Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Inde : Messieurs, éclaircissez votre peau sur Facebook

Image Bhatnaturally

[Liens en anglais] Une nouvelle application Facebook soulève des controverses en Inde. Cette application Facebook, lancée par la marque Vaseline, une gamme de produits cosmétiques appartenant à la multinationale Unilever, permet aux utilisateurs d'éclaircir la couleur de leur peau sur leur photo du profil. Ce n'est pas la première fois que l'attrait d'un  ‘teint clair’ est débattu sur la blogosphère indienne. Cependant, l'application en question fait la promotion d'un produit destiné aux hommes, ce qui est relativement nouveau. Jusqu'ici, la plupart des produits “teint clair” sur le marché indien sont destinés aux consommatrices. Le Sigh observe :

Ce qui me frappe le plus dans cette publicité est le fait qu'elle s'adresse à l'envie des hommes d'avoir une peau claire, pas à celle des femmes. ça me stupéfie complètement, sur le plan anthropologique; les femmes sont celles qui représentent la culture, pas les hommes. D'une certaine façon, ces publicités sont certainement progressistes, dans le sens où elles incluent les hommes dans le discours sur le “teint clair”.

En réponse à Le Sigh, un commentaire de Sneha, qui travaille pour une agence publicitaire, donne quelques raisons du ciblage des hommes par les compagnies qui fabriquent des crèmes éclaircissantes pour la peau.

Les hommes en milieu urbain en Inde aujourd'hui attachent beaucoup plus d'importance à leur apparence qu'avant. Aujourd'hui, que ce soit sur le lieu de travail ou à l'extérieur, les homme sont en contact plus fréquent avec des femmes qui gagnent autant qu'eux et ont le même statut professionnel. De plus, comme de plus en plus de relations se construisent en dehors du système des mariages arrangés, et que garçon et filles se fréquentent avant le mariage, les hommes commencent à ressentir une pression toujours plus grande autour de leur apparence et de la nécessité d'apparaitre séduisants à ces femmes…Le teint clair est une obsession de toujours en Inde et dans nos rencontres de consommateurs et en entretiens avec les hommes consommateurs, quand nous demandons ce qu'ils changeraient s'ils le pouvaient,  il ressort que ce serait la couleur de leur peau.

Suhail sur le blog Rantings of a Homesick Lunatic parle du racisme subliminal qui existe en Inde, ou la préférence pour les teints clairs est profondément enracinée dans beaucoup de groupes sociaux. Cette préférence peut se manifester de différentes façons.

On en voit des manifestations assez évidentes dans l'industrie cinématographique, et au sud, les filles doivent avoir des teints de lait pour pouvoir décrocher des rôles aux côtés des “superstars”, qui sont parfois complètement à l'opposé sur le spectre des couleurs de peau, mais bon, là, il s'agit plus de sexisme que de racisme. Il est devenu assez évident pour moi que les boulots devant la caméra pour la télévision et les médias vont presque toujours aux candidat(e)s qui ont la peau la plus claire.

Freshbrew souligne que l'aspect le plus controversé de la stratégie marketing du produit n'est pas tant qu'elle tente de vendre du “teint clair” mais qu'elle vise les hommes, et que c'est pour cette raison que les consommateurs l'ont remarquée. Bhatnaturally estime qu'il est peut-être inutile d'accuser le fabricant du produit, et que la nature ‘numérique” de la campagne focalise plus le produit et l'application Facebook.

Les gens accusent les marques comme celle-ci de renforcer l'idée qu'un teint clair est plus désirable, plus beau, et que cela cause du tort à la société. L'argument opposé, que ces marques ne font qu'exploiter un besoin existant (depuis bien avant que ces produits soient mêmes conçus et qu'on en fasse la publicité), n'est jamais entendu.

Une opinion similaire se retrouve dans de nombreux commentaires sur les blogs, où les internautes estiment que la préférence pour les peaux claires est taxée de racisme par ceux qui ne connaissent pas le contexte culturel indien. Gautam Ramdurai commente sous le billet de la chercheuse américaine Danah Boyd:

La levée de boucliers en Occident est intéressante, et prend sa source dans une certaine ignorance. La question en jeu est la perception de la beauté et non de la race. De toute évidence, beaucoup de ceux qui ont commenté sur ce sujet n'ont aucune idée de l'idéal de beauté en Inde, et donc, cette application à l'air forcément “raciste”. Il y a des gens en Inde qui pensent que cette application (et ce produit) sont méprisables – mais pour des raisons très différentes.  Je peux vous trouver des tas d'exemples en Occident autour de la même questions, comme les cabines d'UVA pour bronzer, l'obsession de la minceur, etc – mais aucun d'entre eux ne peut expliquer même de loin la complexité de ce problème. Cela me surprend, qu'en tant qu'habitants du nouveau monde “plat” de l'ère numérique, nous n'ôtions toujours pas nos lentilles protectrices quand nous examinons les événements sociaux-culturels dans d'autres parties de la planète.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site