Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mexique : Tour de chauffe des blogueurs avant la Conférence de l'ONU sur le changement climatique

La prochaine Conférence des Nations Unites sur le changement climatique (COP 16) se tiendra du 29 novembre au 10 décembre 2010 à Cancún, au Mexique [en anglais].

Il y a de nombreux débats en la matière. Les blogueurs s'interrogent si la conférence apportera l'habituelle déception sur l'absence d'actes de la part des protagonistes du changement climatique et de l'écologie, ou si elle débouchera cette fois sur une perspective et une opportunités neuves qui excluront l'échec.

Laguna Nichupté in Cancun Mexico. Image by Manuel Canela, Flickr user manuelcanela, used under an Attribution-ShareAlike 2.0 Generic Creative Commons license

La lagune Nichupté à Cancun au Mexique. Photo de Manuel Canela, l'utilisateur Flickr manuelcanela, utilisée sous licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 2.0 Generic

Ecoportal.net [en espagnol, comme les liens suivants], l'un des sites Verts les plus réputés pour les hispanophones, évoque l'importance de COP 16 en tant qu'engagement international :

El fracaso no es una opción ya que condenaría al planeta, sus ecosistemas y sus habitantes a un cambio climático catastrófico, advirtieron organizaciones civiles respecto a la décimo sexta Conferencia de las Partes de la Convención Marco de las Naciones Unidas sobre Cambio Climático (COP-16), que se llevará a cabo en nuestro país del 29 de noviembre al 10 de diciembre de este año.

Por ello, las organizaciones de la sociedad civil Cemda, Greenpeace, Oxfam y la Heinrich Böll Stiftung, lanzaron este día la campaña La cumbre climática en Cancún debe ser exitosa, para exigir a los tomadores de decisiones de la COP 16, que éste sea el espacio y el momento para destrabar los acuerdos globales que evitarán el caos climático.

L'échec n'est pas une option parce qu'il condamnerait la planète, ses écosystèmes et leurs habitants à un changement climatique catastrophique, selon l'avertissement lancé par les organisations non gouvernementales pour la 16ème Conférence sur le Changement climatique (COP-16 ), qui se tiendra dans notre pays (le Mexique) du 29 novembre au 10 décembre de cette année.

Voilà pourquoi les organisations non gouvernementales comme Cemda, Greenpeace, Oxfam et la Fondation Heinrich Böll, ont lancé aujourd'hui la campagne “Le sommet du Climat à Cancún doit réussir,” en vue d'exiger des décisionnaires de la COP 16, [de s'assurer] que ceci est le lieu et le moment de débloquer les accords mondiaux qui empêcheront le chaos climatique.

Sur JOIN, un magazine en ligne rédigé par des jeunes au Mexique, Adrian Monfort a écrit l'article “Cancún, COP 16 et le combat contre le changement climatique”, où il analyse l'importance de cet événement pour les générations actuelle et futures :

Esto nos pinta un panorama crítico, en donde las necesidades de concretar acuerdos entre los países es urgente y el tiempo para hacerlos es mínimo. México como anfitrión y participante de la reunión previa (COP 15) promovió activamente el año pasado la negociación de un nuevo acuerdo global, y al no conseguirlo, reafirmó su intención de lograrlo en Cancún.

Para nosotros como jóvenes y ciudadanos esto tiene implicaciones trascendentales, ya que seremos nosotros los que estaremos viviendo en un mundo cada vez más deteriorado por los cambios medioambientales.

Ceci nous dépeint un panorama critique, dans lequel la nécessité de concrétiser les accords entre les pays est urgente et le temps pour y arriver minime. Le Mexique, comme hôte et participant de la réunion précédente (COP 15) a activement promu l'an dernier la négociation d'un nouvel accord global, et lorsqu'il n'a pas abouti, a réaffirmé son intention de le réaliser à Cancún.

Pour nous, jeunes et citoyens du monde, ceci a des implications majeures, car c'est nous qui vivrons dans un monde toujours plus dégradé par les changements de l'environnement.

COP 15, photo de WWF FRANCE sur Flickr, utilisée sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 2.0 Generic

Les blogueurs de Espacio Mexicano Dialogo Climático Cancún estiment fondamental le rôle des organisations et mouvements sociaux tant mexicains qu'internationaux dans cet événement :

Se han minimizado las expectativas de la Conferencia de las Partes – COP-16: no se observan propuestas firmes de los países desarrollados en la mesa de negociaciones en materia de mitigación y está en riesgo el sistema multilateral de negociación. Por ello el movimiento social y las organizaciones civiles mexicanas y mundiales discutiremos en Cancún nuestras propuestas para hacer frente al problema y, a través de manifestaciones pacíficas haremos escuchar la diversidad y pluralidad de nuestras voces.

On a minimisé les attentes sur la Conférence COP-16 : on ne constate pas de propositions fermes des pays développés à la table de négociation en termes de mitigation, et le système multilatéral de négociation est en danger. C'est pourquoi, le mouvement social et les organisations mexicaines et internationales discuteront à Cancun de nos propositions pour affronter le problème, et par des manifestations pacifiques nous ferons entendre la diversité et la pluralité de nos voix.

Pour conclure, sur la page web Mexicohazalgo.org.mx (Mexique Fais quelque chose)  se trouve un article écrit par Alejandra Biotes, où elle explique comment les participants à COP 16 pourront s'informer et expérimenter en direct les ressources naturelles qu'offre Cancun :

Recientemente una comitiva de activistas, proveniente de Copenhague, estuvo de visita en Puerto Morelos para ver de cerca las instalaciones y servicios con los que se cuenta en ese lugar.

Los integrantes de las ONG’s, que visitaron Puerto Morelos, eligieron las zonas de cenotes y otras áreas naturales para que quienes asistan a la Cumbre acampen ahí ¿Un pretexto para disfrutar los escenarios naturales que ofrece nuestro país, o la opción más accesible para estar presentes en la discusión del futuro del planeta?

Récemment, une délégation d'activistes de Copenhague a visité Puerto Morelos pour voir de près les installations et les services qu'on trouve à cet endroit.

Les membres des ONG, qui ont visité Puerto Morelos, ont choisi la région des cenotes et d'autres zones naturelles pour que ceux qui assisteront au Sommet puissent y camper. Un prétexte pour jouir des paysages naturels qu'offre notre pays, ou l'option la plus accessible pour être présents à la discussion sur l'avenir de la planète ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site