Arabie Saoudite: Les vidéoblogueurs de la pauvreté relâchés

Photo sur Twitter de Firas avec ses frères après sa remise en liberté

Il y a environ deux semaines, les autorités saoudiennes arrêtaient trois jeunes vidéoblogueurs, Firas Buqna, Hussam Al-Darwish et Khaled Al-Rasheed, pour avoir consacré un épisode de leur émission Malub Alena à la pauvreté qui règne dans un des quartiers de Riyadh. Le titre de l'émission peut se traduire par Nous nous faisons avoir et cet épisode était en fait le quatrième après les précédents sur la jeunesse et la corruption policière. L'émission était déjà bien suivie, mais quelques jours après les arrestations, elle a été visionnée plus de 600.000 fois.

Voici une copie de la vidéo sur YouTube avec des sous-titres anglais:

http://youtu.be/p_2PTKlz2lw

Le titre de l'émission s'est également transformé en mot-clic Twitter #Mal3ob3lena, où les Saoudiens ont condamné l'arrestation de ces trois jeunes hommes et ont fait part de leur souci face à la répression de la liberté d'expression dans le royaume. Parallèlement, un autre mot-clic #e3teqal (se traduisant par arrestation) était aussi utilisé. Ce dernier fonctionne depuis plusieurs mois déjà pour des informations et discussions sur les milliers de prisonniers saoudiens, dont beaucoup ont été arrêtés sans raison valable et privés de leur droit à un procès équitable.

Le bloguer saoudien Haneen a écrit un billet [lien en arabe] sur le travail des trois jeunes vidéoblogueurs:

السابع عشر من اكتوبر الذي يرتبط بيوم مكافحة الفقر عالمياً هو اليوم! و في هذا اليوم أيضاً يُعتقل و في رواية يُستدعى الشابان السعوديان حسام و فراس بقنه المنتجان لبرنامج (ملعوب علينا) الذي يُبث عن طريق اليوتيوب و بالصدفة كانت آخر حلقة له عرضت في العاشر من اكتوبر 2011 بعنوان الفقر تجوّل فراس في حي الجرادية بالرياض و دخل نفس الأماكن التي زارها الملك عبد الله عام 2002 الجدير بالذكر هو أن الفقر مازال مؤلم لم يتغير منذ 10 سنوا
C'est aujourd'hui le 17 octobre, la Journée mondiale du Refus de la Misère. C'est pendant cette même journée que Hossam et Firas, les producteurs de l'émission Malub Alena, ont été convoqués pour un interrogatoire suite à leur émission sur YouTube qui par coïncidence examinait le problème de la pauvreté. Firas a fait le tour du quartier Jaradiya à Riyadh et s'est rendu aux mêmes endroits visités par le Roi Abdullah en 2002 pour constater que la misère y est toujours accablante et que cela n'a pas changé depuis les dix dernières années.

C'était sûrement sur Twitter que se trouvait la majorité des réactions saoudiennes à la nouvelle de la libération des trois vidéoblogueurs. La mère de Firas (@omm_feras) s'est inscrite sur Twitter après l'arrestation dans le seul but de publier des prières et ainsi susciter de l'intérêt et obtenir du soutien et de la sympathie pour son fils. Après la libération de Firaas, elle a écrit à ses 60000+ followers qu'elle a obtenu en deux semaines :

شكرا لكل من ساهم وسعى في هذه القضيه
@omm_feras: Merci à tous ceux qui ont contribué et travaillé pour cette cause.

Le blogueur saoudien Khaled Al-Nasser (@Mashi9a7) trouve que les arrestations ont fait avancer la cause que défend Firaas:

خبر الإعتقال دفعني لمشاهدة الفيلم لأول مرة، اعتقالهم سيزيد من شهرة الفيلم ويكسبه مزيد من المصداقية
@Mashi9a7: Les arrestations m'ont poussé à aller voir l'émission pour la première fois, elles vont rendre l'émission encore plus populaire et lui accorder plus de mérite.

Le blogueur saoudien Abdullah Al-Suwaiyan a publié après les arrestations un billet [lien en arabe] intitulé  Firas.. le prophète des nouveaux médias :

في غضون ثلاثة أيام ينضمّ ما يزيد على 10000 متابِع لحساب فراس على تويتر والرقم في تزايد للمنضمين لحملة رفع عدد متابعي فراس لمساندة قضيته. وذلك دليل على أن الأثر العكسي سيكون إيجابيًا لمن يرفع شعار قضية إنسانية/إجتماعية
En trois jours [après les arrestations], plus de 10.000 personnes suivaient Firas sur Twitter et le nombre de supporteurs en faveur de sa cause ne fait qu'augmenter ce qui veut dire que l'effet négatif engendré par son incarcération devient positif pour une cause humaine et sociale.

Saad Al-Najdi (@SNajdi) a profité de cette occcasion pour faire la comparaison entre les médias grand public et les médias citoyens:

إن الزخم الذي اكتسبه عمل فريق (ملعوب علينا) يبرهن موت الإعلام التمجيدي
@SNajdi: Les réactions que le groupe Malub Alena a reçues confirment la mort des médias assujettis.

Lahem Alnasser (@lahem88) a fait le lien entre les vidéo blogueurs et les détenus politiques en Arabie Saoudite :

كان اعتقال فراس بقنة وبقية فريق ملعوب علينا اعلان لسقوط ورقة التوت التي كانت تغطي القبضة الامنية فهم ليسوا ارهابيين ولا سياسيين
@lahem88: L'incarcération de Firas et de son équipe prouve que les détenus ne sont pas nécessairement politiciens ou terroristes, comme essaient de justifier les forces de sécurité.

Un autre utilisateur saoudien (@SaudiLibral) considère la libération des vidéoblogueurs comme une victoire :

اطلاق فريق ملعوب علينا هو انتصار لحرية الرأي والتعبير التي تؤمن بها العلمانية والليبرالية دون سواها من الافكار الرجعية
@SaudiLibral: La libération de l'équipe Malub Alena est une victoire pour la liberté d'expression, à laquelle adhèrent le libéralisme et la laïcité, contrairement aux idées arriérées.

Ali Al-Nuaim (@nuaim2) a publié les mots de son ami Firas après sa libération :

اتصلت بفراس قبل قليل ، سعييييد بسماع صوته والحمد لله نفسيته ممتازة جدا ويشكر كل من وقف معه .. يارب لك الحمد
@nuaim2: Je viens tout juste d'apeller Firas. Je suis très content d'avoir entendu sa voix et je remercie Dieu qu'il a le moral et je remercie tous ceux qui ont été à ses côtés. Ah merci à Dieu !

Le Saoudien (@eyad94Z) a exprimé sa joie après la libération :

فليعيش شباب الديموقراطيه و الأعلآم الجديد
@eyad94Z: Vive la jeunesse de la démocratie et des nouveaux médias.

Dhary Al-Sahbibi (@iDharoooy212) a posé une question qui a été reprise par beaucoup d'autres utilisateurs:

هل سيكمل فراس برنامجه ؟ لا أظن .. الذي أظنه أن أفكاره تغيرت حالياً

Firas va-t-il continuer son émission ? Je ne crois pas … A mon avis ses idées ont changé.

1 commentaire

  • […] Arabie Saoudite: Les vidéoblogueurs de la pauvreté relâchés Photo sur Twitter de Firas avec ses frères après sa remise en liberté Il y a environ deux semaines, les autorités saoudiennes arrêtaient trois jeunes vidéoblogueurs, Firas Buqna, Hussam Al-Darwish et Khaled Al-Rasheed, pour avoir consacré un… Source: fr.globalvoicesonline.org […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site