Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pologne : Les sites internet en deuil après le crash de l'avion présidentiel

La semaine officielle de deuil a débuté en Pologne après l'accident d'avion qui a tué le président polonais et 95 responsables politiques le samedi 10 avril 2010 dans la région de Smolensk, en Russie. Tous les principaux portails d'information, les sites de médias sociaux, les sites gouvernementaux ainsi que les portails des organismes polonais dans le monde ont modifié leur charte graphique en affichant du gris, du noir et du blanc, afin de partager la douleur de la nation.

Google.pl [tous les liens suivant sont en polonais, sauf mention contraire] a ajouté un ruban noir sur sa page d'accueil, avec ces mots :

En mémoire du président de la République de Pologne, Lech Kaczyński, et de toutes les victimes. googlepl

Les moteurs de recherche polonais, Wirtualna Polska et Onet.pl ont modifié leurs logos :

wo.pllogoonetpllogo

Gazeta.pl, le portail d'un quotidien polonais est désormais en noir et blanc. Il affiche des photos du couple présidentiel disparu, et a ajouté un ruban noir à son logo :

Gazeta.pl

 

La plateforme de blog Blox.pl a elle aussi mis un logo noir :

Bloxlogo

Idem pour les principaux sites de médias sociaux : Blip, Flaker, Wykop et Nasza-Klasa:

blipplflakerlogo

wykoplogonaszaklasalogo

Les stations de radio, comme RMF FM, ont modifié leurs programmes de la semaine, utilisent des tonalités plus sombres et invitent leurs auditeurs à poster en ligne leurs condoléances.

Les sites gouvernementaux ont retiré toutes les couleurs de leurs portails sauf le noir et blanc. Prezydent.pl – un portail spécialement dédié au président lui-même – a mis en ligne une photo du couple présidentiel et un extrait d'un poème de Zbigniew Herbert [en français]:

… et la forêt de Katyń évapore le brouillard …

PrezydentPL

Les ambassades et les consulats polonais se sont joints à la douleur. Le consulat polonais de New York [en anglais] a modifié l'apparence de son bandeau :

Konsulat

Les instituts polonais dans le monde expriment aussi leur tristesse. L'Institut Culturel de Pologne de Londres [en anglais] a changé le design de son site et a publié ce message :

C'est avec le cœur lourd que nous pleurons la perte du président de notre pays, M. Lech Kaczynski, en compagnie de sa gracieuse épouse et de nombreux responsables politiques qui ont péri avec lui.

Selon le protocole officiel, toutes les institutions gouvernementales vont débuter une semaine de deuil durant laquelle nous honorerons les personnalités exceptionnelles que nous avons perdues. En conséquence, toutes les activités de l'Institut Culturel polonais initialement prévues ont été suspendues voire annulées si un report est impossible. Alors que ces inconvénients sont très regrettables, nous sommes sûrs que vous vous associerez à nous dans le souvenir de ces vies disparues sous nos yeux.

PolishCultureUk

Alors qu'en Pologne les gens achètent et affichent le drapeau polonais et des rubans noirs, à travers tous les médias sociaux les utilisateurs expriment leur solidarité en ajoutant le Twibbon “Pologne” [N.d.T : un twibbon est un logo qui se superpose sur la photo du profil d'un utilisateur de Twitter] à leurs avatars, ainsi qu'en changeant la photo de leurs avatars; ci-dessous quelques exemples tirés du réseau social Nasza-Klasa :

NaszaKlasaAvatars

Un blog polonais basé à Londres, the Polski blog, a mis en ligne [en anglais] une explication de l'ampleur de la crise actuelle :

Le fait que cette tragédie rappelle [les événements de mars 1940] [en français] est un tour cruel de l'histoire et un coup de massue sur un pays qui sort tout juste de décennies d'humiliations et de souffrances. Et cela sans considération de ce que les gens peuvent penser du président, dont les politiques conservatrices et les déclarations controversées ont souvent polarisé la société.

La Pologne devra se préparer à affronter une période très difficile de reconstruction des structures du pouvoir. L'accident va soulever des interrogations, sur les conditions de sécurité, sur les conséquences futures. Mais j'espère seulement que cette fois, la Pologne aura une approche plus mature, moins clivée, de ces problèmes.

Pour le moment, la Pologne est en deuil, dans le réel et le virtuel. Jusqu'à vendredi, nous, les Polonais, lirons les nouvelles, parcourant les informations et les déclarations officielles et nous nous parlerons au milieu du gris, du noir et du blanc qui règnent sur l'internet polonais.

Polskatimes.pl logo

Logo du site Polskatimes.pl

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site