Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Zimbabwe : rencontre avec le poète et blogueur zimbabwéen Mcgini Nyoni

Les Zimbabwéens sont bien présents dans le monde des blogs et des médias sociaux. Le blogueur, poète, dramaturge et professeur  zimbabwéen Mcgini Nyoni [en anglais comme tous les liens de ce billet] n’est pas une exception. Il est le directeur artistique du projet Poésie Bulawayo. Voici l’entretien par email que j’ai eu dernièrement avec lui.

Q: Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

J’ai commencé à bloguer vers septembre 2009 après avoir suivi un atelier avec Ivor Hartman au festival Intwasa. Il anime le blog Storytime et durant cet atelier il nous a appris que nous pourrions disposer d’un site Internet gratuit (un blog est un site Internet en réalité) ; quelque chose que nous ne pensions pas possible.

Q: Donnez-nous plus de détails sur ce que vous écrivez

Le blog Poésie Bulawayo est une publication de poèmes en ligne et c’est sur ce blog que je voudrais m’attarder au cours de cet entretien. J’écris également sur le blog Kubatana des articles d’opinion, la plupart du temps relatifs aux problèmes de gouvernance.

Q: Quelle est votre implication dans le blog Poetry Bulawayo?

J’avais besoin d’un espace de parution pour mes poèmes et les poètes avec qui je travaille avaient également besoin d’un espace où ils pourraient publier leur travail. Le blog (poetrybulawayo.blogspot.com) publie des poèmes du monde entier et l’événement le plus marquant à ce jour a été  l’anthologie Point du jour qui est disponible en ligne sur UNIBOOK.

Le blog  a vu le jour après avoir réalisé que les éditeurs classiques ne sont pas intéressés par la poésie, en grande partie parce que ce n’est pas viable. Il appartient donc à ceux qui ont pour moteur la passion de la promouvoir.

Q: Quels sont les principaux obstacles pour les citoyens ou les organisations  qui  envisagent d’utiliser les médias sociaux au Zimbabwe ?

Les principaux obstacles d'un blogueur au Zimbabwe sont l’accès limité à Internet et aux ordinateurs. Je dois mettre à jour le blog depuis un cybercafé, ce qui n’est pas la situation idéale. Lorsque vous bloguez, vous devez faire preuve de constance et cela n'est pas simple au Zimbabwe. L’autre problème est que peu de Zimbabwéens utilisent Internet, donc, la plupart des visiteurs du site sont étrangers. Mêmes si ces lecteurs sont les bienvenus, nous aimerions avoir davantage d’autochtones.

Q: Quel est l’avenir du blogging au Zimbabwe ?

De plus en plus de gens se mettent à bloguer au Zimbabwe, mais cela prendra un peu de temps avant que le blog ne devienne un moyen alternatif de communication. Mais on y arrivera au bout du compte.

Pamela: Merci de nous avoir accordé du temps

Je vous en prie

L’un des poèmes de McGini Yoni peut être lu sur Témoin d’Etat.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site