Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Timor Oriental : Chats et monstres dans les vidéos humoristiques sur la campagne présidentielle

L'élection présidentielles au Timor oriental est prévue le 17 mars 2012, et la campagne électorale [en tetum] a commencé le 29 février. Quelques candidats ont utilisé les réseaux sociaux pour mobiliser les électeurs et les internautes timorais débattent du processus démocratique et de l'avenir dans ce pays qui a seulement dix ans, la plupart du temps via Facebook et les blogs.

L'une des utilisations les plus originales des médias citoyens en préparation de l'élection, cependant, n'est pas sérieuse du tout : l'utilisateur Slogheinn sur Youtube a mis en ligne une série de vidéos humoristiques où il se moque des quatre candidats à la présidentielle les plus connus.

Tel est le cas de Francisco Guteres Lu-Olo, le président du parti d'opposition historique, le Front révolutionnaire pour un Timor oriental indépendant (FRETILIN), qui a présenté sa candidature avec le plus grand nombre de signatures de soutien, 22 590. Lorsque l'on visionne la vidéo, on voit la mimique du « camarade Lu Olo »,  frustré d'être dans « l'ombre » de Mari Alkatiri, le Secrétaire général du Fretilin. Lu Olo pleurniche d'avoir à se présenter une fois de plus à la présidentielle, après avoir dirigé le Parlement national du Timor oriental de 2002 à 2007, et avoir été défait au deuxième tour lors de la présidentielle de 2007 :

http://youtu.be/DP6olsA3tp0

Problema nia Alkatiri obriga mak husu ha'u ba deit ona.
Ha'u baruk sai tiha prezidenti hotu, Alkatiri mak manda nafatin ha'u hanesan uluk quandu ha'u sai prezidente Parlamento.
Ha'u hatene katak ambisaun sem capacidade ne'e crime, mais se chefe obriga ne'e ha'u tenki ba deit mesmo que laiha qualidade.
Ha'u la hatene tamba hira mak Alkatiri tenki uza ha'u conforme nia hakarak…
Dala ruma ha'u tenki marca diferensa husi nia (…)

Le problème est qu'Alkatiri m'a dit de le fait [le faire], me demandant d'y aller, un point c'est tout.

J'en ai marre d'être président, M. Alkatiri est toujours en train de me donner des ordres, tout comme lorsque je suis devenu le président du Parlement.
Je sais que l'ambition sans la compétence est un crime, mais si le patron me dit de le faire, je n'ai qu'à le faire, même si je n'en ai pas la compétence.
Je ne sais pas pourquoi Alkatiri se sert de moi comme il veut …
Parfois, je dois me tenir debout pour me différencier de lui (…)

 

L'actuel président du Timor oriental, José Ramos Horta, dont la candidature, selon le Centru Jornalista Investigativu Timor Leste (CJITL) a été soutenue par 7 977 partisans (bien que son site web annonce qu'il a réuni environ 116 300 signatures), est représenté par un chaton dans une vidéo d'inspiration plutôt catholique où il rappelle la tentative d'assassinat qu'il a subie en 2008 :

http://youtu.be/VkVx6S0L48k

Ha'u hakarak recandidata ba Prezidenti da Republica, mais ha'u tenki ba consulta lai ho amu bispo nain rua, papa nain tolu ho kuku nain ha'at para hare se sira apoiu ha'u ka la'e.
Se la'e ha'u ba koko tok iha ONU. Se ema lakoi hili ha'u, ha'u fila lalais mai Timor […] ha'u nia povu sei presiza ha'u.
Imi hakarak hatene uluk ema tiru ha'u ne'e ha'u ba tiha ona lalehan. Jesus dehan ha'u atu troka orasaun Pedro sai porteiro iha neba mais malai mos diak, maibé ha'u dehan labele. Ha'u tenki fila ba Timor (…)

Je tiens à me représenter à la présidence de la République, mais je dois aller demander à trois évêques, à trois popes et quatre hiboux pour voir s'ils vont me soutenir ou non.
Sinon, je vais vérifier auprès de l'ONU. Si les gens ne veulent pas me soutenir, je vais revenir au Timor très rapidement […] Mon peuple a encore besoin de moi.
Si vous voulez savoir, dans le passé, quelqu'un m'a tiré dessus et je suis allé au ciel. Là, Jésus m'a dit que je devrais remplacer Pierre, pour devenir le gardien là-bas, le coin était bien, mais je l'ai dit, je ne peux pas. Je dois retourner au Timor (…)

Fernando de Araújo, également connu comme Lasama, actuel président de l'Assemblée nationale, a réuni autour de sa candidature  8 314 signatures. Dans le cadre de ses promesses électorales tournées en dérision dans la vidéo, il entend soi-disant faire baisser le prix des “nouilles à 5 cents et le vin de palme à 1 dollar, mais aussi ouvrir un grand casino pour jouer aux cartes”. Comme son avatar le dit : “Ecoutez-moi! Je veux être président de la république aussi !” :

http://youtu.be/-Z1FwtA988g

Le chef de l'état-major des Forces armées du Timor oriental, connu sous le nom de Taur Matan Ruak (en tetum, “Deux yeux perçants”), dont la candidature a été soutenue par 10000 partisans, saisit cette occasion pour expliquer aux électeurs pourquoi il voulait être “le premier à partir en campagne”, en prévision de la date prévue :

http://youtu.be/TOR2720Je7Y

Même le premier ministre et ancien président de la république, le “Moteur de recherche Maun” (big brother)  Xanana Gusmão, a eu droit à son propre avatar pour lancer un appel aux “braves gens du Timor Lorosae, pour qu'ils se préparent pour la fête de la démocratie”.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site