Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Etats-Unis accordent aux ressortissants haïtiens le statut de protection temporaire

Le statut de protection temporaire (TPS) est un statut spécial octroyé par les Etats-Unis aux ressortissants de pays particuliers qui viennent d'être en butte à un bouleversement ou un traumatisme tels que guerre ou tremblement de terre. Ce statut est conditionné à la présence sur le sol des Etats-Unis de l'individu, qui doit solliciter l'application du TPS. Actuellement, le TPS est octroyé aux ressortissants des pays suivants : Salvador, Honduras, Nicaragua, Somalie et Soudan. Comme son nom l'indique, le statut est temporaire et ne qualifie pas automatiquement un individu pour la résidence permanente (carte verte) ou la citoyenneté [les liens sont en anglais].

Cette semaine, à la suite du terrifiant tremblement de terre de magnitude 7.0 qui a frappé Haïti, un certain nombre de personnalités politiques et de journalistes se sont mis à appeler les Etats-Unis à accorder le TPS au million ou deux (selon la plupart des estimations) de ressortissants haïtiens qui vivent dans le pays. Plusieurs pétitions, dont une de breakthrough, ont été mises en circulation, et 83 membres du Congrès ont signé une lettre ouverte au Président Obama réclamant le TPS pour les Haïtiens.

Vendredi 15 janvier, la Secrétaire à la Sécurité Intérieure Janet Napolitano a accordé le TPS à tous les Haïtiens vivant actuellement aux Etats-Unis, pour une durée de dix-huit mois.

Avant l'annonce, le blogueur The Latin Americanist notait :

Les expatriés et les défenseurs des émigrants haïtiens réclament depuis longtemps à cor et à cri le TPS pour les Haïtians, surtout à la lumière des nombreux ouragans et tempêtes tropicales de la dernière décennie. Bien que les administrations Bush et Obama aient toutes deux fait la sourde oreille à leurs plaidoyers, le soutien au TPS pour les Haïtiens a gagné l'appui de législateurs-clés.

Egalement avant la décision, le blogueur américain spécialiste de l'immigration Koulflo Memo a écrit que le TPS était “une évidence” :

La Fédération pour la Réforme de l'immigration américaine (FAIR), un organisme de droite, a fait part de son opposition à l'octroi du TPS à Haïti. La raison qu'ils invoquent, c'est qu'ils supposent que les Haïtiens ne partiront pas après la levée du TPS. Ils disent aussi que la situation de Haïti ne remplit pas les critères du TPS. L'opposition de la FAIR est malhonnête et butée. Et aussi raciste.

J'espère que le Président Obama ne surévalue pas ses chances d'une réforme complète de l'immigration au courant de l'année au moyen d'un apaisement de l'électorat du FAIR sur cette question humanitaire cruciale. Une telle non-réponse ne serait autre qu'un  abandon de Haïti au moment où il est dans le besoin.

Le blogueur américain Deep Thought a loué la décision de l'administration Obama administration, et écrit :

Le Président Obama a fait preuve d'un réel courage politique en agissant avec rapidité pour aider le peuple de Haïti. La Secrétaire Napolitano et lui ont aussi fait preuve de compassion en suspendant les expulsions vers Haïti pour dix-huit mois par l'octroi du TPS (statut de protection temporaire) aux Haïtiens actuellement aux Etats-Unis ; déverser un tas de personnes supplémentaires sur la scène actuelle de dévastation serait au mieux peu obligeant et au pire catastrophique. Certes, ils se font quelque peu incendier par les groupes nativistes (NdT : anti-étrangers) mais le vrai test du courage politique, c'est la capacité à prendre des décisions difficiles parce qu'elles sont justes.

La blogueuse et mère adoptive all buttoned up envisage de remercier son élu pour avoir poussé au TPS et elle demande aussi une aide pour les nombreux orphelins de Haïti, écrivant :

Cette question reçoit beaucoup d'attention de la presse en ce moment. J'espère que cela fait une différence, mais vous et moi savons que les gens se lassent de voir encore et toujours le même malheur. Il y avait plus de 200.000 orphelins vivant à Port-au-Prince avant tout ça, et quoi que vous pensiez de ces questions– et elles ne sont pas simples– cette intervention n'a nullement pour but de saper l'intégrité du peuple haïtien ni leur désir de s'occuper de leurs propres enfant. C'est seulement qu'ils sont dans l'impossibilité de le faire. C'est un problème humanitaire.

Si les Haïtiens aux Etats-Unis sont désormais protégés pour les prochains 18 mois au minimum et en mesure de travailler, la population de Haïti a toujours besoin d'aide. Voici quelques organismes assurant des secours en Haïti, et voici comment vous pouvez faire don de miles d'hôtel ou de frequent flier.

Voyez la page Global Voices sur le tremblement de terre pour plus d'informations sur les événements.

1 commentaire

  • Joseph Noelcius

    le TPS americain accordé aux ressortissants haitiens, est une très bonne chose. Mais le gouvernement américain aurait du s’efforcer de l’octroyer à ceux qui sont désireux et étaient sur place en Haiti lors de cette catastrophe du 12 janvier et qui ont perdu tout qu’ils possèdent. Ils sont quotidiennement à la merci de ames charitables ou des étrangers.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site