Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le livre de cuisine du prisonnier politique russe

Instagram: Russidit

Instagram: Russidit

Vous perdez beaucoup de choses quand vous êtes incarcéré, mais une chose que vous gagnez, c'est du temps en abondance pour réfléchir à ce qui vous intéresse et perfectionner vos talents. Les prisonniers politiques russes le savent bien, et Oleg Navalny- frère du célèbre activiste anti-corruption- ne fait pas exception.

Fin 2014, Oleg a été condamné à 3 ans et demi de prison pour détournement de fonds dans une affaire largement considérée comme une attaque politique du gouvernement contre son frère AlexeÏ, qui s'en tira avec une condamnation avec sursis. Oleg a occupé son temps derrière les barreaux en étudiant les langues étrangères et en dessinant des autocollants  pour l”appli de messagerie instantanée Telegram.

Andreï Barabanov est un autre prisonnier politique, incarcéré pour sa participation à la “Marche du Million” qui se termina dans les violences à Moscou, le 6 mai 2012. Barabanov faisait partie de la vingtaine de suspects dans une vaste enquête policière qui mit fin de façon effective aux protestations anti-régime généralisées dans la capitale durant les mois précédents. En prison, il développa ses talents culinaires.

Barabanov passa plus de trois ans et demi en prison et fut finalement libéré en décembre 2015. Le mois dernier, l'homme agé de 26 ans ouvrit un compte sur Instagram intitulé “Russidit” (ou “les mensonges de la Rus en prison”), où il partage les diverses recettes que ses co-détenus et lui ont apprises en prison. Le compte sur Instagram fait partie d'une campagne d'un mois menée dans le cadre d'un projet caritatif destiné à aider les détenus et leur famille. Barabanov espère rappeler aux médias d'information l’ “affaire Bolotnoe”, nom donné en Russie à l'enquête sur le rassemblement de mai 2012.

Dans le livre de cuisine en ligne, on découvre que la première étape pour réaliser la tarte festive de la prison  est “d'établir un lien de confiance avec ses co-détenus”. La dernière étape est de ne pas oublier de partager la tarte avec ses amis.

Les ingrédients pour la recette de Barabanov: une pâte à tarte, du lait condensé, des pêches en boîte, des fraises en boîte. des cacahuètes, du lait et une barre chocolatée- sont tous en vente à la coopérative de la prison, les quelques jours de l'année où les détenus sont autorisés à faire des achats..

Le projet du livre de cuisine de Barabanov contient aussi les instructions pour réaliser des hors-d'œuvres sur des allumettes. Il écrit : “J'ai fêté le réveillon du nouvel an 2014 à la prison de la Boutyrka. Avec les autres gars, on avait commencé les préparatifs plusieurs semaines à l'avance, en demandant à nos proches de nous apporter les ingrédients plus difficiles à trouver. On avait aussi fait des achats à un kiosque et mis de côté les pommes de terre dans les plats de la cantine pour faire une salade russe plus tard.

Barabanov ajoute que les détenus voulaient, comme tout le monde, prendre part aux réjouissances du nouvel an et se sentir en fête, de faςon à oublier, même brièvement, la réalité qui les entoure.

Les recettes proposées par Barabanov sont toutes végétariennes : nouilles instantanées à la mayonnaise, soupe au fromage, salade de haricots. et bien d'autres choses encore. Le projet sur Instagram montre aussi comment fabriquer du ‘moonshine’ dans les conditions de la prison (“un sous-produit d'alcool de la campagne” que l'on doit à Ilya Gouchine, qui a passé  plus de 2 ans et demi en prison) et une pâte à tartiner à la noisette similaire au Nutella (créée par Alexandre Margoline, qui a passé 3 ans derrière les barreaux).

Comme Barabanov, Gouchine et Margoline furent aussi incarcérés suite à l'affaire Bolotnoe. Désormais, grâce à cette malheureuse coïncidence, les hommes ont aussi un livre de cuisine sur Instagram en commun.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site