Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ces programmeurs indiens créent un détecteur de messages factices pour WhatsApp et Facebook

Hackathon Mozilla L10N dans le Pendjab, en Inde. Photographie de Subhashish Panigrahi via Wikimedia (CC BY-SA 4.0)

Deux programmeurs indiens ont créé un site internet qui aide à détecter les messages factices largement partagés sur WhatsApp et Facebook. Le site, check4spam.com, s'appuie à la fois sur la recherche et sur les enquêtes de l'équipe et d'usagers bénévoles.

Le groupe espère étendre les capacités de leur portail afin de fournir certains services grâce à des outils techniques. Ils décrivent leur projet ainsi :

We verify any known posts with the below actions:

1. Contact the person/organization mentioned in the post
2. Do an extensive search (online and offline) to find any further fine information about the news

- How We Work, check4spam.com

Nous vérifions n'importe quel billet publié par les actions suivantes :
1. Contacter la personne / l'organisation mentionnée dans le billet
2. Procéder à une recherche approfondie (en ligne et hors ligne) pour trouver plus d'informations sur la nouvelle.

- Comment travaillons-nous, check4spam.com

(SPAM) Les dix partis politiques les plus corrompus au monde en 2017 par la BBC

L'Inde connaît une rapide augmentation de l'utilisation d'Internet, y compris parmi les personnes âgées. Ces nouveaux utilisateurs ne savent en général pas différencier les sources d'information authentiques de celles factices ou malveillantes. Les pièges à clics, canulars et programmes de type “cheval de Troie“, construits pour dérober des informations aux utilisateurs, sont d'autres menaces avec lesquelles il faut compter.

Bal Krishn Birla and Shammas Oliyath, les créateurs du site, sont deux experts basés à Bangalore, dans le sud de l'Inde. Armés de la vision d'un “service inconditionnel pour l'humanité” et d'une mission “de simplifier la vie des gens ordinaires et de la rendre difficile aux spammeurs”, ils se sont engagés à éduquer les Indiens victimes de messages factices sur les médias sociaux et qui les font circuler.

Une certification typique. Image via le site internet de Check4Spam.

En août 2016, ils ont créé un numéro WhatsApp pour que les gens puissent envoyer des messages à vérifier. D'après Shammas, ils reçoivent jusqu'à cent messages par jour. Shammas les lit pendant sa pause déjeuner et commence à en remonter la piste.

Check4Spam est un projet auto-financé. Les publicités sur le site génèrent quelques revenus qui couvrent les coûts de fonctionnement, dont des publicités sur Facebook.

#Check4Spam
1. Ajoutez le numéro +9035067726 sur votre téléphone
2. Copiez le contenu dont vous doutez
3. Envoyez-le sur WhatsApp. Ils vous diront si c'est factice ou pas.

Check4Spam accepte actuellement les messages au format texte, image ou d'un mélange des deux. L'équipe utilise également le crowdsourcing pour la détection des spams en demandant aux utilisateurs de rapporter les spams qu'ils découvrent eux-mêmes. Les spams détectés sont catégorisés en tant que rumeurs, accidents, jobs, médical, perdus, initiatives gouvernementales ou promotions.

Le site reçoit un demi million de vues par mois.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site