Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La couverture médiatique de Poutine en débat à l'intérieur de Esquire-Russie

Photo: Kremlin Press Service / Edited by RuNet Echo

Photo: Kremlin Press Service / Edited by RuNet Echo

Cette semaine on a pu avoir un aperçu sur les coulisses de l’édition russe du magazine Esquire, qui a été dans la tourmente récemment après la perte de deux rédacteurs en chef [russe]  entre août et octobre, et de plusieurs membres du personnel qui n’ont pas attendu que les choses reviennent à la normale.

Mercredi, un message montrant un désaccord entre deux personnels du magazine : Sergei Minaev, le rédacteur en chef et Janelle Kuandykova, responsable de la rubrique médias sociaux, a été diffusé sur le nouveau compte [anglais] Telegram d'Esquire.

Dans cet échange public, Minaev demande à Kuandykova de ne pas « encombrer » les lecteurs d'Esquire avec la politique, après qu'elle a fait d'un propos de Vladimir Poutine « la citation internet du jour».

Sergueï Minaev. Photo: Facebook

Minaev écrit : « Pouvez-vous trouver autre chose dans le vaste et enchanteur domaine des médias ». Puis, il ajoute : « ce n'est pas la première fois que je vous le demande »

Kuandykova a déclaré au site TJournal avoir de bonnes relations de travail avec Minaev, qui pense que les lecteurs d'Esquire sont fatigués de la politique. « Mais je vous assure que les lecteurs s'interessent plus à la politique qu'à autre chose » ajoute t-elle.

Sur son compte Facebook, Minaev défend son opposition à mettre trop d'informations politiques sur Telegram, en disant que les détracteurs lui reprocheraient de faire trop de place à Poutine s'il ne travaillait pas à élargir les sujets traités par Esquire.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site