Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des soldats israéliens infiltrent des manifestants palestiniens avant de leur tirer dessus

The undercover Israeli protesters seen pointing guns at Palestinian stone-throwers in a still from a video taken by AFP and shared on YouTube today. Still shared by @joeyayoub on Twitter

Les “manifestants” israéliens infiltrés tiennent en joue des manifestants palestiniens, arrêt sur image d'une vidéo prise par l'AFP et partagée hier

Des images de soldats israéliens vêtus en Palestiniens au milieu d'une manifestation sont apparues en ligne. La vidéo, prise par l'agence d'information AFP, montrerait un certain nombre de militaires israéliens en civil jetant des pierres sur les troupes des Forces de Défenses israéliennes (FDI) aux côtés de manifestants palestiniens devant Beit El, en Cisjordanie occupée. Un des soldats infiltrés tient même un  drapeau du Hamas.

On voit ensuite les soldiatrs dégainer leurs pistolets et tirer sur les manifestants qui tentent de s'enfuir. Tous fuient, sauf un, que l'on voit frappé au sol par les soldats infiltrés, bientôt rejoints par leurs camarades en uniforme. La vidéo montre aussi un manifestant en T-shirt noir, attrapé par les FDI et laissé sur le sol, blessé.

Selon l'AFP, trois manifestants ont été blessés par l'armée israélienne lors de l'incident.


Sur la vidéo suivante, on voit un des soldats infiltrés tirer dans la jambe d'un manifestant.

Selon Al Jazeera, citant un porte-parole de l'armée israélienne, “quelque 350 Palestiniens avaient affronté les troupes israéliennes à proximité de la colonie [israélienne] de Beit El, ajoutant que les soldats israéliens étaient attaqués à coups de cocktails molotov et de pierres, et que les deux blessés ont été emmenés dans des hôpitaux”.

L'article poursuit :

Les Palestiniens accusent régulièrement Israël de placer des infiltrés parlant arabe parmi les manifestants en vue d'effectuer des arrestations.

La flambée de hier a suivi de quelques heures deux agressions à l'ame blanche, dans Jérusalem-Est occupée et dans la cité israélienne de Kiryat Gan. Les affrontements entre Palestiniens et colons israéliens — les habitants des implantations israéliennes construites dans des zones occupées de Palestine et considérées comme illégales par le droit international — sont continuels depuis trois semaines, à la suite des récentes escarmouches sur le complexe de la mosquée Al-Aqsa et dans la Vieille Ville attenante.

Fadi Arouri partage sur Facebook et Twitter d'autres photos du même incident impliquant les infiltrés israéliens :

Une unité infiltrée attaque et arrête des manifestants palestiniens aujourd'hui près de Ramallah.

Il explique sur Facebook :

Un ensemble d'images montre une unité israélienne en civil attaquant des manifestants palestiniens et en arrêtant trois, un des manifestants reçoit une balle dans la tête à courte distance, ceci pendant des affrontements près du check-point DCO / Beit Eil au nord de la ville de Al-Bireh en Cisjordanie occupée

Diana A. qualifie de “répugnante” une autre vidéo du même incident, partagée sur Facebook par l'agence d'information Shehab :

Cette vidéo de la police secrète tirant et arrêtant des jeunes blessés est sérieusement répugnante. A BeitEl heurts en ce moment – 3 blessés

La vidéo de l'agence d'information Shehab a déjà été vue plus de 100.000 fois.

Selon le quotidien israélien Haartez, des colons étaient impliqués dans l'incident :

Deux jeunes Palestiniens ont été signalés blessés, dont l'un grièvement, à balles réelles de soldats des FDI et de colons à l'est de Bethléhem mercredi matin. On ne sait pas à ce stade si les jeunes ont été atteints par le tir des FDI ou des colons.

L'incident s'est produit quand des colons se sont joints aux militaires pour tenter de dégager des Palestiniens lanceurs de pierres de la route menant à la colonie de Tekoa.

Le réseau Palestine News décrit quant à lui les “manifestants” infiltrés comme étant des agents spéciaux israéliens :

Il y a eu au moins trois blessés graves ensuite enlevés par les FDI et les agents spéciaux infiltrés (Musta’ribeen) lors d'une manifestation qui se dirigeait vers le check-point militaire de Beit Eil à l'est de Ramallah mercredi après-midi.

Des sources ont indiqué que les agents spéciaux masqués et armés ont ouvert le feu, aux côtés des FDI, sur les manifestants. La manifestation est partie de l'Université Birzeit près de Ramallah, et se dirigeait vers le check-point militaire de Beit El au nord de Ramallah.

Un des trois blessés a reçu une balle dans la tête, et a été traîné sur le sol par les soldats. Des informations non confirmées le donnent pour mort car sa blessure est très critique.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site