Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le ministre iranien des TIC promet qu'Instagram ne sera pas (complètement) bloqué tant qu'une alternative n'aura pas été trouvée

Page 15 of Shargh newspaper contained the headline: "The promises of the Minister of ICT to clear the problems of mobile social media.

La page 15 du journal Shargh, avec ce gros titre : “La promesse du ministre des Technologies d'information et de communication (TIC) de régler les problèmes liés aux médias sociaux. Les responsables au ministère préparent une campagne”. Capture d'écran par l'auteur. 

Le principal journal réformiste d'Iran, Shargh, a publié dimanche dernier [le 5 avril] un article intitulé : “La promesse du ministre des Technologies d'Information et de communication (TIC) de régler les problèmes liés aux médias sociaux”. Le ministre des Technologies d'information et de communication Mahmoud Vaezi parlait principalement des filtrages appliqués sur les applications mobiles populaires, et notamment d'Instagram.

Voici ce qu'il a expliqué à Shargh :

اصلا نگران نباشید. تصمیم مشخص ما آن است که فعلا برنامای برای محدودیت فعالیت شبکهای اجتماعی موبایلی نداریم و قطعا زمانی این موضوع را اعلام خواهیم کرد که جایگزیهای مناسبی برای این شبکها در داخل کشور ایجاد شده باشد.

Vous ne devriez pas être inquiets. Notre politique actuelle est de ne pas restreindre les activités sur aucune des applications mobiles des réseaux sociaux, et quand nous annoncerons effectivement [des restrictions], ce sera quand nous aurons trouvé une alternative à ces réseaux dans le pays. 

La popularité des applications mobiles a conduit à l'annonce de directives émanant d'institutions autres que l'administration actuellement en charge, comme l'institution judiciaire pour tout ce qui concerne le filtrage. Shargh souligne:

بعد از چندیبار تذکر از سوی نهادهای بالادستی به وزارت ارتباطات مبنی بر ارائه برنامای جهت نظارت هرچه بیشتر بر محتوای این شبک ها، «فیلترینگ هوشمند» به عنوان اولویت برنامای دولت مطرح شد زیرا واعظی وزیر ارتباطات معتقد است تمام آنچه از طریق این شبکها منتشر مشود، شامل محتوای نامناسب نیست، بلکه نزدیک به 90درصد مطالبی که روی این شب ها قرار مگیرد، جزء محتوای پاک است.

Après quelques avertissements envoyés par les hautes autorités au gouvernement, le ministère a décidé d'appliquer un filtrage intelligent, qui sera utilisé en priorité par le gouvernement dans la mise en place de la surveillance des réseaux sociaux, car [le ministre des Technologies d'Information et de communication] Mahmoud Vaezi ne pense pas que tous les contenus publiés soient néfastes. Près de 90% de ce qui est publié sur ces réseaux sont des contenus acceptables.

Le filtrage intelligent utilisé actuellement signifie que des utilisateurs de téléphones portables en Iran ne peuvent pas accéder à certaines pages choisies.

Après la publication de cet article, un chercheur en Internet, Amir Rashidi, souligne que la phrase du ministre concernant le manque d'”alternatives” viables est une manière politique de concilier les intransigeants (comme l'institution judiciaire) et ceux qui souhaitent plus de liberté sur Internet (comme l'administration Rohani). Comme le note la chercheuse Nariman Gharib dans le tweet ci-dessous, l'application Lenzor, alternative iranienne à Instagram, existe déjà.

@maasalan there is an alternative right now in Iran. Lenzor

— Nariman Gharib (@ListenToUs) April 12, 2015

@maasalan Il y a une alternative déjà disponible en Iran. Lenzor.

@maasalan @ListenToUs i think “alternative” is just an excuse for him to keep hardliner away from blocking those apps

— Amir Rashidi (@Ammir) April 12, 2015

@maasalan @ListenToUs je pense qu'”alternative” est juste une excuse pour lui pour rester intransigeant sans bloquer ces applications.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site