Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pérou : Un lycée d'élite pour les meilleurs élèves

Au début de l'année 2009, le Président du Pérou Alan García avait annoncé la création du  Lycée du Président [en espagnol, comme tous les liens] situé à Huampaní, à environ 25 km à l'est de Lima.  L'idée consiste en un ambitieux projet pilote d'éducation, ouvert aux 500 meilleurs lycéens des 47 meilleurs lycées publics de tout le pays. Ceux qui y seront admis y complèteront leurs deux dernières années de collège et auront accès aux meilleurs professeurs et équipement du pays. L'admission se fait sur concours et les résultats sont sur le point d'être annoncés. Cependant, des critiques se sont élevées sur l’accès aux informations sur les procédures d’admission. Par exemple, Saravia, du blog Autoeducación Digital questionne cette procédure :

Un capricho presidencial como lo llamamos desde el inicio a la creación del Colegio Mayor se ve envuelto en algo que de haber sido transparente su concepción y proceso, se hubiera evitado. Desde el inicio, el Prospecto costó mucho “bajarlo” de internet por la forma cómo había sido diseñado. El Lima, tal vez quienes tienen internet en su casa, fue fácil, pero quienes recurren a cabinas, tuvieron que gastar varios soles para bajar el Prospecto como para imprimirlo. ¿Se imagina cómo sería en provincias?

Un caprice du Président, comme nous l'avons appelé depuis le début la création de ce lycée, aboutit à quelque chose qui aurait du être transparent depuis sa conception et son lancement et aurait pu être évité. En premier lieu, il était difficile de «télécharger » le prospectus d’information sur Internet, à cause de la manière dont il était conçu. A Lima, peut-être pour ceux qui ont Internet à domicile, c’était facile, mais ceux qui utilisent Internet dans des lieux publics devaient dépenser quelques soles (la monnaie péruvienne) pour télécharger le prospectus et l’imprimer. Pouvez-vous imaginer ce que cela veut dire en province ?

Pedro Martínez du blog El Arte de Enseñar soulève d’autres objections, pour un lycée qui aura le statut d'établissement public :

Según la Ley no está permitido que los colegios seleccionen o discriminen con evaluaciones el ingreso de los estudiantes y si se va a escoger a los mejores alumnos de segundo año de secundaria de las instituciones educativas a nivel nacional a través de exámenes sicológicos y académicos, entonces se requerirá un régimen legal excepcional.

D'après la loi, les écoles ne peuvent pas sélectionner ni faire de discriminations dans l'admission d'un élève sur la base de tests, et si elles doivent choisir les meilleurs étudiants du secondaire parmi tous les élèves des écoles du pays avec des tests psychologiques et scolaires, une autorisation légale est exigée.

Cependant, certains Péruviens apprécient ce nouveau processus de sélection et dans son commentaire sur Peru 21, Arturo écrit :

Estupenda idea. En un mundo cada vez más competitivo necesitamos inculcar en nuestros escolares brillantes el deseo de superación (tal olvidado hoy en nuestro país) y de competitividad. El derecho a la educación gratuita está garantizado para todos, pero es de justicia que los mejores alumnos de todo el país también tengan las mismas oportunidades para desarrollarse y desarrollar el Perú. Ojalá que la currícula no sólo esté dirigida a “informar” sino a una completa “formación”: intelectual, física y espiritual.

Excellente idée, dans un monde de plus en plus compétitif, nous devons inculquer à nos brillants étudiants le désir de vaincre (une chose qui a été oubliée dans notre pays) et la compétitivité. Le droit à l’éducation est garanti à chacun, mais ce serait équitable que les meilleurs étudiants dans tout le pays aient les mêmes opportunités pour s'instruire et pour contribuer au développement du Pérou. Espérons que l’enseignement ne sera pas basé sur «l'information », mais plutôt sur un « la formation » intellectuelle, physique et spirituelle complète de l'élève.

La rentrée scolaire devant avoir lieu le lundi le 1er mars tmedia annonce le nom de l’élève qui a obtenu les meilleurs résultats au concours d’admission. Son nom est Yazmín Lazo Cahui. Âgée de 14 ans, elle vit à Arequipa.

Dans le système d’éducation péruvien, 20 est la note maximum qu’un élève puisse obtenir et Yazmin a obtenu 17,50. Elle est classée troisième à l'écrit, mais sa rédaction sur le réchauffement climatique mondial et ses implications dans notre vie quotidienne a été considéré comme très bien écrite, ce qui lui a rapporté la note la plus élevée.

L’annonce que Yazmin, la fille d’un mécanicien et d’une ménagère, avait obtenu la meilleure note, a été très bien reçue dans le pays à cause des disparités dans l’éducation que reçoivent les garçons et les filles au Pérou. L’analphabétisme touche 17,5 pour cent des femmes, alors que seulement 6,1 pour cent des hommes sont illettrés, comme le rapporte le site web du mouvement féministe Flora Tristán.

En outre, les deuxième et troisième meilleures notes ont été aussi obtenues par des filles. Wendy León Espinoza et Pamela Rojas Huamanlazo ont obtenu toutes les deux 17. Toutes trois, ainsi que les autres élèves qui sont admis à l’école du Président du Pérou doivent commencer leur scolarité le 26 février.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site