Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La fillette Kirghize emblème de l'ère soviétique aura son iPad

Doch Kyrgyzia

Fille Kirghize, ancien et nouveau style. Montage d'images de l'auteur.

Quand il ne peignait pas les splendeurs naturelles du Kirghizistan, Semyon Tchouikov [en russe], Artiste du peuple de l'URSS né en 1902 dans ce qui est aujourd'hui la capitale kirghize Bichkek, prenait toujours soin que ses oeuvres restent strictement conformes aux canons du réalisme socialiste s'imposant aux artistes de l'Union Soviétique.

Tchouikov risque de se retourner dans sa tombe en apprenant qu'un de ses tableaux les plus célèbres et les plus emblématiques, “Fille de la Kirghizie soviétique” sera relooké grâce à des subsides de l'ambassade des USA à Bichkek.

“Fille de la Kirghizie soviétique” est un joyau de la propagande de l'ère soviétique, qui célébrait le progrès économique et social dans l'arrière-pays rural de Moscou. Le sujet du tableau, une écolière kirghize en foulard rouge qui va en classe d'un pas décidé, cahiers à la main, est devenu célèbre dans toute l'URSS. Au Kirghizistan, alors la république socialiste soviétique de Kirghizie, elle s'était muée en icône nationale.

Daughter of Soviet Kyrgyzia became a union-wide stamp in her heyday.

Fille de la Kirghizie soviétique était un timbre pour toute l'Union au temps de sa grandeur.

A la rentrée des classes cette année, elle aura une nouvelle allure, en fresque sur la façade d'une école publique de quatre étages à Bichkek, munie de ce qui ressemble à un iPad et des écouteurs blancs caractéristiques d'Apple. Le remake a été financé par l'ambassade étatsunienne et réalisé par un groupe d'artistes locaux avec la collaboration d'un peintre américain. 

Certains ont déjà fait part de leur irritation devant cette image, pour le moment à moitié exécutée sur l'Ecole N° 12 de Bichkek. Sur la page Facebook du site indépendant d'information Kloop.kg, une lectrice, Rimma Borubaevna Diouchenbieva, a écrit :

можно было картину не трогать: не надо торопиться, лишь бы себя показать или затронуть автора. Это прекрасная картина.

On aurait pu laisser le tableau tranquille : pas besoin de se dépêcher, pour se faire voir, ou léser l'auteur [d'origine]. C'est un superbe tableau.

Mais le créateur de Kloop.kg, Bektour Iskender, a mis en garde contre tout sentimentalisme sur les héros historiques et tout passéisme : 

Конечно, планшет и наушники – это банальщина невероятная. Но пусть будет. Это хорошо, когда можно безнаказанно модифицировать священное. Я за абсолютную свободу творчества.Не должно быть ничего, на что мы должны бояться дышать. Я хочу, чтобы в моей стране можно было не бояться шутить о Манасе, калпаке, Курманжан датке, Чингизе Айтматове и, разумеется, о любой религии (или об атеизме – но с этим проблем как раз нет). Мы будем сильны тогда, когда сможем спокойно относиться к юмору над любым явлением нашего прошлого, а не тратить силы на борьбу с мельницами.Я представляю, какие шлакоблоки гнева будут высирать все борцы за святое из-за того, что Дочери советской Киргизии дали в руки планшет. Ну что же, на здоровье.

Certes, la tablette et les écouteurs, c'est d'une incroyable trivialité. Mais qu'il en soit ainsi. C'est une bonne chose, qu'on puisse modifier impunément le sacré. Je suis absolument pour la libre création. Il ne doit rien avoir qui nous donne peur de respirer. Je veux que dans mon pays on n'ait pas peur de plaisanter sur Manas, les kalpaks, Kurmanjan Datka, Tchinguiz Aïtmatov et, cela va sans dire, de toute religion (ou de l'athéisme – mais avec cela aucun problème). Nous ne serons forts que lorsque nous pourrons avoir un rapport humoristique sans crainte avec n'importe quel fait de notre passé, au lieu de gaspiller nos forces à combattre des moulins à vent. J'imagine les éclairs de fureur que lanceront les champions du sacré parce qu'on a mis dans les mains de la Fille de la Kirgizie soviétique une tablette. Eh bien, à leur santé.

La peinture sera inaugurée à la “première cloche” de la rentrée des classes kirghize le 1er septembre. Apple ne manquera pas de transmettre ses remerciements à Washington pour la publicité gratuite.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site