Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mexique : Recherche citoyens indépendants pour se présenter au Congrès

Actuellement, au Mexique, il est nécessaire d'appartenir à un parti politique pour briguer un siège au Congrès. On entend souvent que ce système favorise le pouvoir monopolistique de la classe politique, qui ne s'occupe que de ses intérêts. Depuis quelques mois, un groupe de citoyens demande des réformes substantielles de la démocratie mexicaine, dont une réforme politique [en espagnol] qui comprenait, entre autres choses, la possibilité d'élections de rappel ou référendum révocatoire [en français].

Mais depuis qu'il est devenu impossible pour ces réformes d'obtenir une approbation officielle, et compte-tenu du fait que 2012 est une année d'élection présidentielle, le même groupe, qui milite pour  # ReformaPolíticaYA (“la réforme politique MAINTENANT”), fait tout désormais pour obtenir une série de modifications du Code fédéral des institutions et procédures électorales (COFIPE) qui permettrait aux citoyens indépendants de se présenter à une élection.

Le système proposé fonctionne comme suit : les citoyen(ne)s s'inscrivent sur le site democracia.mx [espagnol] et le groupe analyse le profil pour voir si la personne remplit les conditions requises, qui sont, conformément à ce que Juan Pablo EMT (@ JuanPabloEMT ) [es] dit sur Twitcam:

No tengan intereses partidistas, ser ciudadano independiente y tener ideas frescas

Ne pas appartenir à un parti, être un citoyen indépendant et avoir de nouvelles idées

Le groupe de jeunes à l'origine de cette initiative offre un soutien juridique aux citoyens qui sont élus par un bureau de vote populaire et leur remet un kit leur expliquant les prochaines étapes qu'ils auront à franchir.

Citizens presenting proposals to the Mexican Senate. Photo by yfrog user @YONOFUI

Les citoyens présentent leurs propositions au Sénat mexicain. Photo de yfrog utilisateur @YONOFUI

Les candidats indépendants sélectionnés vont s'inscrire dans leur section locale de l’Institut fédéral électoral (IFE) [es], l'IFE va rejeter leur inscription, le groupe ira alors voir un juge pour contester cette décision. Les jeunes espèrent qu'un juge permettra aux noms des citoyens indépendants de figurer sur les bulletins de vote en juillet.

Cette action reflète bien la recherche constante d'idées d'une jeune génération qui ne se sent pas représentée.

José Manuel Azpiroz ( @ jmazpiroz ) [es], directeur de la section de formation des dirigeants à la Fondation Ethos, a mentionné l'un des points forts de cette idée :

¿Qué tal recuperar el Congreso Mexicano? Si, ese que lleva décadas secuestrado por los partidos políticos. #300vacantes #occupySanLázaro

Que diriez-vous de récupérer le Congrès mexicain ? Oui, celui qui a été kidnappé par les partis politiques. # 300vacantes # occupySanLázaro

Paul Moch (@ p_moch ) [es], un membre du groupe, s'exclame :

No están hartos de los abusos de quienes se ostentan cómo nuestros representantes en el Congreso? Si tu respuesta es sí… Hay #300Vacantes!

N'en avez-vous pas marre des abus de ceux qui se disent nos représentants au Congrès ? Si votre réponse est oui … Il y a #300Vacantes!

YONOFUI (@YONOFUI ) [es], un des membres les plus actifs du mouvement, croit que quelque chose change dans la façon de penser de nombreux Mexicains :

Me encanta como cada vez más Mexicanos están decidiendo tomar la iniciativa y no esperando que el gobierno resuelva.

J'aime voir les Mexicains de plus en plus de décidés à prendre les devants et à ne pas attendre le gouvernement pour résoudre les problèmes.

La démarche est aléatoire et il n'y a aucune garantie que les noms des citoyens que le groupe représente apparaîtront sur les bulletins de vote. Cependant, il existe désormais une alternative (après avoir essayé d'obtenir du Congrès qu'il ordonne les changements  énumérés dans le projet de réforme politique), pleine d'intelligence, pour essayer de faire évoluer un paradigme qui, jusqu'à présent, semblait incontournable, à savoir que seuls ceux qui appartiennent à un parti politique peuvent être élu à un mandat d'élu.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site