Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bangladesh : des étudiants arrêtés pour propos “blasphématoires” sur Facebook

Après avoir été attaqués et battus par la foule, deux  adolescents ont été arrêtés pour avoir prétendument publié des “commentaires désobligeants contre l'Islam et le prophète Mohammed’ sur leurs comptes Facebook, selon le quotidien en anglais du Bangladesh Dhaka Tribune.  

Leurs camarades affirment [bangla, bn] qu'une organisation étudiante islamiste a distribué des tracts de propagande mensongers et rassemblé une foule contre les deux blogueurs ce qui a conduit à leur arrestation. Les grands médias se sont largement abstenus de publier cette histoire.

Leurs amis disent [bn] que Kazi Rahman Mahbubur Raihan (Rahi) et Ullash Das, deux élèves du secondaire au collège de Chittagong, sont allés à l'école le 30 mars pour retirer des cartes d'admission à leur prochain examen pour l'accès à l'enseignement supérieur. C'est alors qu'ils ont été attaqués par un groupe de militants de l'Islami Chhatra Shibir, une organisation étudiante alignée sur le plus grand parti islamiste du pays. Ils ont été traînés dans la rue où ils ont été battus.

La police est intervenue pour les sauver, mais plus tard, elle a arrêté les deux adolescents blogueurs. Ils ont été envoyés en prison le lendemain, sans caution, en vertu de l'article 57 de la Loi sur la technologie de l'information et des communications [fr], qui criminalise la publication d'informations fausses, obscènes ou diffamatoires par voie électronique.” 

L'avocat de la défense, Me Abu Bakar Siddique Azim, dit que Raihan écrit sur ​​la plate-forme de blogs en bangla Istishon Blog sous le pseudonyme de “Ghurnayoman Electron” (Electron libre). Das utilise Facebook seulement comme plate-forme. Il a également dit: “Pour ce que nous ayons vu, aucun d'entre eux n'a procédé à des publications qui aillent à l'encontre de la croyance religieuse de qui que ce soit.”

 Le controversé article 57 et d'autres modifications à la Loi sur les TIC ont été adoptés par décret présidentiel au Bangladesh en septembre 2013, malgré les nombreuses critiques des experts juridiques et la menace qu'il représente pour les droits humains. La loi permet  aux policiers également d’arrêter un suspect sans aucun mandat préalable et de le détenir, sans caution, pour une période de temps indéfinie. 

Une banderole demandant la libération de Rahi sur le blog Istishon 

L'événement a suscité beaucoup de controverses parmi les blogueurs dans le pays. Midnight Train  a décrit ​​les circonstances qui ont conduit à leur arrestation sur le blog Istishon:

রাহীর ব্লগ এবং ফেসবুক ঘেঁটে আমি এমন কোন লেখা দেখলাম না যেটা ধর্মের বিরুদ্ধে কটূক্তি বলে মনে হতে পারে। বরং ইন্টারেস্টিংলি তার লেখার মূল বিষয় ছিল জামাত-শিবির। [..]

গতকাল সকালে রাহী তার বন্ধুদের সাথে কলেজে যায় এইচএসসি পরীক্ষার এডমিট কার্ড আনার জন্য। সেখানে আগে থেকেই ওৎ পেতে থাকা শিবিরের ক্যাডার বাহিনী তাকে এবং তার বন্ধু উচ্ছ্বাসকে ধরে পার্শ্ববর্তী পাহাড়ের উপর নিয়ে অমানবিকভাবে পিটায়। পিটানোর এক পর্যায়ে পুলিশ এসে তাদের উদ্ধার করে থানায় নিয়ে যায়। থানায় আগে থেকেই তার নামে প্রায় ৩০ পৃষ্ঠার মতো নথিপত্র জমা দেওয়া ছিল, যেখানে মূলত রাহীর জামাত-শিবিরের পেইজ বাঁশেরকেল্লায় করা কমেন্ট এবং অনলাইনে জঙ্গি হিসেবে পরিচিত ফারাবীর বিভিন্ন লেখায় করা কমেন্টের স্ক্রিন শটের প্রিন্ট কপি ছিল। এরপর ৫৭ ধারায় তার নামে মামলা করা হয়েছে।

উচ্ছ্বাস সম্পর্কে খবর নিয়ে জানা গেছে সে শুধুমাত্র জামাত-শিবির নিয়েই লেখালেখি করত। ধর্ম নিয়ে সে কখনই কিছু লিখেনি এবং পুলিশও তার বিরুদ্ধে ৫৭ ধারায় মামলা দেওয়ার মতো কিছু খুঁজে পায়নি। অথচ তাকেও ৫৭ ধারায় মামলা দিয়ে চালান দেওয়া হয়েছে।

J'ai analysé les écrits de Rahi sur le blog et Facebook. Je n'ai rien trouvé qui puisse être considéré péjoratif à l'égard de l'islam. Mais il est intéressant de noter qu'il écrit régulièrement contre le parti Bangladesh Jamaat-e-Islami [le plus grand parti politique islamiste dans le pays] et de son aile étudiante Islami Chhatra Shibir.

Hier matin Rahi allé à l'université pour retirer la carte d'admission pour le prochain examen HSC. A un moment, son ami Ullas et lui ont été attaqués par des militants armés de l'organisation Islami Chhatra Shibir et ils ont été battus sans pitié. 

La police est intervenue pour les sauver en les emmenant au poste de police pour interrogatoire. Il y avait déjà une plainte écrite d'une trentaine de pages déposée contre eux au poste de police. Les principales accusations incluaient des captures d'écran de commentaires par Rahi sur la page Facebook de la Jamaat-Shibir Basherkella et des commentaires de Farabi sur la page Facebook d'un extrémiste islamique militant en ligne. Leur cas a été ensuite traité sous l'article 57 de la Loi sur les TIC.

L'autre garçon (Ullas) écrit aussi beaucoup contre la Jamaat-Shibir. Il n'a rien écrit contre la religion et la police n'a rien trouvé contre lui. Mais il a également été arrêté sous l'article 57.

Sur  Istishon, Sumit Chowdhury écrit que les assaillants ont distribué des tracts de propagande contre les blogueurs:

প্রায় ৫ থেকে ৬ পাতার একটি প্রচারপত্র তারা বানায়। যেখানে প্রথম মন্তব্যটি যেকোন মানুষকে ভড়কে দিতে যথেষ্টই নয় বরং তার চাইতেও বেশি। [..]

প্রথমে টেক মসজিদের ভেতরে নিয়ে মারধোর করতে করতে তাদের মূল রাস্তায় নামিয়ে আনলে, সেখানে পূর্ব-পরিকল্পনা মাফিক অপেক্ষারত আরো কিছু বেজন্মা জারজের বাচ্চারাও তাতে অংশ নেয়। এদিকে আগে থেকেই ছেপে রাখা প্রচারপত্রগুলো জনসাধারণের মাঝে বিলি করতে থাকে বেজন্মারা। স্বভাবতই “ধর্মানুভুতি”(!)তে চরম আঘাত পায় কড়া মাপের আস্তিকীয়রা।

Ils ont rédigé et distribué un tract de 5-6 pages. Le premier commentaire sur ce tract était suffisant pour choquer toute personne, et même pire [..]

Ils ont d'abord été amenés à la Mosquée Tek et ont été battus sans pitié et plus tard, ils ont été traînés dans la rue. Certains fidèles ont rejoint la foule dans la rue. Ils ont continué à distribuer le tract à la foule. Evidemment, les “sentiments religieux” des personnes ont été blessés.

Il poursuit :

এই ব্যাপারটি এখনো কেনো মিডিয়াকে জানানো হয়নি এমন প্রশ্নে ঐ থানার একজন কর্মকর্তা বলেন সাম্প্রদায়িকতা উস্কে যেতে পারে এমন ধারণায় তারা ব্যাপারটি প্রকাশ্যে আনতে চায়নি।

J'ai demandé à la police pourquoi ces nouvelles n'ont pas été rapportées dans les médias grand public; un agent a répondu que la police était prudente pour éviter que des émeutes religieuses n'éclatent sur cette question.

D'après Chowdhury, les victimes ne recevaient aucune aide: 

পুলিশের কাছে তদবির করা মাত্রই পুলিশ ঐ প্রচারপত্রটি দেখিয়ে দিচ্ছেন! ফলে ব্যাপক অসহায় হয়ে পড়েছে রাহি এবং উল্লাস। সবচেয়ে আশ্চর্যান্বিত হয়েছি উল্লাসের পরিবার থেকে নিয়োগকৃত উকিলের ব্যবহারে! ঐ উকিল স্পষ্টই জানিয়ে দিয়েছে সে আর এই মামলা নিয়ে লড়বে না। কেননা তারা তার ধর্মের বিরুদ্ধে কথা বলেছে। সে তার ধর্মের উর্দ্ধে গিয়ে কিছু করবে না।

La police montre le tract chaque fois que quelqu'un essaie de parler en faveur des blogueurs arrêtés. Donc Rahi et son ami sont sans assistance. J'ai été assez surpris par l'avocat désigné par la famille de Ullas. Il a déclaré qu'il ne travaillerait plus sur ce cas parce qu'ils ont attaqué sa religion. Il n'irait pas contre sa religion. 

Sabyasachi a demandé :

তার বয়স আঠারো হয়নি তবে কেন তাদের জেলে পাঠানো হল? আর এখন সত্যি সত্যি মনে হচ্ছে ৫৭ ধারাটা আমাদের জন্য বুমেরাং হয়ে দাঁড়িয়েছে।

Ils n'ont pas 18 ans, alors pourquoi ont-ils été envoyés en prison? Maintenant, nous constatons que l'article 57 est devenu une arme contre nous.

M R Khan a commenté:

আমি মনে করি জেল হেফাজতে পাঠানোর চেয়ে শিশু/কিশোর সংশোধনাগারে পাঠানোই মনে হয় ঠিক হতো।এটা মনে হচ্ছে শত্রুতা বশত করা হয়েছে। ধর্ম নিয়ে বেশি বাড়াবাড়ি মনে হয় এদেশ থেকে মুছবে না।

Je pense que plutôt que de les envoyer en prison, ils auraient pu être envoyés dans des centres de correction pour mineurs. Cela semble être un cas d'hostilité entre personnes qui se connaissent. Il me semble que l'excès de religion est un problème récurrent dans ce pays.

Shehab a téléchargé une copie de la plainte à la police et du dossier du tribunal donnant des détails sur l'affaire, selon la version de la police, sur le blog Sachalayatan. Les plaintes comprennent plusieurs détails alléguant que les deux blogueurs ont publié des contenus blasphématoires en ligne.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site