Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Paraguay : Zoom sur les communautés Aché

Pendant la majeure partie de son histoire, le peuple Aché s'est battu au Paraguay pour préserver son territoire. A présent, c'est leur langue et leur culture que les Aché cherchent à préserver en utilisant les médias citoyens. Le blog Aché Djawu [en espagnol] (“le mot Aché”) et plusieurs comptes Twitter donnent un aperçu de la vie des six communautés Aché.

Après l'extermination qui a décimé sa population, qui ne comptait plus que 350 personnes au cours du XXème siècle, le peuple Aché s'est progressivement reformé en six communautés comptant environ 1 500 personnes au nord et à l'est du Paraguay.

Cette année, le projet Aché Djawu (“le mot Aché”) a été sélectionné parmi les lauréats des bourse Rising Voices :

Ce projet a pour but d'identifier plusieurs jeunes Aché parmi chacune des six communautés pour participer à des ateliers de formation intensive portant sur l'utilisation des blogs, la photographie et la vidéo numériques ainsi que les réseaux sociaux, ceci afin de préserver et de promouvoir leur langue et leur culture.

Eduardo Avila, directeur du programme Rising Voices.

Dans la vidéo ci-dessous, Marciano Chevugi de la communauté Aché Chupa Pou, invite les internautes à consulter le blog et à suivre la communauté sur Twitter. Il remercie également toutes les personnes qui soutiennent leurs efforts de préservation de la culture Aché. (Note: Au début, Chevugi parle brièvement en Aché puis il poursuit en espagnol. La partie en espagnol a été sous-titrée en anglais par Eduardo Avila). 

http://www.universalsubtitles.org/en/videos/D7u9LrXF4LlT/info/invitacion-de-marciano-chevugi-comunidad-ache-chupa-pou/

Le blog joue un rôle important pour la documentation de l'histoire des communautés Aché. Le billet [en espagnol] du 29 avril 2012 raconte de manière succinte l'histoire de la communauté de Chupa Pou. Chevugi y explique que la commaunuté a été fondée le 9 mai 1979 par un groupe Aché et un missionnaire de la Société du Verbe Divin. Chevugi parle aussi des 8 600 hectares de forêts appartenant actuellement à la communauté le long de la rivière Jejui Guazu dans le département de Canindeyù :

[…] hoy la comunidad tiene 120 familias, en total 600 habitantes, cuenta con escuela y colegio; 220 alumnos en total, hoy una nueva construcción de puesto de salud dentro de la comunidad que sera equipada de primeros auxilios, también esta dentro de la liga de fútbol de Ygatimi, con el club 20 de enero. En el agricultura cada familia hace para su auto consumo y renta, la comunidad cuenta con pequeña parcela de 25 hectáreas mecanizada para ingreso de la comunidad.

[…] Aujourd'hui, la communauté comprend 120 familles, soit 600 habitants au total. Il y a une école de 220 élèves et un nouveau centre de soins qui va être équipé de kits de premiers secours. La communauté fait aussi partie de la ligue de football Ygatimi grâce  à son équipe, les “20 de enero”. En matière d'agriculture, chaque famille assure la production pour sa propre consommation et son revenu. Nous avons un petit terrain de 25 hectares qui est cultivé pour assurer le développement de la communauté.

Le blog met aussi en exergue les histoires personnelles des membres de ces communautés. Par exemple, dans le billet intitulé “Cho Mbywangi” [en espagnol], une femme très respectée dans la communauté se présente :

Me llamo Margarita Mbywangi vivo en la comumidad Kuetuvy, trabajo en área de salud. Soy líder de la comunidad, me gusta mucho rescatar la cultura Aché, hacer el parto y jugar con los niños y escuchar la historia y la vida de la gente.

Je m'appelle Margarita Mbywangi. J'habite au sein de la communauté  Kuetuvy [et] je travaille dans le domaine de la santé. Je suis un leader de la commaunauté [et] j'aime beaucoup préserver la culture  Aché, aider les femmes à accoucher, jouer avec les enfants et écouter l'histoire et les récits de la vie des gens.

En 2008, Margarita Mbywangi devint la première personne autochtone à occuper le poste de Ministre des Affaires Indigènes au Paraguay.

En outre, plusieurs personnes des communautés Aché ont participé à un projet plus ancien restituant en images la vie et les traditions de leur peuple. Cette photographie de Francisco Kandeg montre un jeu traditionnel Aché :

Photo: Francisco Kandegi, Puerto Barra.

Vous pouvez voir d'autres photos sur le compte Flickr Aché Djawu.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site