Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bahreïn : Troisième jour de manifestations, nouveau cortège funèbre

Ce billet fait partie du dossir Global Voices sur Bahreïn 2011.

Mercredi 16 février est le troisième jour des manifestations du ‘Jour de la Colère‘ de Bahreïn, qui a démarré avec les funérailles de Fadhel Al-Matrook, mort dans l'intervention brutale de la police anti-émeutes lors du cortège funèbre mardi du premier manifestant tombé, Ali Mushaima.

Comme mardi, des centaines de protestataires se sont dirigés vers l'Hôpital Salmaniya pour recueillir le corps et former le cortège vers le cimetière Sheikh Maytham à Mahooz dans la capitale de Bahreïn Manama. Mais à la différence de hier, le cortège a pu se déplacer sans heurts ni interférence policière.

@emoodz Foule en colère ce matin à Salmaniya au début du cortège funèbre http://bit.ly/eObdAo #bahrain #feb14

Protesters at Salmaniya Hospital. Photo by Twitter user @emoodz.

Manifestants devant l'Hôpital Salmaniya. Photo sur Twitter de @emoodz.

@Jolly1412 تدفق المواطنين على موكب الشتييع #feb14 #bahrain #lulu # http://twitpic.com/40bzs0

Affluence au cortège funèbre
Banner reads: "The blood of the martyr falls in the Hand of Allah, and when it does, it grows". Image posted by Twitter user @Jolly1412.

Sur la banderole : "Le sang du martyr tombe dans la main d'Allah, et y grandit". Image publiée sur Twitter de @Jolly1412.

De nombreuses femmes se sont aussi jointes au cortège, marchant en arrière du cortège principal.

@khokhz Cortège de la deuxième victime Fadhel Matrook @ Mahooz #Bahrain #Feb14 http://yfrog.com/h6pcrrvj

Bahraini women mourning and following the procession. Photo by Twitter user @khokhz.

Des femmes de Bahreïn en deuil suivent le cortège. Photo sur Twitter de @khokhz.

Ceux venus rendre hommage au défunt ont apprécié le caractère pacifique du cortège et de l'absence de la police anti-émeutes, un grand progrès après les événements de la veille.

@RedhaHaji Il n'y a pas non plus de police de la circulation sur site pourtant le déroulement est organisé. #bahrain #feb14 #lulu bénévoles règlent la circulation. gèrent les gens

@RedhaHaji Je veux remercier personnellement le gouvernement de tenir la police anti-émeutes à l'écart.Ils comprennent maintenant que c'est des obsèques dans le calme #bahrain #feb14 #lulu

L'absence de policiers dans les rues ne signifiait pas qu'ils n'étaient pas sur Twitter ; le ministère de l'Intérieur de Bahreïn a envoyé des alertes sur les zones à éviter à cause d'embouteillages là où passait le cortège.

@moi_bahrain N'allez pas sur avenues Salmaniya,Oman,Kuwait & Adliya qui mènent au cimetière Maitham Al Bahrani à Mahooz pour éviter les bouchons.

Les médias étrangers ont aussi profité du calme du cortège funèbre pour en interviewer des participants.

@Moaweya les médias étrangers couvrent les obsèques à #bahrain http://yfrog.com/h6odj7j

Foreign media interview a funeral mourner. Image by Twitter user @Moaweya.

Un journaliste étranger interviewe un participant du cortège funèbre. Photo sur Twitter de @Moaweya.

Les cortèges funèbres étaient encore en cours à l'heure où ce billet était écrit.

Pendant ce temps sur le Rond-point Pearl/Lulu à Manama, le point focal de la contestation de Bahreïn, on est toujours là et on continue à manifester dans le calme.

@adelmarzooq تشييع الشهيد فاضل المتروك والمتظاهرون باقون في دوار الحرية … وتقديم وجبات للإفطار للمتظاهرين #feb14 #bahrain

Le cortège du martyr Fadhel Al-Matrook, et les protestataires sont toujours sur le ‘Rond-point de la Liberté'… On apporte le petit-déjeuner aux manifestants

Certains des protestataires du Rond-point Lulu ont fait voeu d'y rester, faisant faux bond à leur travail jusqu'à satisfaction de leurs revendications.

Right banner reads:"Skipping work until the regime falls". Left banner reads: "No Sunna No Shia, all our demands are legitimate. My people want democracy, a constitution and freedom (signed by Youth of Muharraq)". Images from 14th February Revolution Facebook Page.

Panneau de droite : "sécher le travail jusqu'à la chute du régime". Panneau de droite : "Ni Sunnites Ni Chiites, toutes nos demande sont légitimes. Mon peuple veut la démocratie, une constitution et la liberté (signé Jeunesse de Muharraq)". Photo de la page Facebook Révolution du 14 février.

Pour la plupart à Bahreïn, mercredi 16 février est un jour travaillé ; hier était un jour férié national à l'occasion de l'anniversaire du Prophète Mahomet (PBSL). Ceux qui s'inquiétaient de l'accès à la capitale Manama ont pu aller au travail, quitte à s'inscrire sur Foursquare à leurs lieux de travail près du rond-point Lulu.

@nadooi_wish Allé à #LuluRoundabout .. circulation fluide. Les manifestants sont souriants et aident à l'écoulement de la circulation. #Bahrain #Feb14

@Ali_Fareed Je suis au World Trade Center de Bahreïn (Route du Roi Faiçal, Manama) http://4sq.com/hIYMBX [en vue du rond-point Lulu]

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site