Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

PHOTOS : ‘Peindre la résistance’ sur les murs de Toribío, en Colombie

Alumnos del CECIDIC. Foto compartida en Flickr por Minga de los Muralistas de los Pueblos, bajo licencia Creative Commons (CC BY-NC-SA 2.0)

Elèves du CECIDIC. Photo partagée sur Flickr par Minga de los Muralistas de los Pueblos, sous licence Creative Commons (CC BY-NC-SA 2.0)

[Liens en espagnol sauf mention contraire] Le Centre pour l'Education, la formation et la recherche pour le développement intégral de la communauté (CECIDIC) a organisé une “‘Minga [anglais]‘ de muralistes villageois” dans la petite ville de Toribío [anglais], située dans le département de Cauca [fr] en Colombie, pour “aider à créer une imagination collective différente pour la communauté à travers l'art” et “transformer Toribío en musée d'art en plein air,” selon les termes de la page Facebook de l'événement

Une minga (ou minca [anglais]) est un travail coopératif effectué au bénéfice d'une collectivité.

La majorité de la population de Toribío est indienne Nasa [fr], dans une des régions les plus touchées par le conflit armé en Colombie. Le CECIDIC est un organisme éducatif et autochtone à but non lucratif qui oeuvre dans la petite ville de Toribío. 

"Ni el frío ni la lluvia amilanó al equipo de Iskra". Foto compartida por Minga de Muralistas de los Pueblos en Facebook.

“Ni la pluie ni le froid n'ont découragé l'équipe Iskra”. Photo partagée par Minga de Muralistas de los Pueblos sur Facebook.

Du 19 au 26 octobre, la minga a réuni plus de 60 artistes de Colombie et d'autres paries de l'Amérique Latine, comme le Venezuela, l'Equateur, le Chili et le Mexique.

Les photos de la minga ont été partagées sur FlickrFacebook et Twitter, souvent avec de brefs commentaires comme celui-ci : 

Jafeth Gómez - Colectivo Cultural Wipala. Foto compartida por Minga de Muralistas de los Pueblos en Facebook.

Jafeth Gómez – Collectif culturel Wipala. Photo partagée par Minga de Muralistas de los Pueblos sur Facebook.

“La Minga de Muralistas es una oportunidad para que a través del arte se haga un llamado a los actores del conflicto armado para que asuman un compromiso de respeto hacia la población de Toribío”. Jafeth Gómez – Colectivo Cultural Wipala

“La minga de muralistes est une opportunité pour qu'à travers l'art se fasse un appel aux acteurs du conflit armé pour qu'ils assument un compromis de respect envers la population de Toribío.” Jafeth Gómez – Collectif Culturel Wipala

Mural en Toribio, Cauca. Foto compartida por Minga de Muralistas de los Pueblos en Facebook.

Peinture murale à Toribío, Cauca. Photo partagée par Minga de Muralistas de los Pueblos sur Facebook.

"Nuestra inspiración y motivación". Foto compartida por Minga de Muralistas de los Pueblos en Facebook.

“Notre inspiration et motivation”. Photo partagée par Minga de Muralistas de los Pueblos sur Facebook.

Foto compartida en Flickr por Minga de Muralistas de los Pueblos, bajo licencia Creative Commons (CC BY-NC-SA 2.0)

Ecole Agroécologique. Photo partagée sur Flickr par Minga de los Muralistas de los Pueblos, sous licence Creative Commons (CC BY-NC-SA 2.0)

A côté de cela, avec le mot-dièse #MuralistasdelosPueblos (#MuralistesdesVillages), l'association, les artistes, et autres usagers qui ont soutenu la minga ont partagé photos, vidéos et messages :  

Nous récupérons ainsi notre territoire, nos traditions, nos coutumes, notre vie… 

Fier du soutien et du travail de @lacasalibre dans la Minga des muralistes des Villages 

A Toribío nous continuons à peindre la résistance.  

On peut aussi voir les photos des peintures murales sur la page Instagram du groupe. 

Foto compartida por Minga de Muralistas de los Pueblos en Instagram.

Photo partagée par Minga de Muralistas de los Pueblos sur Instagram.

    House of Youth Movement "Alvaro Ulcué". Photo shared by Minga de Muralistas de los Pueblos on Instagram.

House of Youth Movement “Alvaro Ulcué”. Photo partagée par Minga de Muralistas de los Pueblos sur Instagram.

El aporte de 'Somos Muiscas'. Foto compartida por Minga de Muralistas de los Pueblos en Instagram.

Contribution from “Somos Muiscas”. Photo partagée par Minga de Muralistas de los Pueblos sur Instagram

Sur YouTube, Minga de Muralistas de los Pueblos a aussi mis en ligne diverses courtes vidéos des peintures murales : 

Le 25 octobre, avant-dernier jour de la minga, le groupe a dénoncé sur Facebook et Twitter la vandalisation des peintures : 

Selon des voisins de Toribío, pendant des rondes nocturnes, des militaires et des policiers en ont profité pour endommager quelques-unes des oeuvres dans le village 

Le dernier jour de la minga, Mónica Hurtado a communiqué son sentiment sur Facebook : 

7 dias despues………..y el color se apoderó de la arquitectura, de los espacios, de los niños, de los jovenes, del pueblo, de la esperanza y del amor por sembrar semillas de Paz!!

7 jours après………..et la couleur s'est emparée de l'architecture, des espaces, des enfants, des jeunes, du village, de l'espoir et de l'amour pour semer les graines de la Paix !!

Une centaine de photos de la minga ont été rassemblées dans un album photo partagé par la photographe Marialina Mavizu sur Facebook.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site