Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La mystérieuse mort d'un ministre ougandais à Dubaï enflamme l'Internet

Une des dernières photos du général Aronda prises en Corée du Sud. (Internet Photo)

Une des dernières photos du général Aronda prise en Corée du Sud. (Internet Photo)

Le samedi 12 septembre 2015, l'Ouganda s'est réveillé avec la nouvelle choquante de la mort soudaine de son ministre de l'intérieur et ancien chef de l'armée, le général Aronda Nyakairima [fr] Sa mort est survenue à Dubaï lors d'un transit pour une visite en Corée du Sud.

Après la diffusion de la nouvelle, beaucoup de personnes se sont précipitées sur les médias sociaux pour envoyer des messages exprimant leurs condoléances. Certains d'entre eux, cependant, ont commencé à avancer des théories de complot à propos de sa mort. Pendant les obsèques du général Aronda le 19 septembre 2015, le Ministre d'Etat à l'Intérieur, James Baba, a mis en garde les utilisateurs de médias sociaux contre leur mauvaise utilisation pour diffuser des informations potentiellement fausses et préjudiciables. Le ministre a également déclaré que le gouvernement avait l'intention de mettre au point un cadre juridique pour réprimer les utilisateurs de médias sociaux répandant des informations malveillantes.

Un rapport d'autopsie publié le 17 septembre 2015 indique que le général était mort d'une insuffisance cardiaque. Pendant le service de requiem pour le général, cependant, sa veuve, Mme Lindah Aronda  a dit :

Ce problème cardiaque, dont vous parlez, OK, il peut avoir existé, mais nous [la famille] ne l'avons jamais su.

Mes [deux] enfants sont mes témoins. Il était plein de force … Depuis 19 ans, il n'est jamais tombé malade ou n'a manqué de se lever du lit.

Toutefois, le Président Museveni a dit qu'il a réussi à obtenir des rapports médicaux qui indiquaient que le général Aronda avait eu “une hypertension légère” pendant de nombreuses années.

L'utilisateur de Facebook Peter Clever partage les soupçons de la veuve du Général Aronda :

Elle a toutes les raisons d'en douter, car avant même le rapport de l'autopsie, des sources du gouvernement avaient dit qu'il était mort d'une insuffisance cardiaque ; où ont-elles obtenu cette information avant que des médecins ne soient envoyés pour enquêter sur sa mort? Ces morts silencieuses seront mises au clair un jour.

Un autre utilisateur de Facebook, Namanya Robert se demande comment les Ougandais connaitront-ils jamais la vérité sur cette affaire :

Pour que quelqu'un meure d'insuffisance cardiaque il doit avoir eu des antécédents de pathologie cardiaque, car l'insuffisance cardiaque évolue progressivement, comment saurons-nous jamais la vérité

Un collègue et le meilleur ami de feu le général, le brigadier Kasirye Gwanga, a déclaré que le général n'était pas mort de crise cardiaque mais qu'il a été plutôt tué. Dans une vidéo publiée en ligne, il a promis de poursuivre ceux qui l'avaient fait.

En 2013, lorsque le général Aronda Nyakairima a été nommé Ministre de l'intérieur, une de ses principales tâches était de lutter contre la corruption qui est profondément enracinée dans le ministère de l'Immigration et le bureau des passeports. Lors de son discours d'acceptation, il avait promis de travailler jour et nuit pour faire de l'Ouganda un pays meilleur.

Le félicitant pour son travail, le journaliste chevronné de la NTV Uganda [la chaine de TV nationale], Maurice Mugisha, a tweeté :

Au 1er jour de son mandat en tant que ministre, le général Aronda avait dit: “Notre mandat sera marqué par la prestation de services”. En effet, il l'a été … Adieu, mon général

Commentant sur ​​le site du New Vision, M. Wamala Isaac, a également estimé qu'il y avait quelque chose de louche à propos de la mort du Général Aronda :

désolé pour la perte que nous avons enregistrée, mais il doit y avoir quelque chose derrière sa mort ; aucun mot ne suffirait pour expliquer combien nous aurions voulu que vous soyez encore en vie

Dalton Owponya trouve la mort du Général Aronda déroutante :

Peut-être l'homme le plus fort (physiquement) du gouvernement, mourir d'une crise cardiaque? C'est curieux. Une grosse perte du seul ancien de la OB Kitgum High School au sein du gouvernement; mourir si jeune !

L'utilisateur Brian Akandwanaho a comparé la mort du général Aronda à celle de l'ancien chef de l'armée ougandaise James Kazini :

Je me demande vraiment qu'est-ce qui se passe avec nos chefs des forces de défense ? De Kazini à Aronda tous sont morts mystérieusement. RIP et que Dieu choisisse d'autres pour poursuivre vos meilleurs plans pour le pays

Jims Marie demande au gouvernement de lancer une enquête approfondie avant de tirer des conclusions finales sur la cause de la mort du général Aronda :

Quelque chose est terriblement anormal …. ! Il doit y avoir une enquête approfondie et une autopsie effectuée par le gouv ougandais. Qu'a-t-il mangé dans l'avion ou avant de quitter la Corée du sud ? Qui a-t-il rencontré durant les dernières 24 heures avant qu'il ne quitte la Corée du sud ..? A-t-il rencontré des officiels étrangers, et qui étaient-ils et de quels pays? … Toute l'affaire semble suspecte .. !! Des enquêtes sérieuses sont nécessaires pour aller au fond de ce qui est vraiment arrivé ? Les crises cardiaques peuvent être induites par toutes sortes de produits chimiques ou de médicaments. Était-il en mission officielle ..? Qui voyageait avec lui parmi les membres de son ministère ou du gouv? Compte tenu de sa stature, de sa personnalité et de ses responsabilités nationales en ce qui concerne les questions de sécurité nationale et de renseignements, le gouv doit répondre à ces questions et enquêter de manière approfondie sur les circonstances de sa mort …! Quelque chose semble très anormal ici ..!

Le général Aronda Nyakairima représentait également l'armée ougandaise au Parlement, ce qui l'a mis souvent en désaccord avec certains des autres politiciens. La loi ougandaise ne permet pas aux officiers actifs de l'armée d'occuper des postes politiques, comme celui de ministre. On ne sait pas pourquoi il a été autorisé à représenter l'armée ougandaise au Parlement alors qu'il était déjà ministre.

Le leader de l'opposition, M. Kiiza Besigye, demande une enquête complète sur la mort du général Aronda. Les membres du Parlement ougandais, cependant, sont partagés sur la nécessité d'enquêter sur sa mort.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site