Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La démission du Premier Ministre britannique David Cameron a son thème musical : ‘Doo Doo Doo Doo’

Il y a bien des façons d'exprimer son ressenti quand on quitte son poste de Premier Ministre du Royaume-Uni. Pour David Cameron, ce fut en fredonnant.

Le 11 juillet, M. Cameron a annoncé à quelques journalistes qu'il passait la main à Theresa May, restée seule en lice pour la direction du parti Conservateur. Il avait promis de démissionner à la suite des résultats du référendum sur le Brexit, qui a vu 51,9 % des votants choisir de quitter l'Union Européenne (Cameron avait, lui, fait campagne pour le maintien dans l'UE).

Après sa courte déclaration, il a alors fait les quelques pas le séparant de l'entrée de sa résidence du 10 Downing Street, mais son micro-cravate qui  n'était pas coupé a transmis quatre notes de chansonnette ponctuées, la porte refermée, d'un sonore “Right!” (“Bon !”).

La foule des internautes, enchantée par la mélodie cameronesque, s'est livrée avec délices aux plaisanteries et mèmes sur le sujet. Toute simplet que soit le thème “Doo doo doo doo right”, il n'en a pas moins fourni une base solide à un remix dance, promptement confectionné par @graemecoleman. Qui, en moins de 24 heures, a été repris 2.600 fois sur Twitter.

J'ai passé la soirée de hier à remixer David Cameron. Très fier de moi…

Un autre utilisateur a proposé une tournure à la Darth Vader, et transformé le fredonnement improvisé en “thème original du Malfaisant Tory” (‘Tories’ est le nom familier du parti Conservateur) :

Après avoir annoncé que Theresa May sera Premier Ministre mercredi, Cameron dévoile le thème original du Malfaisant Tory (pas encore la musique… patience !)

Prenant en compte le tumulte politique du moment, un utilisateur de Twitter lié au milieu théâtral a introduit une comparaison entre la citation de Cameron et les drames shakespeariens :

Puisque tou discours d'importance est magnifié quand on y ajoute le fredonnement cameronien…

D'autres ont laissé entendre que l'ex-premier ministre envisageait une nouvelle carrière et ne pouvait choisir meilleur jour pour sortir sa chanson, avec toute l'attention et les caméras braquées sur lui.

[La mélodie improvisée de Cameron est juste la mignonne chansonnette sur le pays bousillé que nous attendions tous] On suppose que ‘Doo Doo, Doo Doo’ n'est pas une chanson “qu'il gardait sous le coude depuis des années mais qu'il a finalement trouvé approprié de sortir”

“Doo Doo, Doo Doo” de @David_Cameron sera probablement la chanson de l'année 2016

‘La fin du monde c'est ça, pas une explosion mais un DOO DOO DOO DOO. Right.’

A moins qu'il ne s'agisse de la bande-annonce d'une pas si mauvaise comédie musicale ?

Tonight's the night,
Doo doo doo doo, right!”

Un geek d'Allemagne a rapidement transformé le fredonnement viral en sonnerie de téléphone, suggérant que télécharger sur son téléphone mobile la mélodie devenue culte valait son prix.

Doo, doo, doo, doo – RETWEETE cette vidéo et reçois une Méga-Promo ! (sans supplément caché)

D'autres ont jugé que la mélodie appartenait au peuple et ont proposé un tutoriel pour se la passer gratuitement.

Je ne sais pas qui l'a fait – mais c'est merveilleux. L'envoûtante lamentation fredonnée de Cameron.

Blagues à part, la recherche sur les mèmes Internet montre que les contenus et mèmes viraux contiennent souvent des pensées et références complexes à la politique sérieuse, voire révèlent l'opinion publique dominante sur l'actualité ou les idées qui comptent.

On ne s’étonnera donc pas que de nombreux commentateurs numériques aient saisi l'occasion pour critiquer M. Cameron d'avoir mené le Royaume-Uni au référendum du Brexit. Si une majorité d'électeurs a choisi “sortir”, ils ont été 48,1 % à voter pour rester dans l'Union Européenne, des résultats qui ont amèrement divisé le pays.

“Doo doo doo”. La chanson de l'amateur distingué qui vient de mener le pays au gouffre

Le sondage dit : Vous êtes un idioo doo doo.

Au milieu de l'humour sur le doo doo et les pointes acérées, il y a aussi eu une étonnante vague de compréhension et de compassion. Après tout, le politicien avait vécu quelques rudes semaines.

La chansonnette de démission de Cameron le rend ridiculement humain (si on se rappelle qu'il est un caméléon, etc).

Je ne pensais pas pouvoir aimer David Cameron, mais ce bout de chansonnette, et ce ‘bien’ d'un chic insolent… Rien ne peut mieux humaniser qu'un doo-di-doo

Ce fredonnement était-il un signe de soulagement, ou juste une mélodie accrocheuse qui a traversé la tête de l'ex-premier ministre ? On ne le saura sans doute jamais. Mais il a certainement été une bouffée d'air frais pour les Twittos britanniques qui ont pu oublier un instant les sombres prédictions économiques et les débats politiques enflammés. Bien.

[Radio-Classique : Nous avons fait une analyse musicale de la mélodie chantée par Cameron : une fanfare renversée, un note chromatique non résolue… Que signifie cette mélodie ?] Une toute petite dose d'apaisement dans tout ce drame politique ! Ça m'a fait rire

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site