Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maroc : à la découverte du henné

Le henné est employé de manière artistique depuis des milliers d’années. Utilisé du Maroc au Bangladesh, il sert à teindre les cheveux et décorer le corps. Au Maroc, ce produit orne les mains et les pieds de motifs complexes et s’utilise comme teinture pour les cheveux au hammam.

Un nouvel ouvrage en anglais, traitant des traditions liées au henné a été publié récemment. Intitulé Moor: A Henna Atlas of Morocco, il contient des illustrations et des photographies sur l’utilisation du henné au Maroc. En voici un aperçu :

L’auteur du livre possède un blog, en anglais : Moor Henna.

Emily, volontaire des Corps de la paix et rédactrice du blog Emily and Jon in Morocco [en anglais] s’est fait faire un tatouage au henné. Sur son blog, elle publie des photos de la réalisation exécutée sur son lieu de travail :

Tatouage au henné au Maroc

Emily a aussi pris des photos du motif réalisé sur son bras :

Henna after several hours of drying

Quelques heures plus tard

Voici ce qu’Emily raconte à propos de son expérience :

Quand je suis rentrée à la maison, j’ai tamponné le henné séché avec un peu d’huile d’olive avant de l’enlever. Les filles m’avaient dit d’utiliser de l’huile végétale (sûrement parce que c’est moins cher), mais j'ai préféré un produit de meilleure qualité. J’imagine que l’huile est supposée aider le henné à se fixer, mais c’est aussi agréable sur la peau, parce que le henné séché est un peu inconfortable. Quand on enlève la pâte de henné, les dessins sont très jaunes, ils deviennent plus foncés au cours de heures qui suivent. Aujourd'hui, ils sont d’un beau brun.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site