Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Colombie : Des communautés indigènes prennent en main leur sécurité alimentaire

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices Objectifs du Millénaire 2011.

[Liens en espagnol] Des communautés indigènes en Colombie agissent pour protéger leur sécurité alimentaire. Ils informent non seulement les leurs sur les avantages de manger ce qu'ils font pousser dans leurs potagers au lieu d'acheter de la nourriture onéreuse amenée de l'extérieur, mais ils demandent également la suppression de nouvelles lois sur la vente de lait cru.

Vegetables

Produits cultivés par les communautés indigènes

Cette première vidéo présente un rassemblement de peuples indigènes de la réserve de Huellas Caloto où différentes communes étaient invitées à apporter de la nourriture faite d'ingrédients qu'ils cultivent sur leurs propres parcelles de terre. Du jus de citrouille, du porridge, des gâteaux au blé et d'autres produits étaient utilisés comme de savoureux exemples de la manière dont leur alimentation n'a pas à dépendre des denrées importées ou achetées, mais d'ingrédients locaux et traditionnels.

Dans les deux vidéos suivantes nous pouvons voir la communauté indigène des Misak [également appelés ‘guambianos’, qui vivent dans le sud-ouest de la Colombie] qui avec d'autres marchent vers la capitale Bogotá pour protester contre une nouvelle loi qui rendrait la vente de lait cru illégale. Dans leurs communautés, où le lait s'achète entre voisins et complète leur alimentation par un produit local, imposer une  restriction à la vente de lait cru signifierait qu'ils devraient acheter du lait transformé à des prix plus élevés, ce qui affecterait à la fois les vendeurs et les acheteurs. Les vidéos sont intitulées “Le lait en boîte ne tue pas, la faim oui”.

Partie 1

Partie 2

La propreté de l'eau est aussi une question importante : dans la vidéo suivante, l'École de Communication du Nord-Est de Cauca nous présente deux cas distincts de problèmes liés à l'eau et les vidéos pédagogiques réalisées pour les résoudre. Dans le premier cas, une femme lave ses vêtements dans la rivière, et un voisin vient vers elle et lui dit gentiment que parce qu'elle lave ses vêtements dans la rivière, ils recoivent de l'eau savonneuse en aval. Elle s'excuse et admet qu'elle n'était pas consciente que ses lessives nuisaient à quelqu'un d'autre mais qu'elle demandera aux siens de lui construire un lavoir, d'où elle ne contaminera pas la rivière. Le voisin répond qu'ils lui donneront un coup de main avec joie pour trouver une solution et les aider à construire un lavoir. La deuxième scène montre des touristes au bord de la rivière, abandonnant tous leurs déchets derrière eux après un pique-nique.  Un villageois arrive ensuite et se plaint des détritus abandonnés, puis les ramasse.

Vous pouvez suivre ces activités menées par les communautés indigènes en Colombie, et d'autres, sur leur site web.

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices Objectifs du Millénaire 2011.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site