Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Argentins, le gouvernement et le pape François

Alors que le monde attendait le résultat de l'élection du nouveau pape, les Argentins ont exprimé l'espoir qu'un compatriote devienne pape. La fumée blanche au Vatican a annoncé que la décision avait été prise : le premier jésuite et le premier pape argentin, Jorge Bergoglio, maintenant le pape François, allait devenir la plus haute autorité de l’Église catholique succédant à Benoît XVI.

Sur Twitter, les Argentins en ont parlé en utilisant différents hashtags, comme #Bergoglio, #HabemusPapam, #PrimerasPalabrasDelPapa [espagnol] (les premiers mots du Pape), #LaBarraDelPapa [espagnol] (les fans du Pape), #FranciscoI [espagnol], entre autres. Les réactions ont été variées. Pour beaucoup, c'était une surprise, comme pour @JessyDelPino [espagnol] qui a dit:

@JessyDelPino Q?? Me despierto y tenemos PAPA argentino! Pensaba q mi viejo me estaba cargando!!! #HabemusPapam #Bergoglio #Francisco1

@JessyDelPino: Quoi ?? Je me réveille et nous avons un PAPE argentin ! Je pensais que mon vieux se moquait de moi !!! #HabemusPapam #Bergoglio #Francisco1

Même des non-croyants comme Lucero Aguirre (@LuuceroAguire) [espagnol] ont livré leurs opinions :

 Des argentins célébrant l'élection du Pape François I Sur la Place Saint Pierre de Rome; Photo partagée sur sur Twitter pour @aciprensa

Des Argentins célébrant l'élection du Pape François sur la Place Saint Pierre de Rome. Photo partagée sur sur Twitter par @aciprensa

@LuuceroAguirre La verdad no lo puedo creer, no soy creyente, ni nada, pero es realmente un ORGULLO tener POR FIN a un Papa como tiene que ser! #Bergoglio

@LuuceroAguirre: La vérité est que je ne peux pas le croire, je ne suis pas un croyant ou quoi que ce soit, mais c'est vraiment une fierté d'avoir enfin un pape comme ça doit l'être! #Bergoglio

Sur le blog Politics and Politicians [espagnol] (Politique et politiciens), Rosa Alcántara a repris un article parlant de la relation tumultueuse entre le gouvernement de Mme Cristina Fernández de Kirchner et le nouveau pape. L'ancien évêque et le chef de l’État avaient des différends sur de nombreuses questions, par exemple sur le mariage gay [espagnol] :

Una de las cuestiones en las que el cardenal Bergoglio se enfrentó al gobierno fue el proyecto de Ley de Matrimonio entre Personas del Mismo Sexo. El 9 de julio de 2010, días antes de su aprobación, se hizo pública una nota de Bergoglio calificando como una «guerra de Dios» dicho proyecto de matrimonio gay, que contemplaba que las personas homosexuales pudieran contraer matrimonio y adoptar niños.

L'une des questions sur lesquelles le Cardinal Bergoglio affrontait le gouvernement était le projet de loi sur le mariage entre personnes de même sexe. Le 9 Juillet 2010, quelques jours avant son approbation, une lettre ouverte du Cardinal Bergoglio disait que le mariage homosexuel était une “guerre contre Dieu”. Cette loi envisage également la possibilité de l'adoption par des couples homosexuels.

Un autre affrontement a eu lieu lors des célébrations de la Révolution de mai, une fête nationale qui a lieu chaque année et comprend traditionnellement un Te deum dans la cathédrale de Buenos Aires. En 2008, néanmoins, la présidente argentine a décidé de modifier l'emplacement. Le blog Radio Cristiandad (Radio christianisme) a commenté [espagnol] sur cet événement:

Pese a que el gobierno cumplió con gestiones protocolares para el cambio, la decisión de llevarlo a Salta, donde se hará una oración interreligiosa, generó inquietud en sectores eclesiásticos. Gobierno dice que es para “federalizar” fiesta patria.
La presidenta Cristina Fernández de Kirchner también esquivará, como lo hizo su marido durante la presidencia, una homilía interpeladora del primado argentino, cardenal Jorge Bergoglio, durante el Tedeum por el 25 de Mayo.

Même si le gouvernement a rempli les gestes protocolaires pour le changement [de pape], la décision de le faire à Salta, où une prière inter-religieuse aura lieu, a généré une anxiété parmi les groupes religieux. Le gouvernement a dit que c'était pour “fédéraliser” la fête nationale.
La présidente Cristina Fernández de Kirchner a également esquivé comme son défunt mari l'avait fait durant sa présidence, une homélie du dirigeant de l'église argentine, le Cardinal Jorge Bergoglio, pendant la célébration du Te deum le 25 mai.

Les Argentins se rappellent aussi que lors de l'opération que l'ancien président Néstor Kirchner a subie en 2010, la famille Kirchner avait empêché [espagnol] le représentant de Bergoglio d'administrer le sacrement.

D'autres, comme Gladys Lopreto sur le blog Igualdad Dignidad [espagnol] (Égalité Dignité), a critiqué les réactions de l'épiscopat argentin sur des questions comme l'avortement.

Pendant ce temps, loin de la politique, de nombreux Argentins ont célébré la bonne nouvelle. Aracelli Crescimbeni (@aracellicres) [espagnol] :

@AracelliCres: Hasta en el #Vaticano se dieron cuenta que somos los mejores del mundo #OrgulloArgentino #Bergoglio

@AracelliCres: Même le #Vatican s'est rendu compte que nous sommes les meilleurs du monde #OrgulloArgentino (Orgueil argentin) #Bergoglio

Des chants ont également été composés, comme celui de Miko (@Emi_Eguiazu) [espagnol] qui a fêté le fait que le nouveau pape soit argentin et pas brésilien, faisant clairement référence à la rivalité dans le football entre les deux pays:

@Emi_eguiazu: #LaBarraDelPapa che brasuca che brasuca qe amargado se te ve, nosotros tenemos al papa, vos qedate con pelé

@Emi_eguiazu#LaBarraDelPapa (Les supporters du Pape) yo’ Brésiliens, yo’ Brésiliens, vous semblez si amers, nous avons un pape, vous pouvez garder Pelé

En ce qui concerne les relations du gouvernement avec Bergoglio, Gabi (@GabiManducaa) [espagnol] “a chanté”:

@GabiManducaa: Che Cristina, che Cristina, que amargada se te ve, el papa no es kirchnerista, que carajo vas a hacer? #LaBarraDelPapa

@GabiManducaa:: Yo Cristina, yo Cristina, vous semblez si amère, le pape n'est pas kirchneriste, qu'est-ce que vous allez faire ? #LaBarraDelPapa

Et d'autres ont estimé que François pouvait les libérer de leurs péchés, comme Julien (@MatilaFonte) [espagnol] qui a tweeté:

@MatilaFonte: Che Bergolio, Che Bergolio, no te lo decimos maaas, este año pecamos todos, total vos nos perdonas ♫ #LaBarraDelPapa

@MatilaFonte: yo Bergolio, yo Bergolio, nous n'allons pas vous en dire plus, cette année tout le monde pèche, de toute façon vous allez nous pardonner #LaBarraDelPapa

D'autre part, la présidente Cristina Fernández de Kirchner a partagé sur son compte Twitter (@CFKArgentina) [espagnol] un message de félicitation [espagnol] à sa sainteté François.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site