Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“Lorsque je t'éduque, tu me rééduques”

Le professeur Luis María Llena raconte ses années d'expérience dans l'éducation et explique en quoi le contact avec ses élèves a été pour lui une source d’épanouissement professionnel et personnel. Il invite les lecteurs à s'interroger sur l'importance du partage des connaissances pour les consolider :

Mis alumnos de estos 25 años me han hecho ser quien soy. Tengo para mí que yo sería menos tolerante si no me hubiera dedicado a la educación, que me ha obligado a adaptarme a diferentes realidades colectivas (diferentes generaciones) y diferentes realidades individuales (cada alumno es diferente). Esta continua necesidad de adaptación ha hecho de mí un hombre que escucha, acompaña y crece disfrutando con esta tarea. Todo eso (y aún más) se lo debo a mis alumnos.

Mes élèves de ces 25 dernières années ont fait de moi celui que je suis aujourd'hui. Je crois que j'aurais été bien moins tolérant si je ne m'étais pas consacré à l'enseignement, car cela m'a obligé à m'adapter aux différentes réalités collectives (différentes générations) et aux différentes réalités individuelles (chaque élève est différent). Ce besoin sans fin d’adaptation a fait de moi un homme qui sait écouter, accompagner et qui continue d'avancer en appréciant cette tâche. Je dois tout ça (et même encore plus) à mes étudiants.

Llena écrit son propre blog, No hay mejor maestra que la vida (Il n'y a pas meilleur maître que la vie), où il partage ses réflexions en espagnol et en catalan. Vous pouvez aussi le suivre sur Twitter.

Cette brève datée du 9 juin 2014 fait partie du sixième #LunesDeBlogsGV (le Lundi des blogs sur GV).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site