Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Australie : La marée noire dans la Grande Barrière de corail est un avertissement pour Obama

Un navire chinois transportant du charbon déverse actuellement son fuel au milieu du symbole de l'Australie, la Grande Barrière de corail, comme l'évoque ABC News [tous les liens sont en anglais, sauf mention contraire] :

Le premier ministre du Queensland, Anna Bligh, déclare vouloir que [le gouvernement fédéral] “passe un savon” aux armateurs du navire chinois transportant du charbon qui déverse son fuel dans les eaux encore préservées de la Grande Barrière de corail.

“Ça ressemble au scénario d'un film catastrophe !” s'exclame Geoff Sidebottom sur le blog Views from Towradgi […], qui donne ses impressions, communes à tout le pays :

… les plages sur le littoral du Queensland et de l'île voisine de Great Keppel vont être souillées – et notre industrie du tourisme si essentielle s'en trouvera menacée.

Le navire se trouvait à quinze miles de la voie maritime habituelle. Que [l'accident] soit dû à l'incompétence ou à une mauvaise connaissance de la zone, il aurait pu être évité avec un pilote expérimenté à la barre.

Il s'agit d'une condition qui doit être immédiatement rendue obligatoire pour toute navigation dans la zone de la Grande Barrière de corail !

Brian, du blog Larvatus Prodeo, nous rappelle que :

Il y a un peu plus d'un an s'était déjà produite une importante fuite de fuel au large de la côte sud-est du Queensland. Le navire Pacific Adventurer s'était échoué, répandant 270 tonnes de fuel sur la Sunshine Coast (“Côte ensoleillée” en français) et sur l'île de Moreton [en français]. Aujourd'hui, un navire chinois a foncé à pleine vitesse dans un récif à quelques 120km à l'est de Rockhampton à la pointe sud de la Grande Barrière de corail.

La candidate des Verts aux élections sénatoriales, Larissa Waters, est très claire sur la situation :

Des pilotes de la marine nationale [australienne] devraient être obligatoires à bord des navires de fret dans toute la zone de la Grande Barrière de corail, et les affréteurs devraient supporter la totalité du coût du nettoyage de la marée noire […]

La Grande barrière de corail n'est pas une autoroute pour le charbon, c'est un site touristique important qui pèse plusieurs milliers de dollars [australiens] et une fantastique [réserve de] biodiversité que le gouvernement devrait protéger de son mieux.

Au contraire, le gouvernement fait son maximum pour augmenter les exportations d'énergies fossiles, au lieu d'investir dans les énergies renouvelables propres, génératrices d'emplois, ce qui préserverait notre récif corallien.

Cette agitation s'est ressentie jusque de l'autre côté du Pacifique. Aux États-Unis, le journal “de gauche” Irregular Times […] a trouvé des parallèles évidents avec la situation locale :

Barack Obama soutient le programme délirant de Sarah Palin, Drill Baby Drill (“Creuse, Bébé, Creuse” en français), qui prévoit de développer le forage off-shore. Il dit qu'on ne doit pas s'inquiéter, qu'il n'y aura pas d'accident majeur à venir…

… un accident majeur comme celui d'aujourd'hui, où un gros tanker transportant du charbon s'est échoué sur la Grande Barrière de corail. Du fuel s'est déversé mais si le tanker avait transporté du pétrole brut, les conséquences de l'accident auraient été bien pires.

On ne peut qu'être soulagé d'apprendre qu'il s'agissait cette fois d'un vraquier [en français] et non d'un pétrolier.

1 commentaire

  • Il est évident depuis plusieurs jours que l’on assiste à une polution océanique dramatique et qui dépassera de loin tout ce qu’on a connu dans le passé. Le problème, c’est que depuis presque 50 ans, certains hommes, voyant les progrès de la science, ont cru qu’ils étaient les maîtres du monde et que tout leur était permis. La réalité nous impose beaucoup de modestie
    http://www.degoussencourt.com/postiche/

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site