Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Taïwan : la quatrième centrale nucléaire soumise à un référendum ?

Sous la pression intense des militants anti-nucléaires, les députés du parti au pouvoir Kuomingtang (KMT) et du parti d'opposition, le DPP (Parti pour un Démocratie de progrès) ont décidé de reporter le projet de référendum sur la quatrième centrale nucléaire de l'île à septembre 2013, comme le rapporte la presse locale dans son édition du 6 août.

Le parti au pouvoir était bien décidé à régler la controverse sur la quatrième centrale nucléaire au moyen d'un référendum car en février une enquête d'opinion avait montré que les opposants à cette centrale ne dépassaient pas 50% à Taiwan. Le Yuan exécutif avait donc proposé à cette époque la mise en place d'un référendum pour le 25 février 2013.

Mais certains avaient alors brandi l'argument d'un système de référendum inéquitable, qui requiert 50 % de suffrages exprimés sous peine d'annulation alors même qu'un consensus était atteint parmi les votants. Au cours des 10 dernières années, 6 référendums ont été organisés mais aucun n'a été pris en compte.

Les militants antinucléaires ont riposté par une campagne de mobilisation dans les grandes villes pour l'abandon du nucléaire à Taïwan. Ce dernier événement est une victoire temporaire pour les militants anti-nucléaires.

March 9 anti-nuclear rally in Taipei city. Photo taken by 孫窮理, coolloud.org.tw. Non-commercial use.

Le rassemblement antinucléaire du 9 mars à Taipei , Photo prise par 孫窮理, coolloud.org.tw. Utilisation non commerciale

Indignés par la proposition gouvernementale d'un référendum le 9 mai 2013, de 200 000 à 250 000 manifestants [en chinois comme tous les liens de cet article] se sont rassemblés à Taipei, Taichung, Kaohsiung, et Taitung, exigeant du gouvernement l'arrêt de la construction de la quatrième centrale nucléaire sans passer par un référendum. Le nombre des manifestants a dépassé celui des précédentes manifestations concernant des problèmes écologiques. Cette manifestation a eu des effets bien visible sur l'opinion publique. Chang Tie-chih, un journaliste taïwanais, souligne que la campagne anti nucléaire s'est trouvée renforcée autour d'un mouvement d'initiative citoyenne pour un Taïwan libéré du nucléaire.

Après la grande mobilisation de mars, les militants anti-nucléaires ont commencé à se rassembler autour du mémorial de Chiang Kai-shek dans le centre de Taipei chaque vendredi en invitant des universitaires à venir parler du nucléaire, des chanteurs et des poètes à s'exprimer au sein de forums citoyens pour planifier des actions futures. En plus de ces rendez-vous hebdomadaires, les militants et les citoyens qui se sentent concernés ont créés un grand nombre de groupes et ouvert des pages dédiées à la campagne anti-nucléaire. En voici quelques unes :

Anti-nuclear flash mob via Facebook group Anti-nuclear army

Flash mob anti-nucléaire, photo de la page  Facebook Anti-nuclear army

  • Alliance anti-nucléaire de Taiwan (台灣反核行動聯盟) – page réservée aux réseaux organisationnels
  • 2013 arrêt du nucléaire (2013廢核大遊行) – page réservée à la coordination et compilation des documents sur les manifestations.
  • Anti Nucléaire Out of Love (為了親愛的你,我反核) – page rassemblant  des photos personnelles exprimant à la fois des messages d'amour et anti-nucléaire
  • Collectif de mères pour le contrôle des centrales nucléaires (媽媽監督核電廠聯盟) – – page recrutant des mères de famille militant contre le nucléaire.
  • Collectif pour la soumission de la 4° centrale nucléaire à un vote  (終結核四催票大聯盟) -page destinée à pousser les Taïwanais  à voter lors du référendum contre la quatrième centrale nucléaire.
  • “Je suis un être humain, je suis contre le nucléaire” (我是人,我反核)- page coordonnant les activités anti nucléaires.
  • Pas de centrale n° 4,5 ou 6 à Yilan (宜蘭不要核456運動) – page destinée à une mobilisation sur le secteur d'Yilan au  nord-est de l'île proche du chantier de la quatrième centrale.
  • “Je suis un chien, je suis contre le nucléaire” (我是狗,我反核)- page soulignant que que les animaux comme toutes les créatures vivantes sont des victimes potentielles des accidents nucléaires.
  • Bataillon anti-nucléaire (反核部隊)- un groupe de coordination et de partage pour préparer des flash mobs (mobilisations éclair).

Sans tenir compte du souhait de la population, le gouvernement a soumis le 26 avril son projet de référendum au Yuan législatif (chambre des députés) pour une seconde lecture. Cette assemblée disposait d'un mois pour en discuter et négocier. Les groupes anti-nucléaire ont riposté par un grand rassemblement à Taipei le 19 mai. Le 26 mai, à l'échéance légale du mois de négociation, les militants ont encerclé le Yuan législatif, exigeant que les députés mettent un terme au projet de centrale nucléaire. Le 2 août, la proposition de référendum a été soumise au Yuan législatif pour une seconde et une troisième lecture mais les députés de l'opposition (Parti progressif démocrate) qui présidaient à ce moment l'assemblée ont bloqué le vote.

rotesters demonstrated outside the Legislative Yuan in August 2 against the fourth nuclear plant and the referendum. Photo taken by 陳逸婷, coolloud.org. Non-commercial use.

Des opposant protestants à l'extérieur du Yuan législatif le 2 aout  contre la quatrième centrale nucléaire et le référendum. Photo prise par 陳逸婷, coolloud.org. Usage non commercial.

La stratégie des militants antinucléaires se développe sur deux fronts. D'une part, ils manifestent à l'extérieur du Yuan  législatif en expliquant au public les problèmes posés par le fonctionnement actuel d'un référendum. D'autre part, ils se mobilisent pour gagner le référendum en dépit d'une règle du jeu, à leurs yeux, injuste. Un sondage réalisé le 1er août par un cabinet de marketing et portant sur l'évolution de la société taïwanaise a montré que l'opinion publique serait à 70 % contre la multiplication des centrales nucléaires.

Avant la deuxième lecture, l'alliance antinucléaire a consolidé sa position contre le référendum :

我們認為,停建核四已獲絕大多數民眾的支持,立法院作為全國最高民意機關應善盡職責、充分反映民意,作出停建核四的決議,不必再勞師動眾,舉辦全國性公投。
我們認為國民黨立委若執意要舉辦核四停建公投,則應滿足以下兩個條件後,再處理公投提案,否則,核四停建公投將是玩弄人民、為核四續建備書的技倆:
一、提出核四工程品質現況檢驗報告,證明核四值得投入預算、繼續興建。
二、修正公投法,降低公投案通過之投票率門檻,以正確反映民意。
我們要求立法院在完成上列條件後,再處理核四公投提案,不應貿然在本次臨時會予以表決。
我們呼籲支持非核家園的立委們全力反對核四公投提案之表決。

Étant donné que la majorité des citoyens est d'accord pour l'abandon de la construction de la quatrième centrale nucléaire, le législateur devrait pour tenir compte de notre avis, remplir son rôle de représentant du peuple, et arrêter le chantier.
Si les députés du Kuomintang veulent vraiment un référendum pour la quatrième centrale nucléaire, ils devraient satisfaire aux deux exigences suivantes pour que celui-ci ne soit pas une ruse pour tromper les citoyens et leur faire accepter la quatrième centrale.
Premièrement ils devraient rendre public une évaluation de la sécurité sur la construction en cours de la quatrième centrale,  rendant licite l'investissement financier et permettant d'aller jusqu'au bout de cette construction.
Deuxièmement ils devraient amender la législation sur le référendum et abaisser le seuil de participation nécessaire, pour refléter fidèlement l'opinion publique.
Nous avons demandé aux députés de remplir ces exigences avant de voter. Ils ne devraient pas voter pour le référendum sans une préparation suffisante.
Nous demandons aussi aux députés qui soutiennent les actions anti-nucléaires d'empêcher que le référendum passe la procédure de vote.

Plusieurs organisations se sont préparées au  scénario du pire avec un référendum voté par le Yuan législatif.

Un média taïwanais indépendant, coolloud.org, annonce :

綠盟秘書長崔愫欣[…]強調反核的民眾已經準備好面對公投,將會透過組織化動員,正面迎戰。

Le secrétariat général de l'alliance citoyenne verte Tsui Hsiu-Hsin […] insiste sur le fait que les opposants sont prêts au référendum. Ils combattront le projet du gouvernement grâce à une mobilisation générale.
The placard said: "If you don't vote for the referendum, you vote for nuclear disaster." via Facebook 洪雅書房. Public photo.

Les pancartes portent l'inscription : “si vous ne votez pas au référendum , vous votez pour un désastre nucléaire.” via Facebook 洪雅書房. Photo publique.

L'assemblée législative a décidé la suspension du vote sur la proposition de référendum. Les militants anti-nucléaires continueront à faire pression sur le gouvernement pour qu'il utilise son pouvoir administratif de faire cesser la construction .

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site