façon calme et modérée, tandis que d’autres font campagne de façon tonitruante et frénétique (affiches, t-shirts, et autres animations).
Toujours sur Facebook, une journaliste, Domoina Rasamoelson, s’interroge :

Lojika manao ahoana ary izany no hiheverana kandidà fa ho lany izy. Ny isan'ny olona nanatrika ve ? Ny isan'ny t-shirt sy ny zavatra nozaraina ve ? Ny horakoraka azony ve ? Ny vola natsipitsipy teny rehetra teny ve ? Ny zava-misy mantsy, rehefa zahana toa ny lalambe ihany no nahita endrika ny kandidà izay nanana fahefana nanao propagandy fa ireo izay tsy nanana kosa nampiasa ny TVM no nataony fa ny tsy fantatr'izy ireto dia izao : zara raha manana jiro 4 ora ny mponina any amin'ny faritra maro, zara raha todin'ny fiara any aminy ary ny mampalahelo indrindra dia mbola eo koa ny hoe sady tsy mahay mamaky teny ny be no sady tsy mahay manoratra…

Sur quelle logique les candidats pensent –ils être élus ? Nombre de T-shirts et cadeaux ? Les clameurs et applaudissements ? L’argent distribué ici et là ? En fait, en y regardant de plus près, seuls les visages de ceux qui sont au pouvoir sont vus dans les artères principales de la ville mais les images de ceux qui n’ont pas les moyens, ne sont diffusés que par la TV nationale malgache.  Ce que ces candidats ignorent, c’est que l’électricité n’est disponible que 4 heures /jour dans plusieurs régions enclavées;  et surtout ce qui est plus grave, nombreux sont les analphabètes qui ne peuvent ni lire, ni écrire.

Voici les 16 candidats les plus visibles sur tout le territoire :

 Hajo Herivelona Andrianainarivelo
 Edgard Marie Noé Razafindravahy
 Hery MArtial Rakotoarimanana Rajaonarimampianina
 Jean Louis Robinson Richard
 Rolland Iarovana Ratsiraka
 Camille Vital Albert
 Rabeharisoa Sarah Georget
 Rabemanantsoa Brigitte Ihantanirina
 Willy Sylvain Rabetsaroana
 Tabera Randriamanantsoa
 Fetison Rakoto Andrianirina
 Laza Razafiarison
 Ratrema William
 Julien Razafimanazato
 Venance Patrick Raharimanana
 Randriamampionona Joseph Martin (Dadafara)

Rakotokely Lydia reste dubitative sur les moyens utilisés lors de cette campagne :

“Samy manana ny fomba handresen’ny lahatra ireo vahoaka mpifidy avokoa ireo Kandidà ireo ka zary lasa fijerena ny fahafaha-manaon’ireo Kandidà ilay fampielezan-kevitra. “

Ces candidats ont chacun leur façon de convaincre les électeurs de sorte que cette propagande électorale se résume en fait, a une démonstration de moyens medias et de communications

 

La question qui se pose pour beaucoup est donc : où sont passés les autres candidats ? Ont-ils déjà baissé les bras ?

Certains disent : ces candidats n’ont pas les moyens de diffusion ou ils font une diffusion limitée à leurs villages (porte à porte) ou ils se préparent plutôt aux élections législatives. Certains auraient même retiré leurs candidatures à la présidentielle pour se soutenir un autre candidat ! l C’est le cas de Maitre Avoko du Kung Fu malagasy.
Une autre raison serait le refus du « bulletin unique », concept qui a fait l’objet d’un grand débat dans le pays sur le fait que les paysans éloignés des centres ne comprendraient pas l’utilisation de ce bulletin, ce qui faciliterait la fraude électorale. Enfin certains hommes politiques considèrent qu’ il aurait fallu un plus long délai et non juste quelques mois. En conséquence, il existe beaucoup de dysfonctionnements, le plus grave étant que beaucoup d’électeurs ne sont pas présents dans les listes électorales. 

kandidas33

les candidats qui font encore campagne -vu sur Madagate  ici

Voici ce qu’en pense Nadia Raonimanalina :

Izao no soso-kevitro aminareo rehetra milaza fa tsy nahazo karatra sy tsy anaty lisitra. Nanao recensement ny Cenit nisy fotoana dia nisy reçu nomena anareo. Tehirizo tsara raha tena tsy afaka mifidy ianareo. Iny avy eo no entina hanaovana réclamation… Tandremo pièce mitambatambatra ilaina ireny ho an'ny Ces…

je suggère à tous ceux qui n’ont pas eu de cartes d’électeurs et qui ne sont pas sur les listes :le CENIT a fait un recensement et on vous a attribué un reçu, GARDEZ bien ce récépissé, et si vous n’êtes pas autorisé à voter,  ce récépissé vous permettra de déposer une réclamation. Attention, il faudra un ensemble de pièces pour le CES !!!!

DOT.mg affirme avec ironie :

Raha izaho no lany Dada tsy avelako mody, Neny sy Boaikely roahiko tsy mahazo miditra eto tsony, tsinjoviko ny vahoaka fa ny bois de rose hanamboarako cure dents amin'izay mba samy manana bois de rose ny Gasy.

Vazivazy fa raha izay aza no drafi-panarenam-pirenena hatolotro tsy ho mena mitahy amin'ny an'ireo 33 ireo.

si je suis élu Dada, je ne laisserai pas Dada revenir au pays , j’expulserai Neny et Boy kely ,pour qu’ils ne puissent pas revenir ici, mais j’utiliserai le bois de rose pour en faire des cure-dents, ainsi chaque Malgache aura son « bois de rose » ! Je plaisante mais si c’est mon programme de redressement du pays , il ne sera pas pire que celui des 33 autres candidats

Ce n’est pas seulement sur place mais aussi à l’étranger qu’on se pose des questions ,mais cette fois ci sur Andry Rajoelina, comme RFI  :

A quelques jours du scrutin présidentiel dont le premier tour est fixé au vendredi 25 octobre, le chef de la transition malgache cultive toujours le mystère sur son propre avenir. Va-t-il faire ses adieux à la politique ? Renaître de ses cendres aux côtés du prochain président ? Prendre les chemins de l’exil ou se mettre en réserve de la République et préparer son éventuel retour aux affaires dans cinq ans ?

En conclusion, ce que tous les Malgaches espèrent ,c’est qu’il y ait une transparence totale pour que ce soit le choix du peuple qui s’exprime . Il y aura des observateurs des élections sur place et des observateurs internationaux et on espère que chacun prendra ses responsabilités. 

 .

observateurs

Les observateurs de la mission européenne, de leur page Facebook MOE avec leurs permissions. 

Certains internautes sont déjà particulièrement remontés contre les dysfonctionnements pré-électorales.  

Jean Luce Randriamihotra, entre autres, publie une lettre ouverte à Atallah Béatrice,  responsable de la  Commission Electorale Nationale Indépendante pour la Transition (CENIT):

 

En vous écoutant sur TV plus nous ressentons une très grande tristesse, on ne sait plus si c’est vous qui êtes pitoyable ou les Malgaches qui vous écoutent.  Vous dites en effet, c’est la faute de personne, s’il y a 1400 000 doublons pour les cartes électorales, puisqu’il n’y a pas encore de logiciel amélioré : de deux choses l’une, ou vous trichez pour certains ou vous ne comprenez rien à l’informatique !!! Le logiciel est fait par des informaticiens, donc s’il y a des fautes ou erreurs,  les individus en charge sont les coupables ! Coupables également, vous, les premiers responsables (les tricheurs et les bénéficiaires de la tricherie sont coupables au même titre !).

Pour nous la chose est simple, il faut punir les coupables car la vie de la Nation n’est pas un jeu d’enfant et pour nous Mr Hery Rakotomanana et des techniciens ne peuvent se défausser .Vous n’allez pas le dédouaner parce qu’ils peuvent faire des erreurs, par choix délibéré ou par incompétence. Vous n’allez pas les dédouaner parce qu’ils peuvent soit disant faire des erreurs, par choix délibéré ou par incompétence. Le doute n’est pas permis et c'est insupportable. 

 

TARATASY MISOKATRA HO AN’I ATALLAH BEATRICE Eo am-pihainoana anao ao amin’ny TV Plus izahay dia tena malahelo. Tsy hainay intsony raha ianao no tokony alahelovana na ny Malagasy mihaino ny teninao. Hoy ianao mantsy : “Tsy fahadisoan’iza na iza ny nisian’ny doublons miisa 1.400.000”, satria tsy mbola nisy ny “logiciel amélioré”. Na ianao misolo vaika ny ankalana, na ianao tsy mahay ny momba izany “informatisation” izany. Ny “logiciel” dia nataon’olombelona. Ka raha misy fahadisoana, dia ny “informaticiens” sy ny “analystes” namolavola izany no DISO. Diso ihany koa izay Tomponandraikitra Voalohany (ny mpangalatra sy ny mandray halatra dia mitovy heloka). Tsotra ihany ny anay : Mila faizina ny nanao ny fahadisoana, satria tsy kilalaon-jaza ny fiainam-pirenena, ary aminay dia tsy afaka manala ny tenany Atoa Hery Rakotomanana sy ny “teknisianiny”. Sao lahy mamela heloka ianao, … satria (sanatriavina) mety hanao fahadisoana fanahy iniana ... na noho ny tsy fahaizana ? Ahiahy tsy hihavanana ny anay !
 

 

 Lova Rakotomalala a écrit ceci après avoir distribué les photos d’ Andrimaso:

Les mesures de masse pour fraude systématique lors des élections ont commencé: 1) on hacke les sites d'observations citoyens malgaches 2) on envoie des observateurs de pays “amis” ( ex: Maurice) contrôlés les PV 3) Pour soi disant formés les électeurs dans le fokontany, on les fait remplir des bulletins sans la mention spécimen dessus. Du coup, ces bulletins pourront être utilisés pour bourrer les urnes plus tard. Sil vous plait, prenez toutes actions suspectes en photo, c'est le seul moyen de se battre. Bon courage à tous.

Nous sommes dans la dernière ligne droite et pendant tout ce temps chaque candidat a essayé de séduire la population. En voici quelques exemples : 

ny rindrin'ny trano

les affiches sur les murs

 

karazana taxi vaovao

les taxis nouvellement décorés

ny havoana Ampamarinana

la falaise d’Ampamarihana

 

fiara mitety tanàna

les véhicules qui déambulent

na maimbo aza eto, ampiasaina ihany rehefa be mpandalo

Les dépotoirs sont aussi utilisés pour poser des affiches malgré l'odeur car de nombreux électeurs y passent

Dernières nouvelles :

Quelques citoyens ont relaté sur facebook les évennements tragiques survenus dans une localité du Bongolava à la suite d'un meeting de campagne. Alisoa Rasoanaivo se pose des questions sur le fait que l'on continue à faire campagne. Ce à quoi répond Mandimby Maharo : 

Alisoa Rasoanaivo
Comment, après ces morts tragiques,  Edgard Razafindravahay ose quand même organiser une dernière fête de clôture de campagne  ??
 
 
 

La célébration du drapeau Orange (parti TGV) a entrainé une nouvelle perte de vies humaines. Le tireur faisait partie des militants. Ce n'est pas un film déjà vu mais ça devient un mode de prise de pouvoir.

 Jentilisa exprime son anxiété dans ce message sur facebook :

 

La période de campagne se termine aujourd'hui mais nous allons vers une période encore plus trouble.

 #mg261 #mdg2013 Il vaut mieux se préparer au pire pour tenter de l'exorciser. 
 

Cet article a été co-écrit par Nirinandrea et Avylavitra.

Les photos ont été prises par Avylavitra ou ont été partagés sur facebook avec la permission des photographes.

 

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site