Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“La musique ne connaît pas de frontières”, mais le consulat américain a refusé leurs visas à des choristes d'Indonésie

Performance de la chorale Vox Angelica lors d'un concours international. Capture d'écran d'une vidéo YouTube.

Le mois dernier, trois chorales indonésiennes étaient programmées pour le concours de chœurs Sing ‘n’ Joy à Princeton dans le New Jersey. Cependant, deux d'entre elles ne sont jamais arrivées au Garden State [le surnom du New-Jersey], puisque le consulat américain à Jakarta a refusé la demande de visa d'une douzaine de leurs membres.

Les deux chorales concernées étaient Vox Angelica de Manado, au nord de Sulawesi, et El-Shaddai du nord de Sumatra.

Les groupes et même certains membres du jury du concours ont laissé entendre qu'il s'agit là d'une conséquence de la mesure répressive prise par l'administration Trump à l'encontre des voyageurs provenant de pays majoritairement musulmans. Pour compliquer encore davantage les choses, l'Indonésie possède la plus importante population musulmane au monde, bien que le pays ne fasse pas partie de ceux pris pour cibles par le Président Trump et ses décrets exécutifs polémiques concernant les réfugiés et l'immigration.

Après avoir entendu parler du refus de visas aux deux chorales indonésiennes, les jurys du concours ont posté une vidéo émouvante où ils font part de leurs regrets, tout en maintenant que “la musique ne connaît pas de frontières”.

Suite aux circonstances inattendues résultant des récentes décisions politiques du gouvernement américain, les chorales El Shaddai et Vox Angelica n'ont pas eu la possibilité de se rendre à notre festival, ce qui nous attriste particulièrement. Toutefois, en dépit des “frontières” imposées par la politique, il n'y a pas de limites à la musique, à l'unité à travers l'art, à l'humanité qui croît en chantant avec le cœur. La musique rassemble notre humanité, et nous vous invitons à en faire partie.

Sur les réseaux sociaux le chœur El-Shaddai s'est effectivement exprimé quant à sa participation avortée au festival de musique de Princeton :

Saudara/sahabat/kolega/rekan paduan saudara terkasih sekalian,
bersama ini kami Paduan Suara El-Shaddai ingin menyampaikan PERMOHONAN MAAF kami, berhubung kami batal berangkat ke Princeton-New Jersey, USA utk berkompetisi disana, diakibatkan ditolaknya permohonan visa kami oleh Kedubes USA di Jakarta. […]

Kami sudah mempersiapkan segala sesuatunya, dan sudah melakukan semuanya dengan semaksimal mungkin, bahkan usaha pengurusan/permohonan sudah kami lakukan sebanyak 2 (dua) kali. […]

kami meyakini hal ini juga diperkuat dengan kebijakan politik pemerintah AS yang ada saat ini, dimana dilakukan pengawasan yang lebih (sangat) ketat untuk pendatang ke negara tersebut. Saat ini kami masih berada di Jakarta untuk bersiap kembali ke Medan, dan kami juga langsung akan bersiap diri untuk kompetisi internasional lainnya dalam waktu dekat ini, semoga kami dapat mengambil hikmah dari apa yg baru terjadi, mohon doanya.[..]

TERIMAKASIH yang sebesarnya atas dukungan dan kepercayaannya kepada kami selama ini

Chers amis, familles et collègues, l'ensemble du choeur El-Shaddai souhaiterait vous présenter ses excuses concernant notre impossibilité à participer au concours de Princeton dans le New Jersey, aux États-Unis, pour cause de refus de visas à l'Ambassade américaine de Jakarta.
Nous avions réuni toutes les conditions et fait la demande deux fois.
Nous pensons également que cela s'est produit à cause de la politique stricte des États-Unis à l'encontre de leurs visiteurs. Nous nous trouvons actuellement à Jakarta, prêts à rentrer à Medan et à nous préparer pour un nouveau concours international. Nous espérons tirer des leçons de cette expérience. Continuez à nous envoyer vos prières.
Merci pour votre confiance et votre soutien durant cette épreuve.

(1/2) MAAF & TERIMAKASIH Salam sejahtera bagi kita semua. Saudara/sahabat/kolega/rekan paduan saudara terkasih sekalian, bersama ini kami Paduan Suara El-Shaddai ingin menyampaikan PERMOHONAN MAAF kami, berhubung kami batal berangkat ke Princeton-New Jersey, USA utk berkompetisi disana, diakibatkan ditolaknya permohonan visa kami oleh Kedubes USA di Jakarta. Maaf, karena hal ini tentu saja bukan hanya mengecewakan kami, tetapi juga saudara/sahabat/rekan paduan suara/keluarga yang telah mendukung dan mendoakan kami selama ini. Kami sudah mempersiapkan segala sesuatunya, dan sudah melakukan semuanya dengan semaksimal mungkin, bahkan usaha pengurusan/permohonan sudah kami lakukan sebanyak 2 (dua) kali), dengan dukungan dari pihak2 yang sudah sangat berkompeten dinegeri ini menurut kami, namun hasilnya tetap sama, ditolak, dengan catatan penolakan "tidak adanya keterikatan yang kuat dengan negara asal". Hal ini ditambah lagi dgn case record bahwa sudah sering terjadi tim/rombongan (tidak hanya paduan suara) dari Indonesia yang berangkat ke negara Paman Sam tsb, tidak menjaga komitmen kembali ke negara kita ini sesuai waktunya, bahkan ada yang belum kembali sampai sekarang, yang mana hal ini menjadi catatan negatif bagi kepercayaan pihak pemerintah AS/Kedubes utk tidak mudah memberikan visa, terlebih bagi yang pertama kali akan berkunjung, dan kami meyakini hal ini juga diperkuat dengan kebijakan politik pemerintah AS yang ada saat ini, dimana dilakukan pengawasan yang lebih (sangat) ketat untuk pendatang ke negara tersebut. Saat ini kami masih berada di Jakarta untuk bersiap kembali ke Medan, dan kami juga langsung akan bersiap diri untuk kompetisi internasional lainnya dalam waktu dekat ini, semoga kami dapat mengambil hikmah dari apa yg baru terjadi, mohon doanya.

A post shared by Paduan Suara El-Shaddai USU (@paduansuaraels) on

Global Voices a approché Edward Palit, directeur exécutif et porte-parole de Vox Angelica, qui a raconté la réaction des membres de la chorale dès qu'ils ont appris le rejet de leur demande de visa :

Nous sommes un ensemble de chœur mixte composé de 41 personnes (dont le directeur et le chef d'orchestre). Nous devions rejoindre Surabaya depuis Manado pour un entretien au consulat des États-Unis. Une douzaine de nos membres, y compris le chef de chœur, se sont vus refuser leurs demandes de visa. Les plus jeunes ont dit que leurs demandes avaient été rejetées car ils n'avaient jamais voyagé à l'étranger auparavant, cependant notre chef d'orchestre, qui voyage régulièrement en dehors du pays avec la chorale a également été interdit d'entrée sur le territoire américain pour une étrange raison, à savoir que que sa femme (qui est aussi une de nos chanteuses) et lui sont de jeunes parents.

Palit a ajouté que la procédure pour la demande de visa était difficile et décevante :

Nous avons répété assidument depuis que nous avons reçu l'invitation à concourir (à Princeton). Qui plus est, n'ayant pas de sponsor régulier, le voyage à Surabaya était déjà un projet important pour la chorale. Bien sûr, nous sommes déçus de ne pas pouvoir nous produire et montrer ce pourquoi nous avons travaillé dur, mais nous regardons vers l'avenir et les autres événements dans la région, notamment notre concert puis notre atelier afin de célébrer l'anniversaire de la chorale.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site