Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bahreïn : Le blogueur “Emoodz” en prison (MAJ)

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur la contestation à Bahreïn 2011.

Mise à jour 7 avril 17h : Le blogueur Emoodz a été libéré

Le blogueur bahreïni Mohammed El-Maskati, plus connu dans la blogosphère sous le nom d'”Emoodz” a été arrêté le 30 mars 2011. Selon Reporters Sans Frontières, son interpellation est intervenue après des menaces d'un membre de la famille royale sur Twitter, où El-Maskati a également pour pseudonyme @emoodz.

Sur Twitter, ses compatriotes de Bahreïni et ses amis du monde entier appellent à ce que Mohammed El-Maskati soit relâché.

Muhammed El-Maskati's public Facebook profile photo.

Muhammed El-Maskati, photo de son profil public Facebook.

Le Centre pour les Droits Humains de Bahreïn (@BahrainRights) tweete un lien vers la version en arabe de l'information de Reporters Sans Frontières, et commente :

تدين مراسلون بلا حدود أيضاً حملة القمع الممارس ضد المدوّنين البحرينيين. http://ow.ly/4sSRt #freeemoodz @emoodz #bahrain
Reporters sans Frontières condamne la répression contre les blogueurs bahreïnis.

Afaf Al-Dawar (@Pearl14Feb) constate :

Mohammed Almaskati @emoodz est un blogueur bahreïni qui a été arrêté pour avoir exprimé son opinion #FreeEmoodz #Bahrain #feb14

Egalement sur Twitter, Muhammed Abdulla (@mabdulla88) écrit :

Je considère avec certitude @emoodz comme l'une des meilleures sources d'informations à Bahreïn, Il est maintenant en prison et nous voulons tous le voir libre #FreeEmoodz

@Zanoob11 publie une vidéo enregistrée par Mohammed El-Maskati en 2007 :

Dans cette vidéo de 10 minutes, Mohammed El-Maskati évoque son activité de blogueur et l'islam, avec des aller-retour entre anglais et arabe.

La soeur de Mohammed El-Maskati, @Moooly85, tweetait le 4 avril, cinquième jour en prison de son frère :

5e jour : ça fait 5 jours qu'ils ont arrêté mon frère ! #FreeEmoodz

L'éminent blogueur Mahmood Al-Yousif (@Mahmood), gardé à vue la semaine précédente, a aussi exprimé son soutien :

L'esprit libre de mon ami @emoodz me manque et je me réjouis de bientôt lui serrer la main à nouveau. Je sais qu'il sera libre. #FreeEmoodz

Reporters sans Frontières a relevé que Mohd Al-Khalifa, le membre de la famille accusé d'avoir menacé Mohammed El-Maskati sur Twitter, a tweeté des menaces à l'encontre des fidèles de ce dernier avant de fermer son compte :

Khalifa sur ces entrefaites persiste à menacer sur Twitter à menacer tous ceux qui appellent à la libération de Makati : “#FreeEmoodz quiconque vit à Bahreïn et soutient le terroriste emoodz, se verra retirer son adresse IP et sera arrêté !”

Tweeted threat from Mohd Al-Khalifa, a member of the Bahraini royal family to El-Maskati's supporters before his account was deleted.

Tweeted threat from Mohd Al-Khalifa, a member of the Bahraini royal family to El-Maskati's supporters before his account was deleted.

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur la contestation à Bahreïn 2011.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site