Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Alpha Condé accuse les militaires de la transition d'avoir pillé le trésor de la Guinée

Capture d'écran d'Alpha Condé pendant son discours aux Etats-Unis

Capture d'écran d'Alpha Condé pendant son discours aux Etats-Unis

A Washington, le Pr. Alpha Condé a fait des révélations lors d’une rencontre avec les guinéens vivant au pays de l’Uncle Sam. Dans une vidéo publiée sur Youtube, l’ancien opposant historique, devenu premier président de la Guinée démocratiquement élu en 2010, accuse les dirigeants de la transition militaire d’avoir pillé les ressources de la Guinée.

‘’En deux ans, le régime militaire a sorti plus d’argent au Trésor de la Guinée, que de l’indépendance à la mort de Conté. En deux ans seulement. C’est des faits qui sont là, allez-y à la banque centrale, ils ont été jusqu’à fabriquer de faux billets de dix mille francs’’, a-t-il déclaré à nos compatriotes vivant aux Etats-Unis.

 

Tellement ils étaient pressés, ils ont fabriqué des [billets de] dix mille sans sécurisation. Même vous, vous pouvez fabriquer ces billets en allant sur la photocopieuse

‘’Avant ma prestation de serment, j’ai demandé au FMI de faire l’état des lieux. Quand on m’a présenté l’état des lieux, honnêtement, j’ai regretté d’avoir été élu. Ensuite, je ne connais pas les cadres guinéens, c’est mon frère Malik [Condé] qui pouvait me dire qui est qui’’, a reconnu le président Condé.

‘’Malheureusement, Malik est mort quatre jours avant mon investiture, donc je suis devenu comme aveugle, parce que si Malik était là, la moitié des ministres qui sont là ne seraient pas ministre’’, a-t-il avoué à ses compatriotes.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site