Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Sud-américaines se tournent vers la “gynécologie naturelle”

5080966486_6143e70af4_o

“Femme, black body”. Image du compte Flickr de Franck Réthoré sous licence Creative Commons .

Dans la société actuelle, nous sommes confrontées à une pression sociale et culturelle croissante pour que les femmes se déconnectent de leur corps. Plutôt que d'apprendre à comprendre ce qui se passe « en bas », les femmes préfèrent écouter les médecins et les pharmaciens, ignorant que les remèdes qu'elles recherchent se trouvent peut-être dans les plantes et la nature autour d'elles.

En Amérique latine, un mouvement prend de l'ampleur, celui de la « gynécologie naturelle ». Les femmes redécouvrent des enseignements anciens de soins auto-administrés dans leurs vies modernes. Ces femmes ne se réapproprient pas uniquement leur corps, mais aussi des traditions ancestrales en reprenant des enseignements transmis de génération en génération.

Les médias sociaux ont servi de plate-forme pour se passer le mot, et depuis le concept de la gynécologie naturelle provoque un intérêt croissant partout dans le monde. Des internautes ont ouvert sur Facebook, Instagram et Twitter des pages telles que Mulheres da Terra (Femmes de la Terre), Ginecología Naural  (Gynécologie naturelle) ou Parir con Placer (Accoucher avec plaisir) pour construire des communautés en ligne qui  encouragent les femmes se tourner vers des traditions anciennes, à partager leurs expériences avec d'autres et à discuter de l'anatomie féminine pour lutter contre le tabou entourant le vagin.

Ce mouvement propose une alternative à la médicalisation et encourage les femmes à explorer la relation entre l'esprit, le corps et la terre. Plantes et racines pour soigner les infections, l'apprentissage du lien entre les cycles lunaires et menstruels : ces pages encouragent les femmes à prendre leurs corps dans leurs propres mains.

Perez's Introductory Manual to Natural Gynecology.  Image used under the Creative Commons license.

Pabla Pérez San Martín est une Chilienne à l'origine de l'une de ces communautés, le projet  Ginecología Naural. Elle a récemment publié un livre intitulé « Introductorio Manuel a la Ginecología naturel» (Manuel d'introduction à la gynécologie naturelle). Grandir à la campagne non loin de Valparaíso, au Chili, a permis à Pabla de profiter des conseils de  sa grand-mère dès son plus jeune âge sur la nature et  ses remèdes naturels. Plus tard, Pabla a commencé à  explorer  l'Amérique latine, où elle a rencontré des femmes autochtones qui ont partagé leurs connaissances et leurs expériences par le biais du bouche à oreille.

Le blog de Pabla propose des articles tels que “Les menstruations font augmenter ma libido “, “Du corps aux racines” et “Les sécrétions vaginales: des gardiens silencieux“. Elle explique que son projet ne consiste pas à encourager les femmes à abandonner les professionnels de santé, mais plutôt à avoir conscience de toutes les options disponibles et à disposer de connaissances de base sur le sujet.

El poder del autoconocimiento es fortísimo; nos entrega herramientas y saberes que antes permanecían ocultos o más bien olvidados. Vernos, sentirnos y comprendernos a nosotras mismas desde una óptica propia, fuera de la estandarización social, nos ayudará en la conexión, valoración y disfrute de nuestra sexualidad.

La conscience de soi est si puissante. Elle nous fournit des outils et des connaissances du passé, restés cachés ou même oubliés. Nous voir, nous toucher et nous comprendre grâce à nos propres yeux, en dehors des normes sociales, nous aidera à connecter à la valeur et profiter de notre sexualité.

Alors que beaucoup de femmes foncent à la pharmacie au premier signe d'une infection vaginale, Pabla recommande l'utilisation de l'ail ou du yaourt naturel pour guérir l'infection et la racine d'hydraste pour calmer les démangeaisons. Plutôt que de se laver avec des savons hostiles au PH naturel, que diriez-vous d'une injection à base de feuilles de framboise, de racine fraîche de gingembre et de fleurs et feuilles d'achilée millefeuille ?

Une invention qu'elle recommande, et qui est devenue populaire dans le monde entier, est la coupe menstruelle. Elle la décrit comme “une alternative saine, hygiénique, confortable et écologique aux tampons et serviettes hygiéniques”. Elle offre même des instructions sur la fabrication de votre propre serviette hygiénique écologique.

Un post sur le blog Ginecología Naural explique :

'We are the granddaughters of all the witches you couldn't burn'. Image used under the Creative Commons license

« Nous sommes les petites-filles de toutes les sorcières que vous ne pouviez pas brûler ». Image utilisée sous licence Creative Commons

La santé sexuelle revient à ses racines, avec ces communautés virtuelles qui offrent beaucoup plus que des leçons sur les avantages de la gynécologie naturelle. On y trouve un sentiment de fraternité dans la transmission de la sagesse de génération en génération, pour éduquer et autonomiser les femmes.

 

Nunca jamás la mujer necesito un/a médico para desarrollarse sexualmente, procrear, vivir libre, y sanamente … Es la realidad que se vivió y se continúa viviendo en muchas partes del mundo …[tal como en las] comunidades Quichua y Shuar de la selva del Amazonas en Ecuador, en donde las mujeres suelen parir solas, en la mayoría de los casos sin parteras, sin dolor, sin miedo, sin cesáreas, sin muertes

Les femmes n'ont pas besoin de l'aide médicale pour leur santé sexuelle, la procréation, pour vivre leur vie libre et en bonne santé. Cela a été, et continue d'être aujourd'hui la réalité des femmes dans de nombreuses parties du monde, comme dans les communautés quechuas et shuar de la forêt amazonienne, où les femmes accouchent souvent seules, dans la majorité des cas sans sages-femmes, sans douleur, sans peur, sans césarienne, sans mort

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site