Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Au Japon, les répliques alimentaires en plastique ne sont plus destinées aux seuls restaurants

Japanese plastic food

Répliques de mets en plastique (食品サンプル) aux abords d'un restaurant typique au Japon. Image de sayot (Flickr). Licence image : Attribution 2.0 Generic (CC BY 2.0)

Au Japon, aux abords de n'importe quel restaurant, on trouve fréquemment des imitations en plastique de nourriture [en anglais] [appelé aussi “sampuru”]. Afin d'informer la clientèle éventuelle sur le contenu exact du menu, les shokuhin sampuru (食品サンプル, [‘exemples de nourriture’]) – ces répliques, au détail près, de chacun des plats servis dans le restaurant – sont données à voir dès l'entrée. La clientèle examine alors les copies de ces mets, décidant ensuite de franchir la porte ou de chercher plutôt un autre endroit où manger.

Une industrie entière se consacre d'ailleurs à la création de ces répliques alimentaires. Le quartier de Kappabashi à Tokyo est un foyer concentrant ces petites entreprises fabricant de la nourriture en plastique, dont le réalisateur allemand Wim Wanders avait fait le sujet de son documentaire il y a plus de 20 ans.

Alors que la plupart des Japonais n'y prêtent même plus attention tant ces répliques alimentaires sont familières, une tendance émergente consiste à les transformer en accessoires tape-à-l'oeil pour téléphone portable et autres gadgets. Sur son blog intitulé Naver Matom [en japonais], le blogueur itinii recense les liens issus de plusieurs réseaux sociaux montrant le détournement d'usage des shokuhin sampuru.

Maintenant en vente : de nouvelles sangles de téléphone sur le modèle des répliques utilisées au magasin Kichijoji Tokyu.

Les répliques alimentaires sont même devenues peu à peu des objets kitsch à collectionner, comme ici des magnets pour les réfrigérateurs :

Pour une nouvelle décoration, voici quelques magnets shokuhin pour les frigos, disponibles à la gare de Tokyo.

A mesure de l’émergence de cette mode nouvelle, l'imitation des mets est de plus en plus élaborée. Dans le cas ci-dessus, un kaisen-don (bol de riz aux fruits de mer assez courant) a été transformé en support pour smartphone.

Nous avons trouvé un bon usage pour ce plat triangulaire à servir comme support pour téléphone. Là encore, nous l'avons réalisé pour l'exposition de [la galerie de] la gare de Tokyo.

Voici une pomme pour maintenir votre smartphone :

Conçu pour ressembler à une pomme avec une encoche juste pour un téléphone, c'est un design étonnant.

Ce n'est là que le début d'une glissade vers toujours plus de fantaisie. Certains concepteurs de supports et de coques pour téléphone vous permettent même de concevoir votre propre création, comme ci-dessous, à partir de l‘ikura, œufs de saumon servi avec du riz blanc. Un utilisateur de Twitter émet des doutes :

Y a-t-il vraiment quelqu'un qui va dire : “Super, très impressionnant, je vais enfin pouvoir personnaliser mon téléphone avec des œufs de saumon” ? Je crois bien que je serai le seul.

L'expansion de cette mode peut adopter des formes moins appétissantes, comme ces farces et attrapes pour surprendre collègues et membres de la famille.

Notre dernier support pour smartphone se présente sous la forme d'une glace fondue. Nous proposons aussi des boules de riz (“onigiri“) en boucles d'oreilles et une sangle de téléphone en saumon séché.

Pour voir plus de détournements bizarres de ces imitations de plats, rendez-vous sur le post du blog Naver Matome de itinii, ou suivez les mot-clés sur Twitter #食品サンプル #ストラップ.

Enfin, pour découvrir l'origine cette mode, cette vidéo fournit un aperçu de Kappabashi à Tokyo, un quartier spécialisé à fournir les métiers de bouche, y compris en shokuhin sampuru.

Cette vidéo montre un autre aperçu de la manière selon laquelle les répliques sont fabriquées.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site