Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Un nouveau verbe, “Moubaraker”

Dans la soirée de jeudi dernier, les voyageurs du réseau ferroviaire régional BART [en français] de San Francisco ont découvert que leurs téléphones mobiles ne fonctionnaient pas dans les stations. Le lendemain matin, des rumeurs circulaient, faisant état d'une coupure du réseau mobile et à dix heures du matin, le BART avait publié un  communiqué (mis à jour depuis), confirmant que la coupure des réseaux mobiles sur les quais des gares avait été volontaire, en prévision d'une manifestation.

[liens en anglais] Le mois dernier, des activistes californiens qui manifestaient après la mort  de Charles Hill (avertissement : images violentes) et Oscar Grant dans le réseau BART, [abattus par les gardes de sécurité] avaient réussi à faire fermer des gares du BART.

Les décisions du BART ont provoqué la furie des associations militant pour les libertés civiques et des activistes, ainsi que du réseau de hackers Anonymous, qui se sont immédiatement mobilisés en organisant une opération de recrutement #opBART sur Twitter. Le dimanche suivant, ils avaient piraté le site mybart.org. Parallèlement, les activistes de la région avaient organisé une manifestation qui a eu lieu le lundi 15 aout.

Pendant que ces manifestations se déroulaient à San Francisco, une campagne de solidarité prenait forme sur Twitter en Egypte. Sous le hashtag #MuBARTek, les Égyptiens comparaient la décision du BART avec celle de l'ancien président Moubarak, qui, en janvier dernier, avait fait couper les réseaux de téléphonie mobile pour tenter d'étouffer les manifestations.

Tarek Amr (@gr33ndata) expliquait ainsi le sens du hashtag à ses abonnés :

Au cas où vous vous poseriez des questions, oui, les Égyptiens ont en effet inventé un hashtag pour se moquer, qui combine #opBART avec le tour joué par #Moubarak et ça s'appelle #muBARTek

Ahmed Kamal a ajouté :

#opBART الهاش تاج هيبقي تريند ومفيش اي حد بيكتب عليه الا المصريين صباح الضحك يعني :D
#opBART Ce hashtag va entrer dans les Trending Topics et personne n'en parle, sauf les Égyptiens. C'est un bon matin pour rigoler  :D

@magyj a comparé l'écho dans les médias de la manifestation contre le BART avec la couverture par les médias égyptiens des manifestations de janvier dernier en Egypte :

#OPBart il n'y a rien sur CNN à propos de #SanFran !!! On dirait que c'est comme les médias égyptiens pour la manif du #jan25 #MuBARTek

C'est Gigi Ibrahim (@GSquare86) qui a fait de l'humour  sur le rôle de Moubarak :

La grande contribution de Moubarak à l'histoire : introduire un nouveau verbe, “Moubaraker”, dans le dictionnaire, qui signifie réprimer et couper les moyens de communication des gens  #MuBARTek #opBART

Répondant à @3arabawy, qui demandait en plaisantant si le fournisseur de téléphonie mobile égyptien Mobinil avait des succursales à San Francisco, @SalmaNoshokaty fait référence à  la compagnie Vodafone, qui a accepté de couper ses réseaux, en écrivant :”A la lumière de récents événements, je suis presque sûre que  @VodafoneEgypt en a !”

Aux États-Unis(@techsoc) a plaisanté :

On peut s'attendre à ce que le BART envoie prochainement des chameaux et des voyous à la station Embarcadero. #OpBart #MuBARTek

Elle ajoute :

Le BART décide de couper le réseau mobile, sans complexes, sans nécessité, et de façon peut être illégale puis nous fait une crise devant la réaction ? Super. #OpBart

Rasha Abdulla lui répond :

@techsoc Je le redis une fois de plus, nous devons criminaliser le blocage de l'accès aux communications mobiles et sans fil #OpBart #FreeSpeech

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site