Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Syrie : “Le peuple ne veut plus de ce régime” (vidéos)

La Syrie connait un regain de violence ce vendredi, avec de nouvelles manifestations dans beaucoup de ses provinces, et de nouvelles répressions, le gouvernement tentant d'arrêter par la répression les troubles qui ont débuté le 15 mars.

Depuis la Syrie, Razaniyat tweete :

Le Syrien @Kinaniyat confirme la mort de Mohammad Kahil il y a quelques minutes à  Homs. Nous n'oublierons jamais nos martyrs. #Syria #fb

A Doha, Abdurahman Warsame reprend la dépêche d'une agence de presse :

Reuters : au moins  3 manifestants blessés à #Duma, #Syria

Arwa Damon, de CNN, annonce :

#douma témoins oculaires :  3 morts, 7 blessés, quand la police anti-émeutes et les services secrets ont tiré sur une foule d'environ 50 000 manifestants #syria

Arwa Damon note aussi :

manifestations explosent dans toute la #syria, beaucoup d'informations sur des fusillades dans un certain nombre de villes

Un autre tweet confirme l'information de Razaniyat :

témoin oculaire à Homs : 1 mort, atteint d'une balle dans le cou, 24 blessés quand des policiers en civil ont ouvert le feu sur les manifestants tentant de rejoindre place horloge #syria

En voyant les images diffusées en direct par certaines chaines de télévision, Samar Dahmash Jarrah n'arrive pas à y croire. Elle tweete :

L'idée que je puisse allumer la télévision et voir des Syriens chanter ‘Liberté Liberté’, par dizaines de milliers, semblait totalement impossible, mais ce n'est plus le cas  !

Cal Perry de Al Jazeera est sur place. Ses tweets informent sur les événements de la journée. Il écrit:

Des milliers de personnes à #Banias demandent que le gouvernement soit renversé. Des milliers également à #Deraa, scandant ce même slogan. #Syria

Au Émirats Arabes Unis, Sultan Al Qassemi complète :

En ce moment: des milliers de manifestants à  Baniyas crient “Jazeera Jazeera”, depuis qu'une personne les a informé, au micro, que quelqu'un avait insulté en direct la chaine de télévision lors d'un entretien téléphonique.

A Dubaï, Iyad El-Baghdadi suit aussi de près les événement  en Syrie. Il tweete :

A propos, il y a différentes informations selon lesquels les manifestants ont renversé une statue de Hafez al Asad, ici ou là … #Syria

Il ajoute:

Gardez à l'esprit qu'il n'est pas très difficile de trouver une statue ou une photo de al-Asad en #Syria. Elles sont partout.

Il poursuit :

Aljazeera en arabe diffuse maintenant en direct depuis Banias, pour la première fois depuis la révolution. #Syria

Via Twitter, Wissan Tarif partage cette vidéo, dont il dit qu'elle provient de :

Zabadani, dans la banlieue de #Damascus (Damas) #Syria, manif commence quartier Al Jesr, dans la vieille ville

Ce court clip vidéo, tourné aujourd'hui vendredi, montre des centaines de manifestants.

Des vidéos des personnes tuées aujourd'hui sont aussi apparues en ligne. (Avertissement : il s'agit d'images très dures) Cette vidéo montre deux victimes, dont il est dit qu'elles ont été tuées dans la banlieue de Damas.

Cette vidéo, de Al Haska, montre ce qui semble être des voyous à la solde du gouvernement, attaquant les manifestants :

http://www.youtube.com/watch?v=Y6Xk7IWK-5A

Voici une vidéo de Daraa, où les manifestants appellent à la fin de ce régime.

Pendant ce temps, des appels à l'aide et à des médecins sont aussi nombreux et constants. FreeSyria vient de publier ce tweet :

Hopital El-Bar à #Hama a besoin de chirurgiens de toute urgence #Syria

Nous mettrons en ligne d'autres informations sur la Syrie dès que possible.

Ce billet fait partie de notre dossier sur les manifestations en Syrie.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site