Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

A Saint-Pétersbourg, l'hiver n'est plus synonyme de sel et de gadoue

St. Petersburg, winter 2016. Photo by Darina Gribova.

Saint-Pétersbourg, hiver 2016. Photo Darina Gribova.

Les armées d'invasion au cours de l'histoire vous le diront : il neige beaucoup en hiver sur les villes de Russie. Mais cette force qui a contribué à la défaite des légions françaises et des divisions allemandes est aussi un souci ordinaire dans la vie quotidienne des Russes. D'habitude, l'hiver russe ne leur donne guère matière à se réjouir. Cette fois pourtant, des milliers d'habitants de Saint-Pétersbourg sont ravis de leur hiver au point de vouloir épingler une médaille au revers du fonctionnaire municipal pionnier d'une nouvelle méthode de déneigement.

Les hivers précédents, Saint-Pétersbourg devait endurer des situations effroyables : des rues souillés de sel et de produits chimiques de fonte, inévitablement envahies par une gadoue qui abîmait les chaussures, esquintait les voitures et même blessait les pattes des animaux. Chaque année, les habitants se plaignaient et distribuaient aux fonctionnaires municipaux des taux de satisfaction lamentablement bas, et chaque année la ville recourait aux mêmes méthodes pour se débarrasser de la neige et de la glace.

Сказочно же Хорошего дня вам всем!

A photo posted by tanyashadrina (@tanyashadrina) on

On dirait un conte de fées ! Belle journée tout le monde !

Cette année, le Comité d'embellissement municipal a finalement changé sa tactique de déneigement, et du coup il baigne dans l'adulation publique.

Qu'est-ce que Saint-Pétersbourg fait différemment ? Les services ont abandonné les réactifs chimiques, baissé la quantité de sel utilisé de 5 à 10 %, et augmenté à la place le sablage des rues (pour prévenir les glissades). La ville concentre désormais ses efforts sur le déneigement actif des rues et trottoirs. Il est même possible de suivre en temps réel le travail des engins de déneigement sur une carte interactive.

Pour apprécier pleinement l'effet de cette réforme sur la vie à Saint-Pétersbourg, il suffit de regarder un sondage en ligné lancé début janvier sur une importante communauté Vkontakte dédiée aux questions de circulation et de sécurité routière locales. Au moment où ce billet était écrit, sur plus de 30.185 votes, seuls 2.464 se plaignaient de rues glissantes, tandis qu'une écrasante majorité de 17.770 automobilistes et 9.952 piétons exprimaient une totale satisfaction de la nouvelle politique de déneigement de la ville. Mieux, les messages de remerciement ne cessaient d'affluer pour le Comité d'embellissement municipal. 

Красивый мой. ♡♡♡

A photo posted by tanyashadrina (@tanyashadrina) on

Ma belle [ville].

Le RuNet est certes devenu un terrain de jeu pour trolls, bots et hackers, mais ce déversement d'approbation et de gratitude paraît réel, et même sincère.

Sur Facebook, Anna Zubakina a écrit :

Большое спасибо за отказ от применения реагентов, душа радуется как чисто и красиво вокруг!! Машина чистая, обувь тоже, собака больше не обжигает лапы – одно удовольствие! Пожалуйста, продолжайте и дальше также!

Merci beaucoup pour le refus d'utiliser les réactifs ! L'âme se réjouit de la propreté et de la beauté alentour ! La voiture est propre, les chaussures aussi, et  les pattes du chiens ne brûlent plus – un pur plaisir ! S'il vous plaît, continuez ainsi !

Lesha Zenin a écrit :

Никак не мог понять, откуда это ощущение зимы как в детстве. Теперь все понятно, спасибо за работу.

Je n'arrivais pas à comprendre d'où vient cette sensation d'hiver comme ceux de mon enfance. Maintenant je sais, merci pour votre travail.

Tatyana Pogost a dit :

Спасибо за чистый город без ужасной слякоти и соли, которая разъедает обувь, автомобили и дыхательные пути. Эта зима в Питере чудесна! Я за то, чтобы и в будущем отказаться от реагентов на дорогах.

Merci pour la ville propre sans les affreux sel et gadoue qui rongent les chaussures, les voitures et les voies respiratoires. Cet hiver à Saint-Pétersbourg est merveilleux ! Je suis pour qu'on renonce aux réactifs sur les routes aussi dans l'avenir.

Non sans un peu de malice, le journaliste Sergueï Dorenko a même rêvé de pousser le conte de fées un peu plus loin :

Санкт-Петербург: 1. Перестали сыпать соль на дороги; 2. Ввод финского вторым языком в школах; 3. Заработная плата в Евро

Saint-Pétersbourg : 1. On a cessé d'épandre du sel sur les rues ; 2. le finnois devient la seconde langue à l'école ; 3. les salaires sont versés en euros.

Fière de son soutien dans l'opinion, la municipalité a étalé tout cet amour sur son site web, citant les éloges d'administrés tant sur les médias sociaux que par courriers. La plupart ont mentionné particulièrement le président du Comité, Vladimir Roublevski, fer de lance de l'opération de réduction du salage. L'artiste pétersbourgeois Karim Ragimov a même lancé une pétition sur Change.org demandant à ce que la ville honore Roublevski d'une décoration. (Plus de 2.000 signatures à l'écriture du présent billet.)

Просим отметить правительственной наградой деятельность Владимира Рублевского, главу комитета по благоустройству Смольного, прекратившего вопиющее ежегодное изнасилование города солью и реагентами в зимний период. За многие годы впервые мы переживаем настоящую красивую снежную зиму в Санкт-Петербурге. Выражаем отдельную благодарность от имени владельцев автомобилей, домашних животных и обуви.

Nous demandons que soit récompensée l'action de Vladimir Roublevski, président du Comité pour l'embellissement de Smolny, qui a fait cesser la révoltante agression annuelle de la ville par le sel et les réactifs pendant la période hivernale. Pour la première fois depuis de longues années nous connaissons un véritable bel hiver enneigé à Saint-Pétersbourg. Nous exprimons notre particulière gratitude au nom des propriétaires d'automobiles, d'animaux domestiques et de chaussures.

Pendant ce temps, dans les environs de Moscou, c'était plutôt le mécontentement quant à la gestion du déneigement par les responsables locaux. Des gens ont même entassé un monticule de neige devant un service municipal, barricadant la porte des employés municipaux censés déblayer la neige sur la voirie. Sur Vkontakte, plus de 2.500 ont applaudi l'acte.

Les habitants des banlieues de Moscou ont enfoui sous la neige les locaux des ouvriers communaux qui n'ont pas dégagé les cours.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site