Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“Lantern”, un nouvel outil et des réseaux de confiance pour contourner la cybercensure chinoise

En raison de la censure très sévère sur le web chinois, de nombreux utilisateurs utilisent en Chine des réseaux privés virtuels (VPN) ou des serveurs proxy pour accéder à des sites bloqués tels que Facebook et Youtube. Mais le gouvernement chinois identifie rapidement les points d'entrée pour les proxies non commerciaux et les bloque immédiatement. Par exemple, la Chine a rendus inaccessibles [anglais] la plupart des points d'accès publics répertoriés sur Tor, un logiciel qui permet à ses utilisateurs de dissimuler leur adresse IP quand ils surfent.

Récemment, un nouveau logiciel de contournement est venu rejoindre le mouvement de lutte contre la censure. Il s'agit de Lantern, qui utilise la technologie du peer-to-peer pour permettre à ses utilisateurs d'inviter leur amis au sein d'un “réseau de confiance”. Les membres qui possèdent un VPN ou un accès libre à internet peuvent partager leur connexion avec leurs amis à l'intérieur du réseau.  Ce système du “réseau de confiance” complique la localisation des points d'accès individuels par le gouvernement chinois, puisque le réseau est dispersé et distribué. Jusqu'à présent, la majorité des utilisateurs et du trafic vient de Chine.

Les créateurs de ce logiciel gratuit ont publié une vidéo, visible en haut de cette page, qui explique le fonctionnement du programme.

Jian Alan Huang, un développeur informatique, fait part sur Twitter de quelques chiffres relatifs au nouveau logiciel :

Le nombre d'utilisateurs de #Lantern vient d'atteindre les 10 000, parmi lesquels 7 500 viennent de Chine, ce qui représente 75% de l'effectif total. Si l'on examine le trafic, 90% provient de Chine. Selon mon estimation, il y a à peu près 1500 membres à l'étranger qui partagent leur réseau pour aider les internautes chinois à contourner la censure. Les 1000 utilisateurs restants viennent d'autres régions du monde.

Alan fait partie de ces utilisateurs qui ont décidé de partager leur réseau avec des amis chinois :

Je prévois d'allumer un vieil ordinateur 24h/24, avec pour seul but de partager mon réseau via #Lantern pour tous ceux qui sont de l'autre côté de la Muraille [“the Great Firewall”, nom donné au pare-feu de censure chinoise en référence à la Grande Muraille]. N'hésitez pas à m'ajouter.

Plusieurs utilisateurs donnent leur opinion sur ce nouvel outil. Yaxue Cao, la rédactrice en chef de ChinaChange.org, rappelle à ses amis que Lantern ne permet pas d'échapper à la surveillance :

Lantern est un réseau qui vise à combattre la censure en ligne. C'est un nouveau logiciel grâce auquel des amis peuvent collaborer pour contourner la Muraille. En installant et en partageant ce logiciel, vous pouvez avoir accès à des informations de l'extérieur de la Grande Muraille. Mais Lantern n'est qu'un outil qui ouvre une porte, il ne vous protège pas de la surveillance. Pour cela, c'est vers Tor qu'il faut se tourner.

@wenyunchao, un militant chinois résidant aux États-Unis, fait quelques suggestions :

Je propose que #Lantern fournisse un mode de connexion réciproque, puisque certains utilisateurs à l'étranger veulent aussi accéder à du contenu publié en Chine continentale [et qui est bloqué pour des adresses IP étrangères]. Je pense que cela encouragerait des utilisateurs d'autres pays à se connecter avec leurs amis chinois. Et si possible, les utilisateurs devraient également pouvoir indiquer des préférences de bande passante. Par exemple, ils pourraient choisir d'offrir 30% de leur bande passante à leurs contacts et amis.

@zuihulu et @MyDF expliquent quant à eux pourquoi ils ont choisi Lantern comme outil de contournement. @zuihulu remarque que l'icone du logiciel est très symbolique :

Cela fait deux jours que j'essaie le logiciel. Même si la connexion n'est pas aussi stable ou rapide que sur des SSH [protocoles de communication sécurisés] ou les VPN commerciaux, lorsque cet hiver j'allumerai cette lanterne pour surfer en ligne, je me sentirai réchauffé en voyant la lumière qui émane de cette bougie à travers mon écran d'ordinateur.

#Lantern est l'action collective la plus chaleureuse dans l'histoire du contournement de la cybercensure. La vidéo est très émouvante, l'interface est belle et il s'agit d'amis qui collaborent sur un projet. Quand votre logiciel est en marche, une ligne se trace entre deux continents pour représenter ce réseau. Vous vous sentirez moins seul cet hiver.

The program indicates to the user that they are connected to the network outside China. Image from Lantern.

Le programme indique à son utilisateur qu'il est connecté à un réseau extérieur à la Chine. Image de Lantern

 

En raison justement de La Grande Muraille, on trouve très peu de discussions concernant Lantern sur Sina Weibo, le plus grand site de microblogging chinois. Ken Wang a tout de même réussi [chinois] à parler du logiciel à ses amis en évitant l'usage de certains termes sensibles :

介绍一个全新的网络项目Lantern(灯笼),这是Google Ideas资助的一个计划,旨在通过p2p信任网络实现突破xxx的努力。项目原理类似点对点下载,每一台安装了灯笼的解放区电脑都可以作为proxy帮助沦陷区电脑上网。灯笼的特色在于只有信任的朋友才能互相帮助,以保证proxy的安全

Je vous présente un nouveau projet en ligne intitulé Lantern. Il s'agit d'une initiative sponsorisée par Google Ideas, et qui tente de percer le XXX [“Great Firewall”, sous-entendu pour éviter la censure] à travers un réseau fiable basé sur le P2P. Le mécanisme est similaire à celui de BitTorrent. Les ordinateurs en zone libre sur lesquels Lantern est ouvert servent de proxy pour les ordinateurs dans les zones occupées. Afin de préserver la sécurité du proxy, les utilisateurs sont uniquement connectés au réseau de leurs amis.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site