Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Appels au boycott de Pizza Hut après une publicité sur Facebook de la franchise en Israël sur le dos des grévistes de la faim palestiniens

Graffiti de soutien au dirigeant politique Marwan Barghouti sur le côté palestinien du mur de séparation israélien en Cisjprdanie. Photo Eman via Wikipedia. Domaine publc.

Les Palestiniens se sont rués sur les médias sociaux pour appeler à un boycott mondial de Pizza depuis que sa branche israélienne a fait paraître sur Facebook une publicité provocatrice ironisant sur les prisonniers palestinien en grève collective de la faim depuis le 17 avril.

Pizza Hut Israël a posté sur sa page Facebook une photo du leader palestinien Marwan Bargouti, qui romprait sa grève de la faim dans le secret de sa cellule. La multinationale a introduit par Photoshop un carton à pizza et une portion dans la photo, avec le commentaire cynique : “Barghouti, si tu dois cesser ta grève, une pizza ne serait pas un meilleur choix ?”

“Barghouti, si tu dois cesser ta grève, une pizza ne serait pas un meilleur choix?” Capture d'écran de Facebook.

Plus de 1.500 détenus palestiniens, sur le total de 6.500 incarcérés dans les geôles israéliennes, sont à leur 26ème jour d'une grève de la faim illimitée pour protester contre les mauvais traitements, l'abandon médical, la mise à l'isolement, les détentions administratives, et pour arracher de meilleures conditions.

Furieux de voir tournée en ridicule la lutte des prisonniers politiques palestiniens pour leurs droits dans les prisons israéliennes, les Palestiniens ont utilisé le hashtags de médias sociaux #Boycott_PizzaHut en arabe et en anglais pour appeler au boycott de la chaîne mondiale.

@pizzahut, parce que la dignité humaine est beaucoup plus précieuse que votre pizza !!

Pizza Hut tourne en farce la grève de la faim palestinienne pour la dignité.

Tourner en moquerie et publicité une cause humanitaire telle que la grève de la faim palestinienne pour la dignité est écoeurant ! Bonne raison pour #boycotter_pizzahut

Se moquer des héros palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes, quelle honte.

Oui je soutiens #boycottez_pizzahut, on ne peut pas plaisanter sur la grève de la faim !! Ce n'est pas drôle !!

La publicité a été rapidement retirée de la page Facebook israélienne de Pizza Hut, et la société a présenté des excuses sur Facebook pour “toute offense causée par un récent post sur la page Facebook de Pizza Hut Israël” :

C'était totalement déplacé et ne reflète pas les valeurs de notre marque. Le franchisé local dans ce pays l'a immédiatement retiré et le contrat avec l'agence qui l'a publié a été résilié. Nous regrettons sincèrement d'avoir pu blesser qui que ce soit.

Les allégations que Barghouti aurait secrètement rompu sa grève de la faim

La publicité insultante joue ironiquement sur des images récentes publiées par l'administration pénitentiaire israéliennes en date du 7 mai et montrant prétendument Marwan Barghouti, un leader emprisonné du Fatah, une faction palestinienne, et meneur de la grève de la faim, grignotant à l'insu de tous dans les toilettes de sa cellule.

Le Comité national palestinien pour la Grève de la Liberté et de la Dignité, un comité de soutien à l'actuelle grève de la faim, a dénoncé ces allégations et affirmé que les images remontaient au moins à 2004. Dans une déclaration, le comité a ajouté qu'Israël “livrait une grave guerre de mensonges et de désinformation pour créer un état de confusion dans l'opinion palestinienne et parmi les prisonniers en grève de la faim.”

L'épouse de Bargouthi, Fadwa, a également rejeté ces allégations lors d'une conférence de presse à Ramallah, et souligné qu'Israël recourait à des “agissements méprisables”, et que “les détenus sont habitués aux mensonges et jeux d'Israël, et la vidéo publiée en signale le commencement de la fin”, avec pour seul effet de renforcer la détermination des prisonniers.

Ces railleries contre la grève de la faim des prisonniers palestiniens ne sont pas une nouveauté. Dans les premiers jours de la grève, plusieurs dizaines d'Israéliens ont organisé un barbecue devant le prison d'Ofer, près de Ramallah en Cisjordanie, où des détenus palestiniens s'étaient joints à la grève. Les Israéliens d'extrême-droite qui y étaient présents ont dit espérer que les grévistes de la faim palestiniens “auraient plaisir à respirer la fumée et subir les odeurs de viande.”

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site