Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Katsura Sunshine apporte l'art japonais du rakugo au public anglophone

katsura sunhine

Katsura Sunshine (桂 三輝 Katsura Sanshain). Arrêt sur image de la vidéo sur YouTube de NikkeiTV.

Un comique et dramaturge canadien est en train de s'attaquer avec succès à l'une des formes de spectacle traditionnel japonais les plus populaires dans le but de la faire connaître dans le monde entier.

Katsura “Sunshine” (桂 三輝, Katsura Sanshain) maîtrise le rakugo [fr], l'art de la narration comique japonais. Il est même le seul artiste de rakugo qualifié à ne pas être japonais et a obtenu la première partie de son nom de Katsura Bunshi VI, le maître qui lui a enseigné son art.

La seconde partie de son nom de scène, 三輝, ou “Sanshain” [soleil, NdT], est une référence à son origine ainsi qu'un jeu de mots sur son tempérament enjoué et ses cheveux blonds.

En tant qu'art du spectacle, le rakugo lui-même est d'une simplicité trompeuse. D'après Katsura Sunshine :

A minimalistic performance art, Rakugo features a lone storyteller dressed in kimono, kneeling on a cushion, who, using only a fan and a hand towel for props, entertains the audience with a comic monologue followed by a traditional story.

Art du spectacle minimaliste, le rakugo présente un narrateur solitaire habillé en kimono, agenouillé sur un coussin et qui, au moyen d'un éventail et d'un essuie-mains, divertit le public avec un monologue comique suivi d'une histoire traditionnelle.

Bien que Katsura Sunshine se produise en japonais, il a également fait l'effort de traduire cet art en anglais. Voici un exemple de rakugo dans lequel il dissèque la complexité du language de la politesse japonais, avec des résultats qui laissent perplexes :

Originaire de Toronto, Katsura, alors nommé Gregory Robic, est arrivé au Japon pour la première fois en 1999 avec l'intention d'y rester six mois. Neuf ans plus tard, il y était toujours et a alors décidé de se former au rakugo. Ces dernières années, il a pris la route avec son spectacle et s'est produit devant un public international.

Voici un extrait de son spectacle :

Sur la même scène, Katsura Sunshine raconte l'histoire de Jugemu (寿限無 [en]), une histoire folklorique japonaise et l'une des plus célèbres du rakugo. Elle contient un mot que tous les écoliers japonais doivent mémoriser :

Katsura Sunshine vit à Ise, une petite ville de campagne au Japon. Il se produit régulièrement dans le monde entier et veut, à un moment, monter un spectacle de rakugo off-Broadway.

Ses spectacles de rakugo sont diffusés sur sa chaîne YouTube et sur Timeline, un site internet japonais consacré aux informations, à la technologie et au spectacle.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site