Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Belize accorde la priorité à la protection des océans avec un nouveau projet de loi sur les ressources halieutiques

Pêcheur bélizien repéré en route vers l'Atoll Turneffe. Photo de Serge Melki sur Flickr, CC BY 2.0.

Le Belize a franchi une grande étape dans la conservation des océans avec son projet de loi sur les ressources halieutiques, adopté en première lecture à la Chambre des représentants du pays en décembre 2019. L’Environmental Defense Fund (EDF), une organisation non gouvernementale à but non lucratif, s'est associée à Belize pour le projet de loi visant à instituer des solutions de gestion efficace concernant la surpêche.

Le changement climatique, la surpêche et la pollution sont des questions importantes pour la préservation de la vie marine et des habitats océaniques au Belize, mais cette nouvelle législation espère protéger la vie marine et s'assurer que la surpêche n'entraine d'autres conséquences plus graves comme la raréfaction des ressources vitales pour les personnes.

Pour mieux s'informer sur le projet de loi et les prochaines étapes de la préservation de l'environnement à Belize, Global Voices a réalisé un entretien par email avec Eric Schwaab, directeur général adjoint du programme mené par l'Environmental Defense Fund pour la protection des océans.

Eric Schwaab, directeur général adjoint du programme l'Environmental Defense Fund pour la protection des océans. Photo reproduite avec l'aimable autorisation de M. Schwaab.

Global Voices (GV): Pouvez-vous nous faire l'historique de la conservation des océans à Belize jusqu'à l'adoption du projet de loi sur les ressources halieutiques ?

Eric Schwaab (ES): Belize has long been a leader in using marine-protected areas [MPAs] to conserve its coral reefs. And those MPAs had important effects by enhancing fish, lobster and conch abundance inside the no-fishing zones by 300 to 600 percent. Three factors led Belize to seek more comprehensive management approaches: the need to address illegal fishing from both inside and outside the country; the need for complementary fishery management regulations that rebuild and sustain fish populations both inside and outside of protected areas; and the need to strengthen community ownership of, and support for, sustainable fishing practices. Building on the earlier successes with protected areas, by 2011, the Belizean government approved the use of rights-based fisheries management trials at Glover’s Reef and Port Honduras Marine Reserve. Those were huge successes with all parties and a major reduction in illegal fishing was achieved almost immediately.

Eric Schwaab (ES) : Belize est pionnière depuis bien longtemps dans l'utilisation des aires marines protégées (AMP) pour préserver ses récifs coralliens. Et ces AMP ont eu un effet significatif sur la population des poissons, des homards et des conques dans les zones d'interdiction de pêche, avec un augmentation de 300 à 600%. Trois facteurs ont poussé Belize à adopter une approche de gestion plus globale : la nécessité de lutter contre la pêche illégale à l'intérieur et à l'extérieur du pays ; le besoin de réglements complémentaires de la gestion de la pêche permettant de rétablir et de maintenir les bancs de poissons au sein des aires protégées ainsi qu'en dehors de ces zones ; et la nécessité de renforcer l'appropriation  par les communautés des pratiques de pêche durables ainsi que leur soutien pour ce type d'approche. En s'inspirant des succès antérieurs des zones protégées, dès 2011, le gouvernement de Belize a approuvé les essais de gestion fondés sur des droits de pêche au Récif Glover et à la réserve marine de Port Honduras [en]. Ces derniers ont été de grandes réussites pour tous les acteurs concernés et une baisse substantielle de la pêche illégale a été constatée quasi instantanément.

Le Récif de Glover. Photo de MagaCirce sur flickr, CC BY-NC-ND 2.0.

GV: Que s'est-il passé ensuite ?

ES: In 2016, given the demand from fishers from other parts of the country, Belize incorporated fisher-co-management through a new ‘managed access’ approach with new scientific processes under an adaptive management framework. Under managed access, fishers and fishing communities control their future through co-management, giving them access to fish in specific geographic areas of the fishery, and responsibilities to help manage the areas and observe regulations.

In 2018, Belize used the new-found fisher confidence in the effectiveness of management and growing consensus among scientists, fisheries managers, fishers, and national security interests as a springboard to expand MPA coverage to over 12 percent of its waters. Large, new MPAs were created on the national border to the south, where illegal fishing was of greatest concern. These initiatives showed how these tools could work, and also what needed to be done with the foundational fisheries management legislation in the country, both to properly undergird managed access and to reinforce the obligation to expand sustainable management to all types of fisheries. Belize has seen a dramatic drop in illegal fishing and is beginning to see an improvement in the health of its reefs since this approach was implemented.

ES : En 2016, compte tenu de la demande de pêcheurs d'autres parties du pays, Belize a intégré la co-gestion en pêche par une nouvelle approche de ‘gestion d'accès’ avec de nouveaux processus scientifiques dans un cadre de gestion adaptative. En gestion d'accès, les pêcheurs et leurs communautés pratiquent la co-gestion pour contrôler leur avenir, avoir accès au poisson sur des zones spécifiques sous leur responsabilité, et respecter les réglements.

En 2018, Belize s'est appuyé sur la confiance renouvelée des pêcheurs dans l'efficacité de la gestion et le consensus progressif des scientifiques, des gérants de pêches et des pêcheurs, en accord avec les enjeux de sécurité nationale, pour étendre la couverture des AMP à 12% de ses eaux. De nouvelles AMPs de grande taille ont été créées à la frontière sud du pays, où la pêche illégale était une préoccupation majeure. Ces initiatives ont démontré la fonctionnalité de ces outils, ainsi que le chemin qui restait à parcourir dans la mise en œuvre des bases législatives de la gestion des pêches dans le pays, aussi bien pour mieux cerner l'approche par gestion d'accès que pour renforcer l'obligation d'étendre la gestion durable à tous les types de pêches. Belize a noté une baisse spectaculaire de la pêche illégale et commence à observer une amélioration de la santé de ses récifs depuis la mise en application de cette approche.

GV: Quelle est l'importance et l'opportunité du projet de loi sur les ressources halieutiques ?

ES: The new Fisheries Resource Bill will close important gaps in fisheries governance in Belize and create a strong and comprehensive foundation for sustainability of the coupled MPA and Managed Access programmes. The new law clarifies the duties of all management partners, and clarifies the roles of various government bodies for management of both fisheries and MPAs. It also establishes new management requirements for a wider range of species important for local people — including vulnerable coastal communities — and also for the coral reef ecosystem itself.

ES : Il va combler d'importantes lacunes dans la gouvernance des pêches à Belize et créer une base de pérennité solide et complète des programmes associant AMP et accès géré. La nouvelle loi clarifie les tâches de tous les partenaires de gestion, et précise les rôles des divers organismes gouvernementaux dans la gestion des pêches et des AMPs. Elle fixe aussi de nouvelles exigences de gestion pour une gamme plus large d'espèces importantes pour les populations locales  — y compris les communautés côtières vulnérables — et aussi pour l'écosystème des récifs coralliens en soi.

GV: L'efficacité de cette approche a t-elle été prouvée scientifiquement ?

ES: New science that we have published shows that keeping the total amount of all types of fish above known thresholds will help fight the negative effects of climate change and warming waters on coral and reef health. This approach was first identified by Wildlife Conservation Society scientists in the Indian Ocean, validated by EDF scientists in the Caribbean, and now is being applied in Belize. Applying sustainable fisheries management, coupled with a strong MPA network, will enhance overall finfish abundances and help promote coral reef ecosystem health around the world as a major tool to help fight the impacts of climate change.

ES: Nous avons publié de nouvelles données scientifiques montrant que le maintien de la quantité totale de tous les types de poissons au-dessus des seuils connus aidera à combattre les effets néfastes du changement climatique et du réchauffement des eaux sur la santé des coraux et des récifs. Cette approche d'abord identifiée par les scientifiques de la Wildlife Conservation Society dans l'Océan Indien, puis validée par les scientifiques de l'Environmental Defense Fund dans les Caraïbes, est maintenant appliquée à Belize. La pratique d'une gestion durable des pêches, associée à un puissant réseau d'AMP, permettra de soutenir la croissance de la population des poissons à nageoires et de promouvoir la santé de l'écosystème des récifs coralliens dans le monde, faisant de cette approche un outil puissant de lutte contre les impacts du changement climatique.

Le phare de Turneffe. Photo de Serge Melki sur flickr, CC BY 2.0.

GV: Pouvez-vous nous détailler le procédé de mise en exécution?

ES: We introduced this approach in Belize through workshops with fishers, managers and scientists and are now set to implement trials with the first design workshop scheduled for late January [2020] at Turneffe Atoll.

While the finfish trials could go forward without the bill, the new legislation creates a duty for effective management for a wider range of species. The combination of the trials and the new law can rapidly spread this approach nationwide, using the existing adaptive management framework and managed access approaches. The new law will close loopholes that might otherwise impair the overall success of the programmes.

These steps together bring Belize into the forefront of nations managing their marine resources both in the coral world, and throughout the developing tropics.

ES: Nous avons introduit cette approche à Belize par des ateliers avec les pêcheurs, les gestionnaires et les scientifiques. Nous sommes maintenant prêts à faire des essais, et le premier atelier de conception est prévu pour fin janvier [2020] à l'Atoll Turneffe.

Alors que les essais sur les poissons à nageoires pourraient se poursuivre sans le projet de loi, la nouvelle législation crée un devoir de gestion efficace pour une plus large gamme d'espèces. En la combinant avec les essais, cette approche pourrait vite s'étendre à tout le pays, en partant du cadre actuel de gestion adaptative et des approches d'accès contrôlé. La nouvelle loi corrigera les manquements potentiellement nuisibles à la réussite générale des programmes.

L'ensemble de ces mesures place Belize au premier rang des nations en matière de gestion des ressources marines, aussi bien dans l'espace corallien que dans les tropiques en développement.

GV: Pouvez-vous aborder certains aspects particuliers du projet de loi sur les ressources halieutiques?

ES: The new legislation systematically establishes all of the legal requirements for every key pillar of effective, comprehensive marine resource and fisheries management. It creates a new fisheries council to coordinate, arbitrate stakeholder issues and advise the government in fisheries management practices. It defines the requirements for effective management, including fishery management planning, and also establishes fishing priority areas where new ideas can be trialed and long-term fisheries production can be prioritised.

It clarifies agency responsibilities and citizen duties related to marine and internal waters reserves, and establishes comprehensive licensing, compliance, monitoring and surveillance systems. It creates a basis for broader regional cooperation in fisheries and marine resource governance for improved cooperation with Mexico, Guatemala and Honduras. It also addresses key issues related to wider marine governance, including flagging of vessels and performance related to international agreements (such as the port states measures). In short, the new law is a comprehensive framework for enduring marine governance in Belize.

ES : La nouvelle législation établit systématiquement toutes les exigences juridiques de chaque pilier-clé pour une gestion efficiente et globale des ressources halieutiques et marines. Il crée un nouveau conseil de pêche chargé de coordonner [les activités], d'arbitrer les conflits entre les différents acteurs et de conseiller le gouvernement en matière de pratique de gestion de pêches. Il définit les conditions d'une gestion efficace, dont la programmation de la gestion des pêches, et établit aussi des zones prioritaires où de nouvelles idées peuvent être testées en y privilégiant la production halieutique à long terme.

Il clarifie les responsabilités des agences et les devoirs des citoyens concernant les réserves d'eaux marines et intérieures, et établit des systèmes complets d'autorisation, de conformité, de contrôle et de surveillance. Il crée une base de coopération régionale plus large en matière de gouvernance des pêches et des ressources marines en vue d'améliorer les relations avec le Mexique, le Guatemala et le Honduras. Il aborde également les questions essentielles relatives à la gouvernance marine au sens large, y compris l'attribution du pavillon aux navires et la conformité au regard des accords internationaux (comme l'Accord relatif aux mesures du ressort de l'État du Port). En résumé, la nouvelle loi constitue un cadre global de gouvernance durable du milieu marin au Belize.

Lire la deuxième partie de cet entretien ici [en].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site