Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Espagne : La campagne “Je paierai pas” envahit les autoroutes catalanes

[Liens en catalan, anglais, français] Une vague de protestations contre l'augmentation du prix des péages sur les autoroutes espagnoles dure depuis maintenant cinq mois et a culminé la semaine dernière en un affrontement entre automobilistes et gestionnaires privés près de Mollet del Vallès [fr]. Abertis, une société qui gère plus de  6 713 kilomètres d'autoroutes en Europe, a bloqué la circulation des voitures [catalan] par des barrières sur l'autoroute  C-33.

Logo de la campagne #novullpagar. Source : Wikipedia

Ce mouvement populaire a débuté le  29 mars 2012, quand Josep Casadellà i Turon s'est filmé tandis qu'il refusait de payer un péage sur l'autoroute AP-7. Il a téléchargé sa vidéo on YouTube [catalan]. La vidéo a été vue plus de  200  000 fois.  En moins d'un mois, des automobilistes en Catalogne, à Valence et dans une moindre mesure sur les Iles Baléares, ont suivi le mouvement.

Les participants ont beaucoup utilisé Twitter et Instagram pour créer une solidarité autour de l'idée et un hashtag, #novullpagar (Je paierai pas,  en catalan), a vite fait surface. Peu après, l'internaute catalan Jordi Torres Bonet a créé le site novullpagar.cat pour officialiser le mouvement. Des sites de soutien ont aussi été créés, comme le plus visible, novullpagar.com, et proupeatges.cat, celui-ci étant nommé d'après un hashtag eponyme qui signifie en Catalan #Plusdepeages.

La campagne #Novullpagar a bénéficié du débat enflammé qui a lieu dans la politique espagnole sur l'inégalité fiscale entre régions. Les autoroutes dans les territoires catalans étant privatisées de manière systématique, ce cas illustre donc bien la tension entre services publics et privés et la relation entre les grandes sociétés d'autoroutes et l'Etat.

Le mouvement s'est acquis le soutien unanime des partis politiques indépendantistes catalans, dont l’ERC, CUP, RCat et  SI, ce dernier ayant récemment proposé une loi [catalan] pour réguler le montant des péages au prorata des investissement dans les autoroutes. Hors de la sphére politique, le débat a pris pied en ligne où le hashtag #novullpagar a été lancé, attirant au passage l'attention de plusieurs grands médias :

@ElHuffPost [espagnol] : Contra la subida de precios de los peajes, insumisión http://www.huffingtonpost.es/2012/07/29/conductores-insumisos-cor_n_1716090.html … Eso han hecho muchos conductores bajo el lema #novullpagar

@ElHuffPost: Désobéissance civile contre l'augmentation du prix des péages d'autoroutes  http://www.huffingtonpost.es/2012/07/29/conductores-insumisos-cor_n_1716090.html … Beaucoup d'automobilistes utilisent le slogan #novullpagar

Sur son blog Vilaweb, Joan Garces a écrit :

Mire de fer un viatge; si m'en vaig cap a Espanya, a Madrit, sols hauré de pagar el gasoil (uns 30 euros aprox) pel contrari si m'en vaig a Barcelona hauré de pagar el gasoil (més o menys el mateix) però a més, he de pagar 36 euros de peatge, eixe és el robatori encobert i legal que patim els valencians i catalans des de fa anys i anys, que consisteix en pagar, pagar i després tornar a pagar, a Madrit, a l'Espanya que ens maltracta i ens ofega.

Je pense à faire un voyage. Si je vais en Espagne – c'est à dire, Madrid -, ma seule dépense est l'essence, qui coûte environ  30 euros. De l'autre côté, si je vais à Barcelone, non seulement je vais dépenser cette somme pour l'essence, mais on va me demander 36 euros supplémentaires en péages d'autoroutes. C'est encore un exemple du vol subtil et légal dont les Valenciens et les Catalans souffrent depuis des années : payer le gouvernement de Madrid, qui nous noie et nous maltraite.

Les organisateurs de #Novullpagar, les participants  et leurs partisans ont fait une utilisation remarquable des médias sociaux Youtube, Instagram, et Twitter pour créer une solidarité et motiver des actions ; ils y annoncent aussi en temps réel leur propre participation, couramment décrites comme “Fer un #novullpagar” qui signifie en catalan  “Faire un #je paieraipas”:

@Piulador_CATALA [ca]: #BonDia, sabíeu que cada català paga de mitjana a l'any 95€ en peatges, mentre que a la resta de l'Estat la mitjana és de 30€. #novullpagar

 @Piulador_CATALA: #bonjour, savez-vous que chaque Catalan paie €95 en moyenne en péages d'autoroutes, tandis que le reste des citoyens espagnols payent en moyenne €30? #novullpagar

@proupeatges [ca]: Peatge de Mollet col.lapsat i barreres aixecades. La victòria és nostra!

@proupeatges: Le péage de Mollet s'est effondré et des barrières ont été mises. La victoire est à nous !

@francescribera [ca]: Fent un #Novullpagar a Girona-Sud

@francescribera: Actuellement en train de faire un #jepaieraipas à Gérone-Sud.

@miquelsi [ca]: Per fi he pogut fer un #novullpagar!

@miquelsi (Instagram): Enfin, j'ai pu faire un #jepaieraipas moi-même !

@CristinaDomenec [ca]: Estic fent #novullpagar…

@CristinaDomenec: Je suis en train de faire un #jepaieraipas…

@jordiborras [ca]: A Sicília tenen «La cosa nostra» i aquí tenim Espanya i Abertis, que actuen igual #30minuts #novullpagar

@jordiborras: En Sicile, ils ont Cosa Nostra, et ici, nous avons l'Espagne et la Albertis, qui se conduisent de la même manière #30minuts #novullpagar

Les organisateurs offrent aussi des conseils juridiques aux participants sur les réseaux sociaux :

@ArseneLupin25 [ca]: #novullpagar ens han arribat moltes multes per no identificar-nos, de requeriments que ni tan sols ens han arribat, ajuda siusplau!
@jcasadella57 [ca]: . @ArseneLupin25  multes de #novullpagar sense identificacio? Envia-ho a juridica@cayalunyadiuprou.cat

@ArseneLupin25: #novullpagar nous avons eu beaucoup d'amendes pour ne pas avoir présenté nos papiers d'identité, nous ne savions pas que nous devions le faire, aidez-nous, s'il vous plait !
@jcasadella57: . @ArseneLupin25  des amendes pour #jepaieraipas et ne pas présenter ses papiers d'identité ? Envoyez-les à juridica@cayalunyadiuprou.cat

Alors que l'Espagne entre dans son troisième trimestre de récession et que le gouvernement catalan négocie son indépendance économique avec Madrid, il est peu probable que la tension provoquée par les inégalités entre régions et les effets de la privatisation diminue de sitôt. Il semble qu'au moins sur les autoroutes de Catalogne et de Valence, les protestations et les actes de “désobéissance civile”  continueront à augmenter.

Le signe peut-être le plus éloquent de la continuité de  #novullpagar est que cette campagne ne se limite plus aux territoires catalans. La semaine dernière, à un péage de l'autoroute A9 au nord du Portugal, un conducteur a refusé de payer  [catalan] le péage et a tweeté son acte de désobéissance civile avec un nouveau hashtag en Galicien [fr] : #nonvoupagar.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site