Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ces courts-métrages de jeunes cinéastes cambodgiens veulent mettre fin au harcèlement sexuel

Screenshot from one of the short films depicting the impact of sexual harassment on women. Source: YouTube

Capture d'écran de l'un des courts-métrages dépeignant l'impact du harcèlement sexuel sur les femmes. Source : YouTube

Une campagne récente a mis de jeunes cinéastes masculins au défi de se pencher sur le harcèlement sexuel et le besoin urgent de stopper ce comportement. Plus d'une douzaine de films ont ainsi été tournés sur ce fléau et son impact néfaste sur les victimes et sur la société dans son ensemble.

L'organisation à l'origine de cette campagne est CARE, une ONG qui promeut les droits des femmes au Cambodge. CARE a lancé dans tout le pays des activités sur le thème #WhyStop [pourquoi arrêter, NdT] pour encourager les hommes à comprendre les raisons pour lesquelles le harcèlement sexuel doit être arrêté et ce qu'ils peuvent faire eux-mêmes pour mettre fin aux violences contre les femmes.

CARE a choisi seize courts-métrages réalisés par des cinéastes âgés de seize à vingt-neuf ans et qui délivrent un puissant message sur le harcèlement sexuel. En avant-première, voici quelques uns de ces films.

‘7 colors underwear’ (Une culotte de sept couleurs)

‘7 colors underwear’ a été réalisé par Khan Khav, dix-huit ans, de Battambang et a gagné le premier prix de la campagne #WhyStop. Le court-métrage raconte l'histoire d'une excellente élève qui a cessé d'aller à l'école après avoir été la victime de harcèlement.

‘One touch’ (Un attouchement)

Ce film de Stephen Row, de la capitale Phnom Penh, raconte l'histoire tragique d'une étudiante et serveuse agressée sexuellement par un professeur. Le film s'achève avec ce message : “un seul contact peut tout changer”.

‘The day it happened’ (Le jour où c'est arrivé)

Long Sovitou, seize ans, a réalisé ce film sur une adolescente traumatisée après avoir été harcelée dans un café.

‘Your 7 reasons’ (Vos sept raisons)

Thong Phynuch explique la signification du harcèlement sexuel dans son film et donne sept raisons pour lesquelles les hommes devraient soutenir la campagne pour mettre à la violence contre les femmes.

‘Pain’ (Douleur)

Le film de Chea Sideith examine l'effet de la violence sexuelle au travail.

‘Oudom’

‘Oudom’ montre un adolescent lisant une lettre de son père décédé qui lui rappelle de respecter les femmes.

‘If she's your sister’ (Si c'était votre soeur)

Enfin, ce film de Run Sokheng met en scène deux étudiants qui réalisent leurs erreurs quand l'un de leurs camarades de classe leur demande de penser à leurs soeurs quand ils harcèlent leurs amies.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site