Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Asie du sud : des députés regardent du porno, jouent en ligne, ou bien dorment…

Des hommes politiques regardant du porno, dormant ou s'adonnant à des jeux sur des appareils mobiles pendant qu'une session est en cours au Parlement est une chose courante en Asie du sud (ndlr: et pas seulement là). Ces dernières années, plusieurs députés de la région ont été pris en flagrant délit.

Le mois dernier, par exemple, les membres de l'Assemblée nationale du Vietnam ont été filmés en train de dormir. Des millions de téléspectateurs ont regardé leur désormais célèbre “performance de sommeil”: 

L'excitation d'une session de l'Assemblée nationale du Vietnam est juste too much

Désireux de rester éveillés et de ne pas subir la même honte que les députés dormeurs du Vietnam, en Thaïlande, les législateurs se sont eux tournés ver la  pornographie au cours des débats parlementaires. Un sénateur et deux membres du parlement ont été repérés parcourant certaines images considérées pornographiques à trois reprises déjà.

Le député du Parti démocrate M. Nat Bantadtan de Thaïlande a admis qu'il a accidentellement cliqué sur une image pornographique lors d'un débat au Parlement en avril 2012. photo largement partagée sur Facebook.

Le député du Parti démocrate M. Nat Bantadtan de Thaïlande a admis qu'il a ‘accidentellement’ cliqué sur une image pornographique lors d'un débat au Parlement en avril 2012. photo largement partagée sur Facebook.

Plusieurs des grands journaux de la Thaïlande ont fustigé ce comportement et procédé à une psychanalyse des hommes surpris en train de surfer sur des sites porno sur leurs iPhones.

L'une des critiques les plus courantes, c'est qu'il est extrêmement hypocrite pour ces politiciens, des hommes qui se présentent souvent comme des baromètres moraux en public, d'être surpris à regarder de la pornographie au travail. En 2011, en Indonésie, par exemple, un croisé anti-pornographie du Parti de la justice et de la prospérité islamique a été filmé entrain de regarder de la pornographie sur une tablette, ce qui l'a forcé à démissionner. (Par la suite, il a promis de changer et d'étudier le Coran.)

Un législateur indonésien surpris à regarder du porno au Congrès. Photo largement partagée sur les médias sociaux.

Un législateur indonésien surpris en train de regarder du porno au Congrès. Photo largement partagée sur les médias sociaux.

Moins scandaleux mais peut-être, mais aussi  insouciants, des législateurs d'Asie du sud ont également été pris en train de jouer en ligne sur les appareils mobiles.

Le sénateur des Philippines Juan Ponce Enrile, âgé de 90 ans, soutient que le jeu vidéo Bejeweled l'aidait à rester alerte et à améliorer sa mémoire. En 2013, M. Enrile a été surpris avec ce jeu vidéo, tandis qu'un autre sénateur le dénonçait dans un discours enflammé.

SOUS-TITRE | JPE joue au Bejeweled alors que Miriam le traite de meurtrier, pillard et coureur de jupons

Enrile joue au Bejeweled pendant que Miriam parle?

Certains membres du Congrès des Philippines ont également été surpris utilisant leurs téléphones pendant un autre discours important, lorsque le président du pays prononçait son discours à la nation, cette année.

A l'heure de la surveillance et des médias sociaux, où tout le monde a un appareil photo et l'accès à un média social en poche, les législateurs devraient adopter une certaine retenue, s'ils veulent mettre un terme à ces incidents.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site