Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Cameroun : Inventeurs et artisans rivalisent d'ingéniosité

Un billet sur le blog AfriGadget [en anglais] nous fait découvrir le travail de quelques artisans et fabricants camerounais, à travers des vidéos prises par Bill Zimmerman de 27 months, un blog qui documente “le Cameroun du point de vue d'un technologue”.


Collectif de métalliers par Bill Zimmerman CC/By-NC-SA

Le premier groupe d'artisans que nous visitons est celui des forgerons décrits par M. Zimmerman dans Les fabricants extraordinaires de Maroua. Ils fondent des déchets métalliques pour fabriquer des objets utilitaires qu'ils peuvent vendre pour une fraction minime du prix de leurs équivalents importés. Non contents de copier les pièces, ils en modifient et améliorent la conception, et fabriquent même leurs propres outils : voyez par exemple le soufflet fait avec une roue de bicyclette, au début de la 1ère des 3 vidéos.

Plusieurs dizaines d'hommes aux compétences spécialisées sont rassemblés ici dans un but unique : transformer, avec un fini parfait, des monceaux de ferraille en outils, fourneaux, pièces détachées et autres ustensiles à vendre à la population locale. De jeunes apprentis apprennent le métier en actionnant le soufflet ou en façonnant le bois pour les manches d'outils. La production se fait ici entièrement à la main et à une échelle qu'il faut voir de ses yeux pour l'apprécier pleinement.

Une autre vidéo de M. Zimmerman a été prise pendant la Foire Agro-Pastorale de 2009 à Limbe, dans le Cameroun du Sud-Ouest. Un fabricant y montre son incubateur à oeufs fait maison à peu de frais :

A cette même foire, un autre artisan a captivé son regard :

Parmi tous les étalages, un type ressortait avec des créations qu'on ne peut décrire que comme un mariage quasi parfait de forme, fonction, conception écologique et obsession presque maladive du bambou. Lekuama Ketuafor est le propriétaire de Bamboo Magic, une entreprise individuelle d'artisanat à domicile qu'il a démarrée pour compléter son salaire d'enseignant.

Dans la vidéo jointe on voit l'artiste, qui, vêtu de pied en cap de bambou ne passe pas inaperçu, exposer deux de ses produits : un étui à téléphone mobile et une mallette pour ordinateur portable également réalisés avec cette herbe ligneuse.

Pour en savoir plus sur ces entrepreneurs camerounais et leurs confrères, rendez-vous sur le blog de Bill Zimmerman, 27 months.

1 commentaire

  • Merci pour l’auteur du billet et merci à Global Voices d’avoir partagé cette information avec nous et, comment voulez-vous que les populations rurales restent en marge des nouvelles technologies. Toutes ces vidéos sont comme si ces forgerons sont au Mali ici. Je ne vois aucune difference entre eux et ceux qui sont ici au nouveau marché de Medina Coura. Vraiment, comme ils ont dit au village, l’internet, c’est voyager sur place.
    Merci

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site