Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Au Népal, des artistes de rue peignent des triangles équilatéraux sur les bâtiments détruits par le tremblement de terre

Triangolism in Kathmandu. Italian street artist Riccardo Ten Colombo painted equilateral triangles on buildings brought down by the earthquake. Image by Sunil Sharma. Used with permission.

Triangulisme à Katmandou. Riccardo Ten Colombo, artiste urbain italien, a peint des triangles équilatéraux sur des bâtiments effondrés par le tremblement de terre. Photo de Sunil Sharma. Avec son autorisation.

Les rues de Katmandou servent de toile à une nouvelle forme d'art -des triangles équilatéraux peints sur les murs délabrés des bâtiments qui se sont écroulés suite au tremblement de terre d'avril 2015.

L'artiste urbain italien Riccardo Ten Colombo en collaboration avec le collectif des arts et médias de Sattya — centre de ressources pour les artistes plasticiens, les cinéastes, les photographes, les activistes et autres créatifs népalais — et l'artiste local Rupak Raj Sunuwar, connu sous le nom de Thugucheaa, ont recouvert de triangles équilatéraux les bâtiments des quartiers de Thamel, Freak Street et Basantapur à Katmandou.

Selon Ricardo, le triangle équilatéral symbolise la stabilité et la force pour une reconstruction solide de ces quartiers.

Près de 9.000 personnes ont été tuées lors de ce tremblement de terre de magnitude 7-8, et d'innombrables bâtiments ont été démolis. Riccardo avoue avoir été très impressionné par la résilience des népalais après la tragédie. Sur Instagram, il se souvient:

Là où les habitants ont perdu leurs familles, leurs amis, leurs maisons et tous leurs biens, la reconstruction a maintenant débuté tout doucement. Alors que je regarde autour de moi, stupéfait, incapable de réaliser ce qu'a pu être le tremblement de terre. Un homme s'approche de moi en souriant, il me montre un tas de briques et me dit en pleurant “bienvenue chez moi”. C'est là, sur ces décombres, que j'ai peint le premier triangle.

Welcome to my home “Triangolism in Kathmandu” for @kolorkathmandu Equilateral triangle, a symbol of stability and strength, a wish to the future reconstruction of these neighborhoods. I decided to paint in this area, in the center of Kathmandu, brought to its knees by the 2015 earthquake. Here, where the inhabitants have lost relatives, friends, their homes and all their belongins, preliminary rebuildings are now taking place. As I looked around, stunned, unable to understand what might have really been the shakes, a man approaches me smiling, and pointing to some heaps of bricks he cries "welcome to my home." Thats when I painted the rubble of the first triangle. Tnx to @thugucheaa @sattyamedia @kolorkathmandu #nepal #eartquake #triangolismo #kathmandu #italianstyle #triangolism #streetart #urbanart #ten

A photo posted by Riccardo Ten Colombo (@riccardo_ten_colombo) on

C'est une grande chance d'avoir pu travailler avec Ricardo, dit Thugucheaa.

Screenshot from Instagram - See more images with hashtag #trianolismo

Capture d'écran d'Instagram. D'autres photos avec le hashtag #triangolismo

 

Le collectif des arts et médias de Sattya travaille actuellement sur un projet intitulé Kolor Kathmandu qui a pour objet de transformer Katmandou en une “galerie d'art ouverte”. Alors surveillez l'art urbain qui va envahir le Népal.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site