Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Hong Kong, Chine : L'université de Hong Kong moquée par des internautes

[La plupart des liens sont en anglais] L'université de Hong Kong a achevé son rapport sur l'organisation de la visite de Li Keqiang, vice-premier ministre chinois, sur son campus, à l'occasion du centenaire de l'université l'année dernière – ce qu'on a appelé l'incident Hong Kong 818.

Pendant la cérémonie, le campus avait été fermé par des forces de police lourdement équipées ayant pris position parmi les étudiants et anciens élèves présents. Le spectacle d'un élève brutalement plaqué au sol par un groupe d'officiers de police après avoir tenté de rejoindre d'autres opposants avait suscité l'indignation publique.

Le rapport récemment publié révèle désormais que la cérémonie avait été programmée pour coïncider avec la visite du vice-premier ministre, donnant raison aux nombreuses spéculations expliquant que la commémoration avait soigneusement été conçue comme un “show” politique, ayant pour but de plaire au gouvernement de Pékin.

L'image ci-dessous est un détournement du logo de l'université, largement relayé sur Facebook cette semaine. Remplaçant le symbole du lion par le drapeau chinois et la devise de l'école, “Sapientia Et Virtus” [“Sagesse et vertu”] par la formule “loyauté au Parti et à l'Etat -la Première Université Populaire de la ville de Hong-Kong, province du Guangdong” (忠黨愛國﹣廣東省香港市第一人民大學), le nouveau logo est une référence sarcastique parodiant une dégradation de l'université, actuellement de niveau international, au niveau d'un établissement chinois de troisième degré (municipal) (Image partagée sur le profil Facebook d'Oiwan Lam).

Un détournement largement diffusé sur Internet sur l'incident Hong Kong 818

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site