Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La vieille dame et la pomme de terre: une histoire de pauvreté en Ukraine

Le mercredi 13 mars, la journaliste Olena Danko relate dans un court article [ukrainien] sur sa page facebook, sa rencontre dans un supermarché avec une vieille dame qui avait juste assez d'argent pour s'acheter une seule pomme de terre. Une histoire tristement banale pour l'Ukraine, qui n'a en rien surpris les gens qui vivent dans ce pays, même depuis peu de temps. Danko pouvait difficilement s'attendre à un buzz- elle avait juste besoin de soulager son coeur brisé et de partager sa frustration vis-à-vis de la situation en Ukraine. Pourtant, beaucoup d'internautes ont trouvé cette histoire de pauvreté extrême assez forte pour être partagée, et en quelques heures, elle a fait le tour de la toile.

Deux jours plus tard, une liste très incomplète des partages ressemblait à ça :

  • Le message original de Danko sur Facebook a été partagé environ 4 000 fois
  • La capture d'écran du message de Danko réalisée par Mykola Kokhanivsky a été partagée plus de 2 500 fois par les utilisateurs de Facebook
  • Il y a eu plus de 3 600 partages de la capture d'écran réalisée par l'Amélioration des Témoins de l'Eglise (Церковь Свидетелей Покращення; ru, uk; 17 420 ‘j'aime’), un groupe Facebook créé pour se moquer des “améliorations” du régime actuel (un thème qui est même devenu un mème [ru])
  • The Brutal Men Club, une communauté ukrainienne de VKontakte [NdT: un réseau social de type Facebook dans les pays russophones] avec plus de 671 000 abonnés, a recueilli environ 8 800 ‘j'aime’ sur son message montrant la capture d'écran de l'histoire de Danko
  • La communauté VKontake ‘The FC Karpaty Lviv fans’  a obtenu 2 400 ‘j'aime’ sur son message avec la capture d'écran;
  • Le journaliste d'Ukrainska Pravda Serhiy Lechtchenko (8,000 abonnés)  a partagé l'histoire de Danko et y a tagué le Premier Ministre Mykola Azarov (24 541 ‘j'aime’) lui recommandant de la lire pendant un moment de loisir ; 473 utilisateurs ont utilisé le message de Lechtchenko, et beaucoup ont continué et diffusé l'histoire de Danko sur la page d'Azarov
  • L'histoire de Danko a été traduite en russe par un traducteur anonyme qui a aussi pris le temps de convertir le prix des pommes de terres de la hryvnia ukrainienne au rouble russe.

Voici l'histoire de Danko qui s'est déroulée [ukrainien] dans la ville de Brovary, une banlieue de la capitale Kiev :

Je faisais les courses. Au rayon légumes du supermarché, une vieille dame était en train de peser une!!! pomme de terre ! La pauvre vendeuse était pétrifiée. Moi aussi. La vieille dame a dit qu'elle avait payé l'appartement, les charges, les médicaments et qu'elle survivait avec ce qu'il lui restait. Aujourd'hui elle ne pouvait se permettre qu'une seule pomme de terre et un quart de pain noir. J'ai été choquée. Vite, je suis partie et j'ai rempli un sac entier de pommes de terre, je les ai achetées et je les ai données à la vieille dame à la caisse. Elle s'est sentie gênée, puis elle m'a abondamment remerciée, et elle a pleuré. Je sanglotais en rentrant à la maison. Ce sac de pommes de terre ne coûte que 6 hryvnias [$0.74 ou 0,56 €]. Qu'est-ce que ce pays, [bon sang!], où les chandeliers de [la résidence présidentielle à Mezhyhirya- en] coûtent des millions, les montres des députés coûtent des centaines de milliers de dollars, des milliards sont blanchis par [des réparations de routes inexistantes- fr] et la vieille femme est là, pesant sa petite pomme de terre????? Mais [où diable] êtes-vous [améliorations]???? [Vous méritez tous d'être brûlés]!!!

A screenshot of Olena Danko's story, taken roughly two days after it was posted.

La capture d'écran de l'histoire d'Olean Danko, réalisée deux jours environ après sa publication.

Et voici quelques unes des réactions de ceux qui ont choisi de partager l'histoire de Danko, ou juste de la commenter.

Nataly Levina écrit [russe] :

C'est une catastrophe ce pays…D'un côté, des veilles personnes affamées, des enfants négligés, chanceux si on ne s'en est pas juste débarrassé, des animaux sauvagement torturés ou abandonnés jusqu'à ce que mort s'en suive, des parents qui deviennent fous à cause de leur incapacité à aider leurs enfants malades, même si [ils n'ont besoin que de 1 000 dollars]. Et de l'autre côté, des palaces qui coûtent des milliards, des super voitures, des yachts, des hélicoptères, des accessoires hors de prix, des montres, des sacs et des weekends qui valent tous la vie de plus d'un enfant…

Oleksandr Zorya écrit [ukrainien] :

C'est un fait, ce n'est pas seulement parce que le pays est comme ça ! Il y a des gens qui manquent de dignité. Parce que s'ils se respectaient vraiment, déjà [en été 2012] au [championnat Euro 2012 de l'UEFA], on aurait joué au foot avec les têtes des [membres du parti au pouvoir le Parti des régions] et, lors de la finale, avec la tête du [Président Victor Ianoukovytch], c'est le moins que l'on puisse dire.

Ira Alymova écrit [russe] :

On dépense plus d'un million pour le cul du Président tous les jours, et la vieille dame achète une pomme de terre parce qu'elle n'a pas l'argent pour en acheter plus!!!! [De] quelle Europe [vous parlez]!!!!!??????

Larysa Masykova écrit [ukrainien] :

En voici une, d'amélioration…A l'étranger j'ai vu plus d'une fois comment les retraités allemands se promènent, font du tourisme, prennent des photos de monuments historiques. Ils ont l'argent pour ça, le courage et la dignité. Et comment nos vieilles personnes vivent ce qu'il leur reste de vie, plus particulièrement celles qui vivent seules???…

Lora Prykhodko écrit [russe] :

-Maintenant on vit mieux- dit le gouvernement.

- On est contents pour vous,- répond le peuple.

Natalka Fedechko écrit [ukrainien] :

Combien coûterait la montre [du Premier Ministre Mykola Azarov] si on [convertissait son prix en pommes de terre?] […]

Sergei Gorbachevsky écrit [ru]:

Ma mère [a été enseignante pendant 50 ans], sa pension est de 1 100 hryvnias [par mois; 135 dollars ou 103€]

Alex Siriy ajoute [ukrainien] :

Vrai, et la députée communiste [Oksana Kaletnik] a une montre qui coûte 24 000 dollars [18 350 €]. [russe].

L'utilisateur Yarema Dukh n'a pas été trop impressionné par les réactions à l'histoire de Danko:

[…] Les amis, vous ne vivez pas en Ukraine là ou quoi?

Vous ne voyez pas les retraités au marché, au magasin, ou seulement mendiant hors de chez eux chaque jour?

Demain, allez aider votre voisin, ou n'importe quelle vieille dame- ou allez vraiment “brûler tous les politiciens.”

Et ensuite écrivez là-dessus sur Facebook et comptez les “partages” de vos messages. […]

Parce que maintenant on a ce pays entier de “partages”, “partages”, “partages”. […]

Katya Mykhaylova, croit elle aussi [russe] que les gens devraient se déconnecter et aider ceux qui en ont besoin :

Mes amis et chers inconnus! Faisons une flashmob de bienfaisance ce samedi! Chacun d'entre nous remplira d'abord un Sac d'Entraide avec de la nourriture et à 10H du matin pile (ou à 11h ou l'après-midi) on sortira dans la rue et on donnera le sac, et on présentera tous nos voeux de santé à une vieille personne qui [en a besoin].

Un Sac d'Entraide peut coûter environ 40 hryvnias [5 dollars ou 3,80€] et contenir une ration de dix jours pour une vieille personne:

- blé noir

- [produits laitiers]

- des pommes de terre

- des carottes

1 kg de chaque, ça pourrait être 2kg de pommes de terre- ils aiment quand il y en a beaucoup.

En plus, ça serait sympa d'ajouter un potiron, du beurre, des pommes, un poulet.

Eh, tout le monde ! les gens dans chaque ville ! dans chaque famille ! Commençons par offrir un peu d'aide aux gens dans le besoin. [… ]

Si on réussit à trouver 100 personnes bienveillantes et gentilles dans 10 villes, alors la vie de 1 000 personnes âgées seules deviendra plus facile…pour quinze jours environ. Et ensuite, il faudra rassembler des sacs et des amis, pour faire grandir le nombre de bénéficiaires.

[…]

A samedi…[dans les magasins], sur les marchés, […] près des vieilles femmes qui vendent des choses près des entrées du métro.

An old woman in the city of Brovary, a suburb of Kyiv. Photo by Veronica Khokhlova, May 29, 2008.

Un vieille dame dans la ville de Brovary, banlieue de Kiev. Photo de Veronica Khokhlova, 29 mai 2008.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site