Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Macédoine : Les femmes et la Coupe du Monde

Dejan Velkovski, alias Vnukot [le petit-fils], un blogueur et écrivain macédonien a exprimé son mécontentement [en macédonien] pour les trois premières journées de la Coupe du monde de football, qu'il considère comme “les moins intéressantes de l'histoire”.

Vnukot pense que le recours à la “tactique du bunker” tue l'enthousiasme des matchs car les entraineurs “placent tous les joueurs du bus de l'équipe devant leurs buts” et laissent l'attaque au pur hasard. Il considère que la décision d'autoriser les trompettes de Sepp Blater [en français]”le fait le plus catastrophique qui ait frappé le football depuis qu'il a été permis aux criminels financiers d'acheter des équipes de la Premier League (le championnat anglais).” Au final, “l'atmosphère fantastique” dont parlent les commentateurs de télévision fournirait moins d'excitation qu'un tournoi d'échec.

En outre, Vnukot critique aussi la couverture de la Coupe par les médias :

Les médias macédoniens contribuent à créer de l'aversion contre cette Coupe du monde. Adoptant des stéréotypes, ils ânonnent jusqu'à la mort que les hommes doivent maintenant regarder seulement du football, que les femmes ne peuvent plus rien faire, répètent comme des perroquets des listes de règles et autres boniments d'un ennui à faire vomir. C'est absolument parfait pour les gens qui, à cause d'une erreur spatio-temporelle, sont restés bloqués dans les années 50 !

La plupart de mes amies sont plus amateurs de football que moi, par exemple. Elles vous couperaient la main si vous essayiez de diminuer le volume pendant un match pour lequel elles éprouvent une implication émotionnelle. Je ne voudrais même pas mentionner (ce qui vous arriverait) si vous changiez de chaîne, probablement votre punition la plus juste serait la castration. D'un autre côté, nombreux parmi mes amis hommes n'ont aucun intérêt pour le football, du tout. Et tout ceci est parfaitement normal pendant une période au cours de laquelle chacun peut suivre ses goûts personnels, sans prendre en considération ce que le voisinage en dira. Tout est dans la mentalité.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site