Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Opération villes mortes contre l'exécution de Kurdes

En Iran, la vie s'est arrêtée dans plusieurs villes du Kurdistan et d'autres provinces alors que les entreprises et les commerces ont baissé le rideau jeudi, en signe de protestation contre l’exécution de quatre prisonniers kurdes – Farzad Kamangar, Ali Heidarian, Farhad Vakili et Shirin Alam Holi – le 9 mai 2010 au matin. Plusieurs organisations de défense des droits de l'homme ont accusé (en anglais) l'Iran de faire avouer par la torture aux dissidents leur implication dans des organisations terroristes.

Tandis que les médias établis en Iran n'ont rien laissé filtrer en provenance du Kurdistan, ce sont des Kurdes qui ont fourni des informations en prenant des photos et des vidéos des villes sous black-out.

Voici Sanandaj, la capitale du Kuridstan iranien, filmée jeudi :

Saman Rasoulpour a publié plusieurs photos de Sanandaj le jour de la grève :

Ici, nous voyons les boutiques closes à Mahabad, une autre cité kurde (en anglais).

Havayeh Tazeh écrit [en farsi] :

La grève a paralysé les villes au Kurdistan. Douze autres Kurdes pourraient être exécutés prochainement. Ils n'ont aucun accès à un avocat et nous sommes leur seul espoir.

Dulatmeli ajoute que ce jeudi restera un nouveau jour de bravoure dans l'histoire kurde.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site