Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La messagerie piratée de l'éminence grise du Kremlin révélerait un plan imminent de déstabilisation de l'Ukraine

Vladislav Surkov. Source: Wikimedia Commons.

Vladislav Sourkov. Source: Wikimedia Commons.

Mardi dernier, le collectif ukrainien de hackeurs “Kiberkhunta” (CyberJunte) a dévoilé plus de 2.000 courriels de la boîte de réception de Vladislav Sourkov, le “conseiller spécial” du président russe Vladimir Poutine, généralement considéré comme la pièce maîtresse de la politique ukrainienne du Kremlin. Les courriels fuités, datés de la période allant du 24 septembre 2013 au 25 novembre 2014, semblent relever d'un piratage sans précédent des comptes personnels d'un homme très haut placé du Kremlin.

La fuite suit celle, lundi, de deux documents apparemment envoyés à Sourkov et qui décrivent une opération de déstabilisation de l'Ukraine planifiée par le Kremlin entre novembre 2016 et mars 2017. Ces documents, également publiés par Kiberkhunta, incluent un e-mail à Sourkov du 26 août 2016, de son adjoint, Pavel Karpov (qui, dit Kiberkhunta, signait sous le nom de “Nikolaï Nikolaïevitch Pavlov”) intitulé “Plan d'action prioritaire pour déstabiliser  la situation socio-politique en Ukraine,” et “Plan d'action concrète de promotion du statut fédéral de l'oblast de Transcarpatie”.

Le premier document détaille l'opération “Vilebrequin”, qui vise à déstabiliser l'Ukraine en collaboration avec les partis d'opposition : le Bloc d'Opposition (successeur du Parti des Régions de l'ex-Président Viktor Ianoukovytch), Batkivchtchyna (le parti dirigé par l'ex-Premier Ministre Ioulia Tymochenko), et le Parti Radical (du populiste Oleh Lyashko) en vue d'organiser des “manifestations dans tout le pays” dans la deuxième moitié de novembre 2016.

Comme le rapporte Gordonua.com, dans le but de “faire basculer l'opinion publique”, le document appelle à la diffusion de faux clips vidéo et audio, et captures d'écran de correspondances entre le Président ukrainien Petro Porochenko et ses alliés détaillant la corruption au plus haut niveau de la politique ukrainienne. Il propose “l'utilisation secrète” des parlementaires Mustafa Nayyem, Sergueï Lechtchenko, Svetlana Zalichtchouk et Olga Tchervokava, qui se sont rendus illustres par leurs enquêtes anti-corruption.

Le second document détaille un plan visant à donner à l'oblast de Transcarpatie “un statut fédéral d'autonomie à l'intérieur du territoire ukrainien”, pour lequel il propose de soutenir les organisation ruthènes locales.

RuNet Echo n'a pas pu vérifier l'authenticité des documents, bien que le Service Ukrainien de Sécurité (SBU) ait confirmé leur réalité : dans un entretien mardi avec la télévision 112, Alexandre Tkatchouk, le chef d'état-major du SBU, a indiqué que “la majeure partie des documents” avait été confirmée par le SBU.

Le député ukrainien Anton Gerachtchenko, aussi conseiller du ministre de l'Intérieur, écrivait le 24 octobre sur Facebook : “Le piratage des e-mails de Vladislav Sourkov—c'est vrai. Les documents publiés par Kiberkhunta sont authentiques”.

Capture d'écran de la messagerie électronique piratée de Sourkov

Mardi, les hackers ont aussi publié les scans de passeports appartenant à Sourkov, sa femme et ses enfants, qui, affirment-ils, consolident l'authenticité” de la fuite :

Kiberkhunta a mis en ligne les scans des passeports de Sourkov et sa femme, confirmant le piratage de ses courriels.

De même que les e-mails fuités, les scans des passeports ne prouvent pas que les documents sont réels ; Kiberkhunta a pu, par exemple, pirater la messagerie de Sourkov pour obtenir les photos de passeport puis créer de toutes pièces les plans de déstabilisation de l'Ukraine.
Mardi, l'attaché de presse du Kremlin Dmitri Peskov a riposté aux affirmation des hackers :

Знаю Суркова больше десяти лет, ему все время что-то приписывается то ли нашими хакерами, то ли зарубежными хакерами. Он очень талантливый человек, и поэтому, естественно, все стремятся ему что-то приписывать. Чаще всего это не соответствует действительности

Je connais Sourkov depuis plus de dix ans. Les hackers, que ce soient les nôtres ou les étrangers, ont tout le temps quelque chose à lui attribuer. C'est un homme de grand talent, et à cause de cela, naturellement, tout le monde cherche à lui attribuer quelque chose. La plupart du temps, ça ne correspond pas à la réalité.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site